le Jeudi 18 jan 2018


"Nous reconnaître mutuellement comme des dons !"

Extrait de la lettre du pape François du 1 janvier 2017 repris et médité lors de l'assemblée catéchuménale du 8 décembre avec les catéchumènes (personnes se préparant à recevoir un sacrement et néophytes personnes ayant reçu un sacrement récemment )

 

"Je souhaite la paix à chaque homme, chaque femme, chaque enfant." Le pape ne fait aucune différence entre les personnes : il s'adresse à chacun quelque soit sa religion, son origine, sa nationalité.

Pourtant être en paix les uns avec les autres n'est pas une évidence, en famille ou dans le monde du travail. Comment reconnaître l'autre comme un don sacré lorsque la confiance a été trahie?  C'est difficile !

Faire de la non-violence active, un style de vie : ça ne vient pas tout seul , ça se travaille !Accepter de ne pas rendre les coups reçus, apprendre à se maîtriser, demande du temps.

Il faut savoir aimer et aimer, c'est difficile ! Pour faire la paix, il faut se bouger ! Parvenir à pardonner même si notre dignité a été atteinte.

Un sourire, un regard, une parole, un geste peut changer et faire évoluer une relation bloquée ou inexistante. Accepter l'autre dans sa différence sans vouloir le transformer. Etre en paix, ce n'est pas être d'accord sur tout !

Reconnaître l'autre comme créé à l'image de Dieu et doté d'une immense dignité ! C'est une grâce à demander dans la prière. Demander à être en communion avec celui qui est en face de moi. Surtout si on est en conflit. C'est difficile mais c'est aussi toute la richesse de la relation.

Etre en paix avec soi-même c'est prendre conscience qu'on agit avec les principes avec lesquels on est d'accord.

Prochaine assemblée le 9 février , et le 13 avril!



Fermer