Lecture de la bible en continu

Au Carmel de Boulogne, lecture sur une semaine

 

Bible du Cardinal Liénart, 1955 Lire la Bible  
Bible du Cardinal Liénart, 1955
Bible du Cardinal Liénart, 1955
Au Carmel (2, rue du Denacre) à St Martin Boulogne

24h/24, du 7 au 13 mars,  a été lu et entendu le texte de la Bible. 

Voici le texte de Soeur Martine en clôture, le samedi

 

Nous voici au terme de cette semaine de lecture de la Bible en continu, réunis pour rendre grâces et pour repartir chacun, chacune à nos occupations habituelles. Notre chapelle a retenti tout au long de ces 7 jours et 6 nuits, de la lecture de la Bible et nombreux, nombreuses ont été ceux et celles, qui sont venus lire, écouter, se renseigner, accompagner un lecteur, un veilleur …..s’abreuver à la source.


L’expérience de chacun est sûrement unique et portera fruit de multiples manières, c’est la promesse que Dieu nous rappelait, par le prophète Isaïe (55,10), dans l’invitation «La Parole qui sort de ma bouche ne me revient pas sans effet. » Pour notre communauté, c’est aussi un événement sans précédent, car à ma connaissance, c’est la première lecture de la Bible en continu, dans un monastère.


Lecture de la Bible Carmel de Boulogne  
Lecture de la Bible
Lecture de la Bible
Aussi, je voudrais vous partager notre expérience de carmélites dans cette aventure. A la question de Monsieur l’Abbé Larzet qui me demandait, il y a quelques mois, s’il était possible de vivre cet événement dans notre chapelle, je lui ai répondu spontanément, que c’était sûrement un projet qui rejoignait le précepte central de notre Règle : « Méditez jour et nuit, la Parole de Dieu et veillez dans la prière. » et que cela n’était de ce fait, pas incompatible avec notre mission dans l’Eglise et notre vie de Carmélites.


L’Ordre du Carmel est, dès son origine (fin du XIIème siècle ) tout à fait biblique, car, par sa naissance, sur les pentes du Mont Carmel, il se rattache à la grande figure du prophète Elie. Les premiers ermites se reconnaissent, en ce prophète de feu, brûlant de zèle pour la gloire de Dieu et à qui Dieu se communique intimement, dans une voix de fin silence. « Il est vivant Dieu, devant qui je me tiens. »( cf le 1er livre des Rois et le dessus de la porte d’entrée du monastère ). Très vite, ils construisent une chapelle dédiée à Notre Dame, témoignant par là, leur profonde dévotion à Marie, Mère de Dieu, dont ils désirentpartager la vie toute cachée en Dieu et toute imprégnée de la Parole de Dieu.


La Règle de vie qu’ils nous ont laissée, est un petit résumé de cette Parole, concrétisée par de nombreuses citations bibliques, d’où son importance dans notre vie. «Que le glaive de l’esprit, qui est la Parole de Dieu, habite en abondance en votre bouche et en votre cœur, et tout ce que vous avez à faire, faites – le sur la Parole du Seigneur. »


Thérèse d’Avila, en Espagne au XVIème s, nous entraîne par sa réforme et dès le début du «Chemin de perfection », à élargir notre regard, à travailler au salut des âmes. «Mon cœur se brise de voir tant d’âmes, se perdre.. » (C 1,4-5 ) Nous connaissons bien, aussi son cri : «Le monde est en feu, on veut condamner à nouveau le Christ. » (C 1,5 ) L’actualité de ces paroles n’est pas à démontrer, tant elle est évidente. En entraînant ses Sœurs dans une vie où le zèle apostolique est au premier plan, Thérèse met en lumière, la dimension apostolique du Carmel, tout spécialement orientée vers l’Eglise et plus particulièrement, les prêtres !

