Ordination presbytèrale

de Flavien Labité AGBODJAN-PRINCE

 

 

Marche Marche  Flavien 2 Flavien 2  Je suis Labité Sodjiné Flavien AGBODJAN-PRINCE (un prince sans principauté, du moins, qui n’est pas de ce monde). Je suis d’origine et de nationalité togolaise. J’ai grandi à Lomé dans une famille de 4 enfants dont je suis l’ainé. J’y ai fait tout mon parcours scolaire et universitaire, notamment en sociologie pour mieux comprendre et saisir le fonctionnement des sociétés.

Je ne suis pas né avec une cuillère d’or dans la bouche, mais je dirai que je suis né avec la religion dans le sang. J’ai grandi dans un climat familial religieux. Enfant, en allant à la messe avec les parents, j’étais chaque fois émerveillé en voyant le prêtre draper de ces plus beaux ornements ; émerveillé de la délicatesse de son geste à l’autel ; émerveillé de la beauté de la liturgie. Ne dit-on pas que l’émerveillement est le début de la philosophie ? Philosopher qui consiste à trouver sens à ce qui nous entoure et à sa vie ? Très vite, j’ai senti le désir de trouver le sens à tout cela. Un désir qui m’a poussé à vouloir être prêtre, mais à cet âge c’est plus le désir de s’habiller comme le prêtre, de vivre la beauté de la messe que je voulais. En faisant une rétrospective sur ma vocation, je me dis que tout est parti de là. Comme le dit le curé d’Ars « pour célébrer dignement le Saint- Sacrifice de la Messe, il n’y avait rien de trop beau », alors que les fidèles aident les prêtres à rendre notre liturgie belle, pour émerveiller les enfants, les jeunes afin de leur donner envie ne serait-ce que de vouloir faire comme le prêtre. La suite on verra.

Avec la fougue de l’adolescence, le goût de l’aventure, de la liberté, ce désir est resté longtemps discret en moi. Il a resurgi plus fermement quand j’étais à l’université. Ceci m’a permis d’entrer dans l’Ordre des Carmes Déchaux où j’ai passé presque dix années de délices sur le mont Carmel. Baigné des lectures des deux Thérèse et de St Jean de la Croix, j’ai fait le noviciat et j’ai prononcé mes premiers vœux en septembre 2013 qui fait de moi un profès simple. J’ai alors entrepris  des études théologiques à l’Institut de Théologie Flavien (2) Flavien (2)  de la Compagnie de Jésus (ITCJ) à Abidjan en Côte d’Ivoire. Ayant gouté aux délices du Mont Carmel, le Seigneur n’a pas voulu que j’y dresse ma tente.

Revenu à la vie civile, j’ai repris les études dans un premier temps à Paris au Centre Sèvre, puis à Lyon où j’ai fait un master en sciences sociales à l’École Normale Supérieure de Lyon.

Convaincu que la grâce du Seigneur se manifeste à tous et que ce que nous sommes, nous le devons toujours au Seigneur, je suis entré en contact avec le Diocèse d’Arras grâce à un oncle qui y était comme prêtre-étudiant, pour un nouveau discernement. Comme l’indique l’un de mes nombreux prénoms (rire), Sodjiné signifiant « donne-Lui ton cœur », j’ai compris qu’Il était au-dedans de moi depuis toujours et qu’Il ne fallait plus le chercher au dehors… C’est conforté de sa Miséricorde que je choisis librement de répondre oui, à son appel pour recevoir de l’imposition des mains de Mgr Jaeger qui m’a accueilli comme un père, le 29 septembre dernier, le ministère du diaconat et le 20 septembre prochain le ministère presbytéral, dans un amour préférentiel que j’ai pour le Seigneur… Et la grâce de Celui-ci n’a pas été inefficace ! (1 Co 15, 10)

 

Flavien

 

 

 

 

 

 

Dans cette crise de Covid-19, l’événement aura une tournure un peu différente.

Nous mettons tout en place pour accueillir le maximum de personnes dans la basilique, bien sûr dans le respect strict des normes sanitaires en vigueur :

  • distanciation
  • gel hydroalcoolique
  • masque obligatoire.

 

Il y aura ce jour-là un service d’accueil qui se chargera de placer les gens.

Merci de ne pas opposer de refus pour la bonne marche des choses.

Des écrans seront placés pour que partout où l'on sera, on puisse bien voir.

 

Le Lycée privé Technique Saint Jo nous accueillera pour le vin d’honneur, mais en raison des normes sanitaires en vigueur, le nombre est très limité.

Pour ce faire, la participation se fera uniquement sur présentation du carton d'invitation envoyé. (une personne=1 carton).

Nous ne pourrons malheureusement déroger à ce procesus.


 

Pour plus d'informations : https://www.ordinations.fr/arras-20-septembre-2020/

 

 

Article publié par Dominique Blanpain - Délégué communication Boulonnais • Publié • 1973 visites