Formation des E.A.P.

Au service de la mission de l'Eglise, une diversité de vocations

« Sommes-nous au complet ? » interroge Gabriel, notre doyen : une cinquantaine de personnes, toutes membres d’une E.A.P. de l’Artois, heureuses de retrouver des visages connus, avides de vérifier si la tâche menée ensemble depuis cinq ans est dans la droite ligne de la mission.
 
Nous voilà tout disposés à écouter notre intervenant de ce soir : Père Emile HENNART .
« L’ E.A.P. est une équipe, ce n’est pas un conseil »
« Pas d’E.A.P. sans prêtre, pas de prêtre sans E.A.P. »
« Discerner, décider, mettre en œuvre les décisions : trois étapes à respecter pour gérer au mieux la paroisse »…
Comme cela nous fait du bien de l’entendre, il s’exprime dans des mots tout simples. De retour chez nous, toutes ces pistes seront précieuses pour recentrer notre mission au service des communautés qui nous sont confiées.
 
Mais peut-on résumer la mission d’une E.A.P. en quelques mots ?
Accueillir, oser, orienter : en petits groupes, nous partageons nos tentatives, nos tâtonnements, «  pas toujours facile, quand il faut travailler dans l’urgence, quand le territoire est trop étendu, on est conduit à prendre des risques » ; pourtant ici et là, « on voit les forces vives se regrouper », quelle joie de créer peu à peu l’unité !
 
Veiller, éveiller : n’est-ce pas au-delà de nos forces ? La charge sera moins lourde si nous la portons ensemble ; et puis nous ne sommes pas seuls ; et s’il nous faut veiller, « Dieu comble son bien-aimé quand il dort ».

Article publié par Cécile Lemaire • Publié • 2987 visites