Réunion Inter EAP

des 6 paroisses du Sud Artois

DSC04742.JPGalleg DSC04742.JPGalleg   Lors de notre rencontre Inter EAP, nous avons travaillé sur DIACONA 2013, qui est une demande de notre évêque. Ceci ne s’adresse pas seulement aux EAP, mais à tous, chrétiens en mouvement et ceux qui se trouvent seuls et souhaitent en parler avec d’autres.

 

C’est un outil, qui permet de continuer à travailler et mettre en application le projet de catéchèse diocésain promulgué par notre évêque le 10.10.2010, lors de la journée » Faites des Disciples ».

 

Lecture de la lettre de Mgr JP Jaeger sur Diaconia 2013.

 

Diaconie = Servir. Donc prendre conscience à servir et que nous sommes tous frères.

 

Document à vivre en EAP. Donc nous le commençons en Inter EAP, afin de pouvoir le comprendre et le vivre plus facilement dans nos EAP.

 

Repérage des        - Fragilités, injustices, pauvreté.

                            - Merveilles, soutien de solidarités.

Et ceci, en et hors Eglise.

 

Remontées de quelques Fragilités (F) et Merveilles (M), repérées lors de nos 6 carrefours.

-          F   Les problèmes relationnels peuvent être plus graves que les problèmes  financiers, car ils traitent de l’individualisme.

-          M   Exemple de quelqu’un qui passe chez sa voisine pour voir si tout va bien, matin, midi, soir, au nom de la fraternité. Cela permet d’avoir de la vie.

-          F     Internet à monde virtuel. Ceux qui ne l’ont pas sont isolés, ceux qui l’ont sont derrière leur écran, sans relation.

-          M    Tout ce qui peut être lieu d’espérance, vivre ensemble. « Petit déjeuner torchis » sur Arras, les aumôneries.

-          F    Beaucoup de difficultés pour les jeunes de trouver emploi et pour l’avenir un métier

-          M   Solidarité, petits gestes d’entraide dans la vie de tous les jours, hors association.

-          F  La fragilité touche tout le monde et tous les niveaux, matériel,  psychologique ?  Est-ce que l’on partage et communique ?

-          M   Encore beaucoup de bénévolat, encore plus de fragilité dans les villages.

-          F  Jeunes fragilisé par manque e travail

-          M  Personnes rendant visite aux malades et personnes âgées.

Lors de chacune de nos réunions EAP de cette année 2011-2012, nous pouvons passer quelques instants à relever une ou plusieurs Fragilités et Merveilles et les enregistrer dans nos « Livre des Fragilités « et « Livre des Merveilles ».

 

En quoi ce partage peut il nourrir et interroger notre foi ?

Ce temps de partage permet de poser les choses et de les porter dans la prière.

Permet de ne pas désespérer de l’Homme.

Voir des choses qui ne vont pas nous inviter et inciter  à avancer.

Voir des choses qui ne sont pas connues

Quand on regarde tous les groupes d’Eglise qui existent,  on peut se réjouir de ce que nous faisons entre chrétiens.

 

Comment travailler Diaconia dans sa paroisse ?

En parler à l’église. Une paroisse a déjà lancé la réflexion en paroisse en diffusant une fiche à la sortie de la messe.

 

Est-ce EAP qui doit lancer cela, ou d’autres groupes.

Ce n’est pas à l’EAP de tout faire, mais de lancer ces réflexions en élargissant à la paroisse.

Le terrain est aussi à travailler par les équipes relais de proximité, qu’il faut mettre dans le coup.

A chaque rencontre EAP, repérer pendant  10 mn 15 mn les Fragilités et les Merveilles et les noter sur les livres blancs.

Mais c’est aussi les autres mouvements de la paroisse qui doivent le travailler : Secours catholique, SEM, etc….

Faire en sorte que la Parole de Dieu s’incarne dans la vie de tous les jours et de chacun.

Vivre cette voie du service. Voir P 17 du projet de catéchèse du diocèse. Voir aussi P 23.

C’est un peu revoir la charité dans le bon sens.

 

 

Site national de Diaconia 2013 http://diaconia2013.fr/  : voir les « boites à outils »

 

Lettre de Mgr JP Jaeger :  http://arras.catholique.fr/page-22484.html

 

Article publié par Pierre Morelle - Notre Dame de Pitié du Pays de Bapaume • Publié • 3175 visites