le Dimanche 13 novembre 2011 à 10h 00


Le 13 novembre 2011, entre 10h et 12h, une foule nombreuse et joyeuse était rassemblée dans l’église St Paul, à Arras, pour DIMANCHE : PAROLE EN FETE. Tous les âges étaient représentés.

 
L’histoire racontée au début permit à tous de s’interroger et d’échanger entre voisins : qui me fait (ou m’a déjà fait) confiance et pour quoi ?
« Je suis vacataire : on vient de me faire confiance pour un travail et je commence demain », dit une maman. En se tournant vers son enfant de 3 ans elle lui dit : « Et moi je te fais confiance pour t’habiller toute seule. »
 
Pour signifier ce que Jésus nous confie en attendant son retour, 4 personnes apportent ensuite de l’eau, un évangéliaire, un cierge allumé et une mappemonde en disant tour à tour :
« Jésus, tu nous confies la Vie, …ton Evangile, …ta lumière, …le monde à aimer. »
 
Vint alors le moment de se répartir par âge, en petits groupes, pour découvrir ou approfondir la parabole des talents (Matthieu, 25, 14-30).
Ce temps passa trop vite tant les discussions furent animées. Une fois rassemblés, les participants écoutèrent avec intérêt les porte-parole des petits groupes :
- « Il faut oser prendre des risques pour récolter ».
- « Il faut aider les autres à prendre conscience de leurs talents ».
- « Pourquoi le maître est-il si dur avec le 3éme serviteur ? »
Un appel est lancé au prêtre de la paroisse pour qu’il donne son éclairage sur cette question.
 
Le moment venu, l’Abbé Laurent Boucly fait remarquer la différence qui sépare l’image négative de Dieu qui habite ce serviteur et l’image de Dieu que nous révèle Jésus. Dieu donne à chacun des talents et nous fait confiance pour les mettre au service des autres. Cette confiance est un trésor. En ces temps où règne un climat d’inquiétude, nous risquons de nous replier sur nous-mêmes. Jésus nous appelle à sortir de nos petits cercles familiaux, aussi précieux soient-ils, pour aller au devant des personnes les plus fragiles. C’est le sens de l’initiative lancée par les évêques de France et qui s’adresse à tous les chrétiens, DIACONIA 2013 : Servons la fraternité !
 
Un peu plus tard, les jeunes enfants rejoignent l’assemblée avec les dessins qu’ils ont coloriés. La maman qui a animé leur groupe raconte en quelques mots ce qu’ils ont vécu pour aider les parents à en reparler à la maison.
 
La célébration de l’eucharistie se termine par la remise du livre des Evangiles aux enfants qui cheminent vers le baptême ou la 1ère communion, ainsi qu’à d’autres enfants qui ne l’ont pas reçu les années précédentes.
 
Le verre de l’amitié clôture la matinée dans la bonne humeur.