 

Nous avons vécu cette semaine, en solidarité avec notre humanité, « ce monde en feu », à travers les différents livres de la Bible, où pas à pas, nous avons retrouvé tant de situations proches de nos situations actuelles. A travers la Parole des prophètes, nous avons entendu Dieu nous dire et nous répéter, inlassablement et avec patience : «Ecoute. Prête l’oreille…Je suis avec Toi ….Je suis votre Dieu et vous êtes mon Peuple ….et tant d’autres promesses ! »


Si nous avons pu contempler notre Dieu, fidèle, à ses promesses, invitant sans cesse son peuple, à faire alliance avec Lui, nous avons aussi entendu les combats, les limites et les faiblesses des hommes, à travers leurs refus et leurs infidélités, nous avons reconnu la main de Dieu et l’Esprit de Dieu, à travers toutes leurs victoires du bien sur le mal, de la vie sur la mort…. Nous avons été invités, particulièrement, en ce temps de Carême à entrer dans le combat de Dieu à la suite de Jésus et avec Jésus, Lui, le Chemin, la Vérité, la Vie.. Dimension du combat spirituel où, déjà les premiers ermites du Mont Carmel nous entraînaient à entrer résolument, en citant l’épître aux Ephésiens« Prenez en toutes choses, le bouclier de la foi, grâce auquel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du Malin. »


De plus cette lecture, nous faisant entrer dans l’histoire du peuple juif, nous a mis en communion avec toutes les Eglises chrétiennes de notre région, nous a mis en marche avec tous les chercheurs de Dieu … nous a mis en route vers l’unité tant désirée par Jésus : «Que tous soient un ! » ( Jean 17)
Je voudrais, en soulignant la dimension œcuménique de notre démarche, remercier tout particulièrement la chorale de l’unité, puisque depuis une douzaine d’années notre chapelle résonne, deux fois par an, de ses chants et que, de là sont nées de belles amitiés qui ont favorisé ce que nous venons de vivre. Nous les remercions aussi pour leur participation aux deux célébrations. Et je peux déjà vous annoncer que nous avons repris date pour le 6 juin, ici même, à 15h30.


Une question nous a été souvent posée, avant et pendant la semaine : «A quoi bon lire la Bible, sans arrêt, sans commentaire, dans quel but ? » Des personnes ont demandé de continuer cette lecture, tous les jours……sous cette forme, cela semble utopique, mais pourquoi ne pas continuer à s’abreuver à cette source, sous une forme ou une autre. Dans la liturgie, l’Eglise nous propose abondamment la Parole de Dieu. Ainsi comme ceux qui nous ont devancés et dont nous nous sentons si proches dans leur recherche, nous continuerons à découvrir les chemins de Dieu, dans et pour notre monde …..Ainsi, nous marcherons vers l’unité.


Vous avez peut être découvert notre chapelle, elle va continuer de résonner de cette formidable expérience, nous allons y continuer ce que nous avons vécu en nous relayant, cette semaine, sans interruption, c’est-à-dire, notre rôle de veilleurs et de priantes dans et pour l’Eglise, à travers nos deux heures d’oraison quotidiennes, la liturgie des heures et l’Eucharistie, quittant notre travail et nos diverses occupations, plusieurs fois par jour, pour nous retrouver ici et «nous tenir devant Dieu pour tous » comme l’a si bien dit Edith Stein.


Comme plusieurs le font déjà, vous pouvez venir nous rejoindre pour la prière, l’écoute de la Parole ou pour demeurer dans le silence. Notre chapelle est ouverte dès 6h00, le matin et nos horaires sont toujours affichés.
Merci au Seigneur pour toutes les grâces reçues au cours de cette semaine, pour toutes celles qui suivront. Vos noms et vos visages sont inscrits dans nos cœurs.

Sœur Martine. 
 

Article publié par Emile Hennart - Maison d'Evangile • Publié • 9279 visites

Cette page provient de la rubrique : Archives