Sacrements de l'initiation

Pâques 2007

Des jeunes, des adultes ont suivi le chemin catéchuménal durant deux années. A Pâques, Ils étaient 39 à recevoir le sacrement du baptême, de la confirmation et de l’eucharistie dans leur paroisse. Marc du quartier Arras-ouest a été baptisé lors de la veillée pascale 2007, Il apporte son témoignage

Mon désir de me faire baptiser remonte à ma jeunesse lorsque je visionnais « Jésus de Nazareth ». J’étais pris d’émotions comme si j’étais projeté à l’époque, comme si j’étais un des disciples de Jésus.
J’ai grandi dans une famille où je n’ai donc eu pratiquement aucun contact avec la foi. Ce qui fait que je n’en parlais pas avec ma famille de peur d’être ridiculisé. Je priais dans mon coin, jusqu’au jour où le Signeur a mis sur ma route, Alexandra, qui est aujourd’hui ma femme. Grâce à elle, à l’occasion du baptême de mon beau fils Théo, j’ai pu faire la connaissance, de Bernard le prêtre de la paroisse. Ma foi a pu grandir au fil des rencontreset je prenais place parmi les disciples de Jésus, au milieu des chrétiens.

Le chemin parcouru
Mon chemin est rempli de richesses, en rencontres avec les autres catéchumènes lors des réunions trimestriels, en rencontres avec les fidèles lors des messes, le dimanche, de l’écoute de la Parole de Dieu. J’aime beaucoup ce partage car je me sens bien avec les autres et tient vraiment à le faire partager à mes enfants et à ma femme.

Ma foi ?
Quand j’étais jeune, j’ignorais ce que cela voulait dire. Puis au fil des années, je l’ai construit à ma façon en pardonnant ceux qui m’offensaient, comme ceux qui avaient offensé Jésus lors de ses déplacements. En instaurant des échanges de dialogues, de gestes, de services avec les personnes que je croisais et croise actuellement dans mon quartier ou à mon travail. En partageant avec les autres, ma foi s’amplifie car je partage ainsi leurs joies, détresses et souffrances. Nous partageons tous la même foi, Dieu et Jésus sont à travers nous car quand je fais ou dis quelque chose c’est Dieu qui le dit. Mais il m’arrive de me dire si ce que j’ai fait est bien ? C’est une remise en question constante, mais en continuant notre chemin et en apportant la Parole de Dieu, à être chaleureux pour ne pas laisser tomber autrui car eux aussi sont des enfants de Dieu. Je sais que Dieu et Jésus sont en moi pour me parler de la foi mais c’est à l’Eglise que j’apprends à construire ma foi. Je n’oublie pas non plus au passage que mon accompagnateur le prêtre Bernard Denis, ainsi que mon parrain et ma marraine sont et seront toujours là pour m’apprendre un peu plus la foi. Je les remercie infiniment…

Article publié par Alicia Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 4165 visites