chrétiens en politique

conférence-débat à l'Atria à Arras

 

 

chrétiens en politique l'animateur de la soirée et les invités  
chrétiens en politique
chrétiens en politique
Quatre élus de la vie politique Nord et Pas de Calais :  adjoint au maire, conseiller régional, conseiller municipal,  maire ; quatre chrétiens qui ce soir, sont invités à répondre à cette question : peut-on concilier foi chrétienne et politique ?

 " Pour moi, il était et il est impossible de rester insensible à l’injustice " .

J’ai toujours voulu faire passer  mes convictions à travers mon action" ." J’ai le devoir de rendre service"."Ce qui m’a préparé à entrer en politique, c’est le scoutisme ".

 

Cependant chacun reconnaît qu’il n’est pas facile d’afficher son appartenance chrétiens en politique Père Jean Marc Bocquet  
chrétiens en politique
chrétiens en politique
religieuse en politique ; le Père Jean Marc Bocquet en donne la raison : dans un pays comme la France, il a fallu des siècles pour que les instances civiles prennent peu à peu leur distance par rapport au pouvoir religieux.

 

 

 

 

En écho au texte des Evêques « Qu’as-tu fait de ton frère ? » comment définir  la politique ? c’est permettre à des gens de vivre ensemble.

Comme l’expliquent chacun des quatre élus, la vie politique est un lieu de rencontre, un système de relations. Cependant  «  nous sommes face à une société complexe ; il faut la regarder telle qu’elle est et non pas comme on voudrait qu’elle soit ».

 

chrétiens en politique débat entre élus  
chrétiens en politique
chrétiens en politique
Chrétiens, nous sommes tous concernés ; la foi ne se limite pas à un programme politique ; en dehors de l’engagement politique, existent un certain nombre de terrains accessibles à tous ceux et celles qui se sentent responsables de la vie de la collectivité :

savoir flairer les besoins sociaux et y répondre comme a toujours su  le faire l’Eglise depuis St Vincent de Paul à l’abbé Pierre ; défendre la famille, lieu d’épanouissement le plus immédiat ; promouvoir la fraternité face au drame des sans-papiers, des sans -logement, des sans – emploi ; savoir pardonner ; sauvegarder la création : quelle terre laissons-nous à nos enfants ?

 

« Alors, conclut le père Bocquet, il est urgent de nous décomplexer vis-à-vis de la politique, c’est un espace qu’il nous faut investir avec toute la force que nous donne l’Evangile ».

Article publié par Cécile Lemaire - Délégué communication d'Artois • Publié • 4135 visites