Visite à la mosquée d'Arras

Témoignage de Jean et Colette Wouts Signe d'universalité et de dialogue

mosquée d'Arras portes ouvertes mosquée d'Arras portes ouvertes  Visite à la mosquée

Témoignage de Jean et Colette Wouts

Début janvier 2016, nous nous sommes rendus en couple à la Mosquée, rue Ampère, à Arras. Nous étions contents de répondre à l’invitation lancée par les responsables des mosquées en France. Nous avons été agréablement surpris de rencontrer beaucoup de monde. >Sns se donner le mot, nous avons vu pas mal de nos connaissances.

 

En 2015, les terribles attentats du groupe djihadiste Daech ont marqué durablement notre pays. Les musulmans de France se sont sentis très mal à l’aise. Beaucoup d’entre eux, pratiquants ou non, furent accablés. L’amalgame fait entre leur religion et les extrémistes était intolérable.

Leur réaction salutaire fut d’inviter leurs concitoyens à venir dans leurs lieux de culte, les mosquées, pour échanger. Avec les visiteurs présents, hommes et femmes, les responsables de la communauté et l’iman ouvrirent le dialogue. L’explosion de questions démontra rapidement qui nous connaissions peu et mal la religion musulmane.

 

Mosquée Annour Mosquée Annour  On évoque le Coran et la place accordée à Mahomet, mais aussi Jésus, Marie, Moïse, Abraham dans les textes coraniques. La formation des jeunes et l’apprentissage de la langue arabe furent abordés. Les prières, l’aumône, le pèlerinage à la Mecque furent expliqués. La place des femmes et les évolutions possibles dans le monde musulman furent un questionnement. Le rôle de l’iman dans la mosquée, en contrat durant 5 ans auprès de la communauté fut explicité, etc.

L’accueil fut très hospitalier. Après le débat, la dégustation de thé et de pâtisseries magrébines fut un moment convivial où l’on découvre la culture orientale.

 

Cette opération réussie pour une première, est à renouveler. Approfondir nos connaissances sur nos religions respectives, un projet à poursuivre.

J et C Wouts.

 

Portes ouvertes à la mosquée d’Arras

 

Témoignage de Raymond Hatte. L’info se diffuse rapidement grâce à internet : « Abdelkrim nous invite à la mosquée rue Ampère. Ce serait bien d’y aller ensemble ; les membres du relais monde musulman se donnent rendez-vous samedi à 10 heures »

A l’entrée du parking nous sommes accueillis « Soyez les bienvenus, merci d’être venus, bonne année 2016 ». Dans la salle de réunion nous sommes une centaine, nous sommes chez nous : thé à la menthe, dattes, gâteaux au miel. Je demande à Omar si on peut prendre des photos : « Bien sûr, pas de soucis ; chez nous nous êtes chez vous »

Puis nous allons dans la salle de prière, nous enlevons nos chaussures. Nous marchons sur les tapis, des groupes se forment.

« On peut vous poser des questions… n’importe lesquelles? »

«Pas de problème, on est ici comme des frères, nous avons le même dieu »

Alors on parle du Coran, de la prière du vendredi, du contenu des prêches, du salaire de l’iman, de la place de la femme, du djihad, du ramadan, de la grande mosquée de Paris, des attentats. Avec beaucoup de tact, les musulmans expriment leur souffrance d’être considérés comme des assassins ou des terroristes alors qu’ils sont des croyants, des priants.

« Si vous le désirez, on va faire silence et prier ». Comme le muezzin dans les pays arabes appelle à la prière cinq fois par jour du haut du minaret, le responsable de la prière nous rappelle que Allah est grand.

 

Dans la durée. Des relations quotidiennes.

Cà remonte à loin. Raymond prêtre ouvrier en usine à Arras a travaillé avec des musulmans ; les relations sont simples et naturelles ; on se voit dans le syndicat, les réunions et les fêtes de quartier, au marché place Verlaine, au stade de foot à Lens.

La communauté chrétienne envoie un message au moment du ramadan

La communauté musulmane envoie un message au moment de Noël

Soyez de vrais croyants musulmans disent les uns; soyez de vrais chrétiens disent les autres.

Souvent le vendredi, l’abbé Raymond Hatte entre dans la mosquée ; on lui apporte une chaise, il reste silencieux ; nous sommes contents quand il est là.

Dans le diocèse, beaucoup de chrétiens membres des équipes du père de Foucauld ont appris de lui l’a connaissance et l’amour de l’Islam. Les prêtres Michel Becquart, Jean Marie Leclercq sont allés en Algérie, ils connaissent l’arabe. Jean-Marie de Evin-Malmaison prie le bréviaire dans la langue arabe

Un diacre, Jacques Senellart a été proviseur dans un lycée en Algérie, en 1995 il a reçu de la part de Mgr Jaeger la mission de la pastorale du dialogue-islamo-chrétien.  Séverin prêtre de la paroisse, Gérard doyen d’Arras et Jean-Paul Jaeger sont venus à ces portes ouvertes

La communauté musulman El-feth ( ce qui veut dire ouverture) a ouvert ses portes  et surtout sa bouche et son cœur.

 

Ainsi l'expression « guerre de religions » n'est pas le mot qui rend compte de la situaton.

 

Abbé Roland Delplanque Arras

.

Sur le site internet google mosquee-arras on peut voir une excellente vidéo sur les journées d’accueil des 9 et 10 janvier à la mosquée. Vous y trouverez une réponse à toutes vos questions sur la communauté musulmane d’Arras

Article publié par Emile Hennart - Maison d'Evangile • Publié • 2973 visites

Fermer