2ème conférence de carême

Au cours de la deuxième conférence de carême, le Père Przemck WYSOCKI nous a présenté la vie et le message de sœur Faustine, apôtre de la Miséricorde : « Je t’envoie dans toute l’humanité avec Ma Miséricorde. »

DSC03826 DSC03826  Dieu, qui désire faire connaître Son Amour aux hommes, compte sur certains.

 

Cet appel, Helena Kowalska l’a entendu dès sa plus tendre enfance : à 7 ans, elle sent attirée par la vie religieuse ; à 15 ans, elle a une première apparition de Jésus sous la forme du Christ souffrant ; persuadée que Dieu l’appelle à devenir religieuse, elle part pour Varsovie et prononce ses vœux en 1926 à l’âge de 21 ans, prenant le nom de sœur Faustine du Saint-Sacrement, au couvent des sœurs de Notre Dame de la Miséricorde.

Issue d’un milieu pauvre, elle a peu fréquenté l’école, ayant dû travailler comme servante dans des familles aisées.

Grande sensibilité à la misère, amour de la prière : les composantes de sa mission sont là en germe… Ce qui se  dessine année après année est une vie entièrement consacrée au message que Jésus lui demande de propager : DIEU est Miséricordieux. Chaque homme, qui s’adresse à LUI avec confiance, découvre la richesse de SES grâces.

La vie quotidienne de Faustine est monotone, mais quelle relation extraordinaire avec DIEU ! Rien à l’extérieur ne transpirait de sa vie mystique. Obéissance / Amour ; attitude envers le prochain / prière.

Faustine entendra le message de la Miséricorde dans la Parole de Dieu et la vie quotidienne. Elle annoncera que DIEU aime chaque personne d’un Amour Miséricordieux, même le plus grand pécheur. Elle implorera la Miséricorde Divine. Elle rédigera un Petit Journal dans lequel elle consignera les paroles de Jésus. Dieu parle toujours à des pauvres, par des pauvres. La Miséricorde, c’est le don gratuit, le sentiment de DIEU pour l’humanité, c’est DIEU qui nous aime avec SES entrailles. Le chemin pour avancer dans la Miséricorde est balisé de points essentiels, en particulier honorer l’image de Jésus Miséricordieux, célébrer le deuxième dimanche de Pâques la fête de la Miséricorde, prier le Chapelet de la Miséricorde, vénérer à 15h l’Heure de la Miséricorde. « A cette heure-là, la grâce a été donnée à toi et au monde entier. »

Amour et confiance en DIEU sont deux conditions indispensables pour obtenir des grâces.  Et quel moyen plus privilégié, pour les obtenir, que la confession !! Par le sacrement du pardon passent les grâces...  « Nos péchés seraient-ils noirs comme la nuit, la Miséricorde de Dieu est plus forte que notre misère. » Et « Jésus, j’ai confiance en TOI. »

Saint Jean-Paul II, qui l’a canonisée en 2000, attachait une extrême importance à son message.  « L’humanité ne trouvera pas la paix tant qu’elle ne se tournera pas avec confiance vers MA Miséricorde  »

 

Si nous venions à nous demander comment nous pourrions être concernés par un tel message, !e pape François nous a donné la réponse en décrétant cette Année Sainte du jubilé de la Miséricorde ! Car DIEU, inlassablement, nous appelle...

 

 

Article publié par elisabeth LECLERC • Publié • 564 visites

Fermer