Journée diocésaine sur les funérailles

"La Pastorale d'accompagnement des familles en deuil : quelle espèrance chrétienne ?"

 

« La Pastorale d’accompagnement des familles en deuil : quelle espérance chrétienne ? »

 les membres des équipes funérailles des10 doyennés 27 février 2010  
les membres des équipes funérailles des10 doyennés
les membres des équipes funérailles des10 doyennés

C’est pour réfléchir ensemble sur ce thème, que plus de 300 personnes engagées dans l’accompagnement des familles en deuil se sont rassemblées à la maison diocésaine d’Arras. Partages d’expériences sur la relecture et l’organisation d’un service des funérailles de doyenné, interventions du Père Angelo Sommacal, chargé de la pastorale des funérailles au Service National de Pastorale Liturgique et Sacramentelle, du Père Paul Agneray, responsable diocésain de la Formation permanente et de Mgr Jaeger notre évêque ont ponctué cette journée qui, selon l’avis de tous les participants a été très riche.
Je ne retiendrai que quelques uns des propos de notre évêque, lors de son intervention finale qui résume le contenu de cette journée.
Mgr Jaeger après avoir remercié chacun des participants pour son engagement dans ce service difficile des funérailles nous  partagea son émerveillement  devant notre démarche qui, loin de se cantonner aux questions de savoir faire et de techniques,   est entré tout de suite dans l’essentiel, le cœur de notre foi,  l’annonce de la mort et de la résurrection du Christ, source de l’espérance chrétienne en la résurrection promise à tous les hommes. Et ce fut vraiment le cœur de notre journée.
«  Dans votre mission, ce qui est en cause c’est «l' être chrétien » plus que tout ce que nous pouvons dire, c’est la qualité de notre présence et de notre écoute qui marquera les gens.
Dans les évènements douloureux qu’elles vivent lors de la mort d’un proche les réactions des personnes sont multipliées par dix, tant en positif qu’en négatif. « L’important alors c’est que ces personnes perçoivent que vous êtes habités par quelqu’un ». On peut être d’excellents « techniciens », connaître et appliquer un tas de rubriques, dire un tas de paroles, cela ne fait pas une liturgie. Une belle liturgie, une liturgie qui parle au cœur, doit être habitée ; « Alors la Parole de Dieu doit être d’abord quelque chose, quelqu’un qui habite chacun d’entre –vous ».
 La question que chacun doit se poser c’est : « Est-ce que la parole de Dieu est une Parole pour ma vie ? Est-ce que la parole de Dieu m’habite ? »
Alors, si vraiment vous êtes habités, vous toucherez les gens.
 Quand on prend la parole pour annoncer la Bonne Nouvelle, on ne sait pas ce que cela va produire. Cela se passe au cœur de chacun entre Dieu et lui.
Mais, suis-je assez transparent dans ce que je dis, dans ce que je fais, est-ce que cette parole habite assez mon cœur pour que je sois l’humble intermédiaire entre Dieu et les personnes à qui je m’adresse ? « Alors, dans votre mission, n’ayez pas peur d’être authentiquement vous-mêmes »  dans votre foi comme dans vos doutes, dans vos limites et dans vos faiblesses. Partagez ce que vous êtes et ce que vous vivez et partagez la foi et l’espérance de l’Eglise. C’est ce que les gens attendent. Il s’agit de se situer en vérité face à la personne du défunt, face à la famille, face à l’assemblée.
Ce que les gens attendent, c’est de rencontrer des gens qui vivent et expriment leur foi pas seulement en paroles, mais en actes et en vérité.
Alors Eucharistie ou pas Eucharistie ? Présidence du prêtre ou non ? Faut-il mettre tout le monde à la même enseigne ? Ce qu’il s’agit de discerner c’est : « est-ce que pour le défunt, est-ce que pour l’assemblée présente aux obsèques, célébrer l’Eucharistie aura un sens ? Est-ce que l’Eucharistie correspond à la réalité de ces personnes ? »
Il est des cas où la réponse est évidente dans un sens comme dans l’autre ; il y a des cas où il faudra faire preuve de discernement. Au risque de réduire tout le monde au plus petit dénominateur commun.
La journée s’est terminée par une célébration en commun est chacun s’en est retourné chez soi avec, au fond du cœur la satisfaction d’une journée riche et bien remplie et un nouveau désir d’approfondissement.
René Selliez, pour l'équipe diocésaine de la pastorale diocésaine des funérailles

 

 
 

Pastorale Liturgique et Sacramentelle

B.P. 1016   103 rue d'Amiens

62008 Arras Cedex

Tél. & Fax. : 03.21.21.40.06.

e-mail : liturgie@arras.catholique.fr

   

Article publié par Communication-Formation Doyenné Béthune-Bruay • Publié • 9789 visites