Rencontre sur le handicap

Témoignage et Partage sur le handicapt : Patick Letellier, diacre

Handicap

 

 Tu es là au cœur de nos vies, c’est ce que nous avons entendu lors de la rencontre le 3 décembre avec Patrick Letellier habitant Béthune.
Patrick est marié et papa de 8 enfants dont 7 adoptés.
Dans sa lettre de mission en tant que diacre depuis 2 ans, le père évêque lui a demandé de continuer sa présence auprès des personnes handicapées et des Associations : les paralysées, la myopathie. et le centre de Gosnay pour les handicapés mentaux.
 
Treize personnes ont écouté avec attention l’expérience et le témoignage de Patrick et de participants. Des pistes ont été données, des liens ont été tissés, car le handicap est une souffrance pour ceux qui le vivent : la personne, la famille, l’entourage…
 
La lecture de deux passages d’Evangile qui racontent la rencontre de Jésus et d’handicapés fut fort riche: Jésus parle, il considère la personne, il la regarde en l’aimant (il la reconnaît dans sa souffrance,...  
l’écoute …) Patrick a constaté que bien souvent les gens considèrent la personne handicapée comme un problème. Etre parents d’un enfant handicapé change la vie et demande du renoncement.
 
A l’écoute d’un chant de Linda Lemay « Anne », personne handicapée, Patrick nous a fait comprendre que de prendre du temps avec le handicapé, c’est lui permettre de le faire éclore.
 
Compassion et tendresse de Dieu
 
Patrick et Béatrice Letellier Patrick et Béatrice Letellier  Il nous a longuement parlé de son enfant Réginald qui est décédé maintenant. Cet enfant de 15 ans, mais d’âge mental de 3 ans, lui a appris beaucoup et notamment à découvrir ses limites, ses incapacités et la grâce du pardon. Il nous en a parlé avec beaucoup d’amour. Réginald vers 9 ans a désiré recevoir le sacrement de l’Eucharistie qui le mettait en joie, il savait dire Papa et reconnaître Jésus sur la croix.
 
Il nous a parlé de sa fille Anne qui s'est jetée dans les bras d'un clochard dans la salle d'attente d'un médecin. D'un adulte fortement handicapé qui soutien sa famille et remonte le moral à d'autres.
 
Par le témoignage d’une participante, nous avons pu découvrir combien un enfant trisomique avait le sens de la compassion et de la tendresse de Dieu et combien sa présence donne un sens différent à la vie. « Si ma petite fille n’était pas entrée dans ma vie, j’aurai été complètement dans le moule avec une autre échelle de valeur, cela m’a fait rencontrer des gens formidables, chez les professionnels et parmi d’autres. Mon enfant a sa place dans la société, les choses sont en équilibre. Un signe d’espoir aussi pour les parents, c’est que la vieillesse est une nouveauté dans le monde trisomique. »
 
Souvent l’handicap ou l’handicapé fait peur, il n’y a pas de recette mais sachons nous approcher, trouver le moyen de briser la glace. Attention à la façon dont nous l’abordons, nous lui parlons, le reconnaître comme une personne et qui peut préjuger du cœur de chacun ! Savoir regarder l'autre en découvrant ce qu'il a de beau. Il y a de la richesse a se découvrir chacun différent.
 
Quelle belle leçon de courage et d’humilité nous est donnée par ceux qui vivent cette proximité au quotidien. Un grand merci Patrick et aux personnes présentes.
 
La prochaine rencontre du 28 janvier à 20h sera sur le handicap.
Suivront d’autres soirées : les jeudis 4 mars, 22 avril et 20 mai à 20h, au Salon Montmorency, rue Delphin Chavatte à Laventie sur l’exorcisme, l’adoption, la famille, l’éducation, 
 
L’expérience des uns et des autres, nous permet d’élargir nos horizons, de mieux nous comprendre et de changer notre regard. Venez nombreux.
 
Christiane Thorez et Bernadette Lieven
 
 

 

Fermer