Se former se laisser transformer

Fin de formation des animateurs baptême du doyenné Béthune-Bruay

Se former, se laisser transformer

 

Le 8 janvier 2018, cinq personnes : Bernadette Baey, Marie-Josèphe Lamerant, Marie-Thérèse Thoret de Fleurbaix, Sabine Bigand d’HinBILAN BAPT 8 JANVIER 2018 (6) BILAN BAPT 8 JANVIER 2018 (6)  ges et Gérard Latute d’Allouagne ont partagé leur bilan à la suite de leur formation à l’accompagnement des familles qui demandent le baptême pour leur enfant (0 à 7 ans). À l’issue de cette formation, ils reçoivent l’habilitation signé par l’abbé Paul Agneray, responsable de la formation permanente et l’abbé Elie Gallois, doyen et le livre en Famille avec Dieu. Merci pour ce chemin parcouru, les nombreux partages et leurs enthousiasmes au service de l’Eglise.

Bernadette Lieven, ALP chargé de la formation

 

Quelques extraits des bilans :

 

Les textes qui nous ont marqués :

  • Ce que j’ai trouvé réconfortant par rapport au baptême était le texte de St Augustin qui souligne le rôle fondamental de l’Eglise : « Afin d’obtenir la grâce spirituelle ; l’enfant doit être présenté par sa famille mais aussi par l’assemblée toute entières des fidèles et des saints ».
  • Chaque personne est unique aux yeux de Dieu (Isaïe)
  • « J’aime beaucoup baptiser les enfants. J’aime tellement ça ! Chaque enfant qui naît est un don de joie et d’espérance, et chaque enfant qui est baptisé est un miracle de la foi et une fête pour la famille de Dieu. » Homélie du Pape François

 

Des convictions :

  • L’accueil des parents me semble très important, l’écoute. Les accueillir tels que nous sommes et surtout tels qu’ils sont et créer une ambiance conviviale qui facilitera la parole des parents. Attitude bienveillante afin d’essayer de comprendre la démarche des parents sans jamais émettre de jugement sur celle-ci. Il faut s’efforcer de présenter l’Eglise ouverte à tous car Jésus est quelqu’un qui n’impose rien, car trop longtemps l’Eglise est apparue comme sectaire en donnant l’impression d’être réservée qu’aux croyants, pratiquants.
  • Les photos langage permettent aux parents de s’exprimer. Lors de la visite à domicile nous représentons l’Eglise pour les écouter, leur faire prendre conscience des valeurs qu’ils vivent (souhaits, projets, recherches, craintes..) appréciés par le Seigneur. Le recueil des paroles de parents pleins d’amour qui sont le reflet de l’amour de Dieu.
  • Un renforcement de ma foi. J’ai redécouvert toute l’importance du baptême : « être baptisé, est une richesse ». Tout au long de la formation, j’ai pu me rendre compte que cette phrase était vraie (notre comportement, la façon de réagir dans la vie de tous les jours auprès des autres, de notre famille, de nos amis…). J’ai découvert que les parents sont prêts à faire et à donner le meilleur d’eux-mêmes pour baptiser leur enfant. Par exemple comment ils s’investissent dans les livrets qu’ils font eux-mêmes pour la célébration du baptême. À travers ces motivations, j’ai pu me rendre compte que la foi en Dieu était grande. Par notre présence, on apporte quelque chose en plus.
  • On nait enfant de Dieu mais le Seigneur attend une réponse. Les parents la donne à la place de l’enfant et s’engagent à l’amener à la connaissance de Dieu et de l’Eglise.
  • Le projet de Dieu : nous sommes fait pour être heureux ensemble, aimer et être aimé. Notre joie devant l’enfant qui gazouille, qui sourit, n’est-ce pas le reflet de la Joie de Dieu ? Dieu est avec moi et partage ma joie, mon émerveillement mais aussi lorsque je suis triste ou s’il y a un problème.

 

La célébration :

  • Accueil à la fin d’une messe : les parents présentent leur l’enfant par son prénom et formulent leur demande de baptême. Ce qui permet de montrer aux chrétiens réunis que l’Eglise est vivante, puisque des parents font encore cette démarche pour leur enfant. Faire participer des enfants pour le geste de l’eau, en formation nous avons rappelé les deux significations de l’eau qui sont vie et risque. Lien avec la vie du Christ et allusion à ce qu’on dit les parents sur l’éducation de leur enfant au cours de la réunion préparatoire.

 

La formation m’a permis :

  • D’avoir un regard bienveillant vis-à-vis des familles sans émettre de jugement sur la sincérité de leur engagement.
  • Je me suis sentie capable de m’investir auprès des parents, j’ai également une plus grande confiance en moi. Je pense que cette formation m’a encore ouverte davantage aux autres…
  • D’être enrichie aussi bien du point de vue humain que spirituel. Humain car le groupe était accueillant, à l’écoute, motivé. L’animatrice sait faire passer ses connaissances de façon simple, mais juste, sans jugement, elle est à l’écoute des autres. On se sent élevé et on sort grandi d’une telle formation. J’ai redécouvert le sens, des rites, des gestes et symboles de la célébration du baptême. Je suis catéchiste aussi et l’accueil est très important. Je suis dans une logique continue dans laquelle je vais accueillir l’enfant dans la communauté chrétienne avec le baptême et ensuite le retrouver pour une suite du parcours en catéchèse. Je suis au début de sa vie de chrétien pour semer une petite graine qui si elle germe, lèvera de cet enfant (selon la forme qu’il lui donnera jusqu’à sa mort. Ma foi a beaucoup évolué et grandi. J’ai renoué avec l’Eglise depuis 8 ans et fait ma confirmation. Je ne regrette rien.

 

Lien avec la paroisse :

  • Intégration et collaboration avec Sylvie Herchin dans la paroisse. La visite, nos réunions pour la préparation se sont bien passées et déroulées, nous avons la chance de très bien nous entendre à trois et Thérése Moyart est toujours là présente, je ne me suis pas sentie seule, pour moi, c’est important.
  • Ce que j’apprécie aussi, c’est la collaboration sur le terrain avec les autres personnes du groupe. Chacun apporte ses idées, ses façons de faire et d’être. Nous ne sommes pas seul face aux parents et à leur désir. Il est ainsi plus facile d’apporter des réponses. Je ne vivrai plus le baptême de la même façon.

 

L’Après :

  • Il faut inviter les parents à poursuivre la découverte de l’Évangile par leur enfant en participant à « la petite enfance », Graine de Parole, mais aussi au catéchisme qui le conduira vers d’autres sacrements. Je souhaite poursuivre la formation avec la proposition pour les baptisés de 2 à 7 ans « Un Cadeau pour la vie » avec Sylvie. Il me semble important de pouvoir proposer ce sacrement à tout moment et à tout âge.
  • Que la connaissance de Dieu continue pour ces enfants, nous devrions peut être organisé des rencontres avec les parents.

 

Légende de la photo : Les personnes qui ont reçu l’habilitation : De gauche à droite

En haut : Sabine, Bernadette. En bas Marie-Josèphe, Gérard et Marie-Thérèse.

BILAN BAPT 8 JANVIER 2018 (2) BILAN BAPT 8 JANVIER 2018 (2)  

Fermer