Pèlerinage des Jeunes à Canterbury

Rencontre oecuménique

DSC01731 DSC01731  C’est une équipe pas encore totalement réveillée, pas très bavarde et ne semblant pas motivée qui s’est retrouvée ce matin-là à Béthune. Pourtant, le soir même, lorsque le bus revient, c’est cette même équipe qui en descend riant, chantant et qui ne semble plus vouloir se quitter. Qu’a-t-il bien pu se passer pour qu’un tel changement ait lieu ? Notre équipe d’experts a enquêté pour vous !

 

Nous sommes partis une soixantaine ce matin-là de Béthune, il est tôt, il ne fait pas très chaud mais au fur et à mesure que le bus roule vers Calais les conversations naissent, on fait connaissance, on se retrouve, on se rappelle des souvenirs des précédents pèlerinages à Canterbury et après avoir récupéré d’autres membres de notre groupe à Saint Omer et Calais, nous embarquons enfin sur le ferry.

 

DSC01600 DSC01600  Après une heure environ de trajet, nous finissons par arriver à Douvres et reprenons tous le bus pour rejoindre un groupe de jeunes anglicans. Après un court temps de prière en plein milieu de la campagne présidé par l’archevêque de Canterbury DSC01609 DSC01609  pour nous accueillir, nous repartons à pied direction Canterbury.

 

En arrivant à la cathédrale, nous nous installons tous dans le cloître et nous sommes vite rejoints par des groupes venant de toutes les paroisses d’Angleterre. Là encore, l’archevêque reprend la parole pour nous souhaiter un bon appétit et nous pique-niquons tous à cet endroit. Ensuite, nous  rentrons tous dans la cathédrale où sont installés quelques « stands » et nous déambulons tous à notre aise entre chacun d’eux. Cela nous donne l’occasion d’écrire notre rêve le plus cher sur un papier et l’accrocher à un sèche-linge, ou encore nos péchés sur d’autres feuilles que nous passons ensuite dans un broyeur, nous pouvons aussi écrire avec des plumes nos noms sur un diplôme pour dire que nous sommes venus à ce pèlerinage etc.

Après cela, la célébration commence en chants que nous nous efforçons de suivre comme nous le pouvons. Plusieurs anglicans prennent la parole, nous parlent de choses d’actualité et qui nous touchent tous.

 

Après la célébration qui est passée très vite, notre groupe s’accorde un temps libre dans Canterbury d’une heure environ avant de reprendre le ferry et de rentrer chez nous.

Pour résumer, cette journée était le savant mélange entre :

« Retrouvailles-rencontres-chants-prière-rires-actualité »

Et surtout…. « Champagne ! »

 

 

Constance et Claire Desreveaux, Louis Vasseur et Aurore Milon

Article publié par aumônerie • Publié • 1094 visites