Se former pour faire chanter l'assemblée

Une journée de formation sur le doyenné pour tous les chefs de choeur, de chorale et les animateurs de chants. Tous au service de l'assemblée

 

Formation doyenné pour les personnes aux services de l'assemblee paroissiale  

Ils étaient quatre chanteurs courageux ce samedi 17 novembre à répondre à la proposition de formation du doyenné pour les chantres/animateurs.Doyenné Béthune-Bruay Formation chantres-animateurs  
Doyenné Béthune-Bruay
Doyenné Béthune-Bruay


Pas facile de donner toute une journée de son temps  pour travailler son chant, sa façon de diriger le chant des autres et pour réfléchir à la meilleure manière d'aider nos assemblées liturgiques à participer activement aux célébrations par le chant !  Nous savons tous que la chorale n'a pas le monopole du chant. Mais comment faire pour que l'assemblée se sente vraiment invitée à chanter elle-aussi ?

Nous sommes partis des témoignages de chacun autour du chant liturgique dans nos paroisses. Puis nous avons testé nos capacités à apprendre un chant nouveau à une assemblée. L'après-midi nous nous sommes attaqués à l'art de la psalmodie qui ne s'improvise pas. Enfin nous avons réfléchi, à partir d'un article de la revue Célébrer, à la fonction du chantre/animateur dans la liturgie, à savoir : veiller à ce que chaque fidèle de l'assemblée puisse louer Dieu "à pleine voix".
Ecoute la parole de Dieu Ecoute la parole de Dieu  
Ce rôle est souvent assumé par le chef de chœur : une oreille sur la chorale, une autre sur l'assemblée, une autre sur l'organiste sans oublier l'oreille  qui reste attentive aux gestes et aux prières  dans la célébration. Cela fait beaucoup d'oreilles à tendre et à faire travailler ! 

La formation (musicale, liturgique et spirituelle)  du musicien d'église n'est jamais terminée. Et quand bien même il aurait acquis tous les savoirs et les savoirs faire nécessaires, il lui faudra  toujours s'efforcer de travailler en harmonie avec les autres acteurs de la liturgie (s'écouter, dépasser les conflits, accepter les différences...). Ce n'est jamais définitivement gagné. Mais l'enjeu est de taille :  laisser l'Esprit Saint  inspirer à tous le chant de l'Eglise qui plait au Seigneur.

Sophie Desquilbet 
Commission Diocésaine de Musique

 

PS : Si vous désirez une formation pour le chant, l'orgue, le psaume... vous pouvez vous rapprocher du diocèse ou de Bernadette Lieven

Article publié par Communication-Formation Doyenné Béthune-Bruay • Publié • 6084 visites