Hommage religieux aux Soldats Indiens 14-18

Mille cinq cent personnes venues des quatre du monde pour un hommage aux Soldats morts lors de la Bataille de Neuve Chapelle

Hommage aux Soldats Indiens morts pour la France 1914-1918

Dimanche 30 août 2015 à Richebourg et à Neuve Chapelle

 

Temps de prières interreligieux : 30 AOUT 2015 015 30 AOUT 2015 015  

C’est vers 12h30 dans la salle des sports de Richebourg que se sont rassemblés plus de 1500 personnes venues des quatre du monde pour un hommage aux Soldats Indiens morts lors de la Bataille de Neuve Chapelle le 13 Mars 1915.

C’est à l’initiative de l’Association «Interfaith-Shaheedi-Commemoration» avec le soutien des communes de Richebourg et Neuve Chapelle que c’est concrétisé ce premier évènement unique en France.
Se succédèrent pour un temps de prières 5 cultes majoritairement pratiqués en Inde : Chrétien, Hindou, Musulman, Sikh, Bouddhiste.

Monseigneur Jean Paul Jaeger, évêque du Pas de Calais était présent et c’est lui-même qui a présidé la prière avec la participation des membres des deux Paroisses St Joseph en Béthunois et Ste Marie en Alloeu.   

Temps de recueillement d’une assemblée multicolore par la tenue vestimentaire traditionnelle des participants de tous les âges.

Après un repas partagés ensemble, les bus ont acheminés les différentes personnes au Mémorial Indien "de la Bombe" à Neuve Chapelle.

 

Hommage au Mémorial (*) :ATB 1915 30 AOUT 2015 (16) ATB 1915 30 AOUT 2015 (16)  

Vers 14h30 au mémorial Indien sous un soleil de plomb les personnalités Mr Gérard Delahaye, maire de Richebourg et Mr Ronald Lieven, maire de Neuve Chapelle, des représentants du Commonwealth(*), de nombreux élus locaux, des portes drapeaux du Souvenirs Français et des Gardes de Lorette... ont accueillis son excellence le Dr Mohan Kumar, Ambassadeur d’Inde à Paris.

Après le discours de Mr l’ambassadeur, ce fut une prise de parole des représentants des cinq cultes.

Suivi du dépôt de gerbes par Mr l’ambassadeur, Mme la sous-préfète de Lens et le Général de Corps d’armée de la région de Lille.

Après la minute de silence, l’Hymne Indiens et la Marseillaise furent interprétés par l’Harmonie municipale de Laventie.30 AOUT 2015 045 30 AOUT 2015 045  

Une plaque commémorative rappelant qu’une cérémonie religieuse s’est tenue dans le respect de la grande diversité du peuple Indien fut inaugurée pour l’occasion.

Le maire de Richebourg a accueilli toutes les personnalités pour le traditionnel verre de l’amitié et ce fut le moment d’un échange fraternel et le partage de cadeaux souvenir.

Journée riche en rencontre, émotions où les membres des différentes religions ont passés ensemble un très bon moment de chaleur humaine...

Bernadette Lieven

 

Prière pour la Paix lue lors de la célébration du matin :

            Qu’il est difficile de croire que la paix est entre nos mains !  

            Et pas seulement entre les mains des stratèges et des super-grands.

            Chaque jour, par ma façon de vivre avec les autres plus que

            Par un défilé ou un manifeste, je choisis pour ou contre la paix.

            Seigneur, donne-moi la lumière pour découvrir les vraies racines

            De la paix, celles qui plongent jusqu’au cœur de l’homme

            Réconcilié avec Dieu.

                                                                                        Cardinal R Etchegaray

 

 

Le Mémorial Indien de Neuve Chapelle

Inauguré en 1927, le mémorial de la Commenwealth War Graves Commission de Neuve Chapelle honore la mémoire de plus de 4 700 soldats et travailleurs de l’Armée Indienne morts sur le front Ouest durant la Première Guerre mondiale et qui n’ont pas de tombe connue. Durant la guerre, l’Inde envoyé plus de 140 000 hommes sur le front Ouest. Ils provenaient de tout le territoire de l’Inde : du Punjab en passant par le Garhwal, les régions frontalières, le Bengal, Madras, la Birmanie, le Népal voisin, et représentaient une très grande diversité de cultures religieuses, linguistique et ethniques.

 

Commenwealth

La Commonwealth War Graves Commission, organisation internationale à pour tâche essentielle de commémorer tous les soldats des différents pays du Commonwealth qui ont laissé leur vie dans l’accomplissement de leur devoir à travers le monde lors des deux conflits mondiaux. En France ils reposent depuis dans les centaines de lieux de sépultures que sont les cimetières militaires du Commonwealth, don à perpétuité du peuple français en hommage au sacrifice de quelque 575 000 hommes venus d’ailleurs.


 

article de regard en Marche

 

 

Article publié par Communication-Formation Doyenné Béthune-Bruay • Publié • 1650 visites

Fermer