KERYGMA

Avec la sécularisation, arrive un homme nouveau

 

Celui-ci n’a plus aucune culture chrétienne.

 

 

« Il faut une nouvelle évangélisation avec des fidèles appelés à témoigner »

 

46 46  

 

 

C’est ce que nous demande le pape François et c'est pour répondre à cet appel que les évêques de France ont lancé la démarche Kerygma en 2022.

La première étape a été de constituer un groupe Kérygma dans chaque diocèse.

La deuxième visait à rassembler tous les groupes à Lourdes du 20 au 23 octobre 2023

Et la troisième sera de discerner ce que nous dit l’Esprit et de le mettre en œuvre.

 

19 19  

 

 

 

Nous étions nombreux en doyenné à assister à cet évènement en doyenné

 

 

 

 

20 20       En diocèse

 

 

                   image0 image0  image4 image4  image5 image5  image6 image6  image10 image10  

 

Et à Lourdes près de 3000 personnes

 

 

 

 

 

Jouons avec les lettres :

 

 

K comme Kerygme

c’est le noyau central de l’annonce chrétienne :

«Jésus Christ est mort et ressuscité POUR NOUS et vivant en son Eglise ». C’est le résumé de l’Évangile.

L’un des enjeux de notre rassemblement à Lourdes est de prendre conscience que ce ne sont pas d’abord nos organisations diocésaines et paroissiales qui comptent, aussi indispensables soient-elles, mais le soin que nous prenons de l’Annonce.

 

 

 

E comme nouvelle Évangélisation

 

Rien n’est figé dans la manière de dire la foi, de l’exprimer, de l’expérimenter. Chaque moment peut être favorable et chaque contexte est différent. Créons les conditions pour qu’un processus d’évangélisation puisse se déployer en re-suscitant la présence du Christ dans notre vie et dans le monde d’aujourd’hui.

Il faut de la créativité pastorale, et surtout avoir Jésus dans le cœur.

 

 

 

R comme Rencontre

 

Devenir disciple missionnaire à la suite du Christ est d’abord le fruit d’une rencontre avec une Personne qui transforme notre cœur, remplit notre vie et nous pousse à aller partager la bonne nouvelle.

D’où l’importance de l’ACCUEIL et de la convivialité.

 

 

 

Y comme Yahve c’est-à-dire Dieu via Son fils Jésus

 

Nous sommes appelés à discerner l’œuvre de Dieu dans notre histoire. C’est la qualité de notre vie spirituelle qui nous aide à percevoir la manière dont l’Esprit Saint pousse l’Église à annoncer le Christ.

 

 

 

G comme Gratuité

 

En réaction à l’activisme, notre mission chrétienne nous invite à redécouvrir la dimension de la gratuité qui favorise le contact, le lien et l’attention à l’autre.

 

 

 

M comme Mission

 

Dans la mission nous sommes avec Jésus pour ré-humaniser la société et apporter du goût à la vie.

Nous ne pouvons pas ne pas voir les défis de ce temps. Dans les situations de crise, les extrémismes sont faciles.

Des témoins de l’Évangile doivent se lever pour imprégner notre monde complexe de l’amour de Dieu.

 

 

 

A comme Amour

 

L’amour de Dieu sera notre moteur. La gratuité et le don de soi nous aideront à être des acteurs bienveillants appelés à combler humainement et spirituellement les vides de notre société. Cela ne peut se faire sans une certaine intériorité, une qualité d’être.

Chercher Dieu et se laisser trouver par Lui en devenant de plus en plus authentiques.

 

image1 image1  

 

 

 

Dans le monde d'aujourd’hui, pour annoncer l’évangile, il faut être créatifs.

Catéchistes et services d’Église doivent entrer dans l’esprit de Kerygma.

Pour notre évêque, lors de la réunion en janvier de retour d'expérience, lorsque nous accueillons de nouvelles personnes, il faut être bienveillants et ouverts à leur demande même si cela ne s’est jamais fait dans la paroisse. Le 1er accueil renvoie l’image d’une Église accueillante ou au contraire d’une Église figée dans ses habitudes. Il ne s’agit pas de dire oui à tout, il importe simplement, si la demande est recevable, de tout mettre en œuvre pour sa réalisation.

IMG_5586 IMG_5586  

 

L’ambition de Kerygma est de nous renouveler sur les chemins de la mission. FORMEZ-VOUS ET OSEZ

 

 

 

Un grand merci aux personnes qui m'ont partagé leurs photos

 

 

 

Béatrice Henry

 

Article publié par Béatrice Henry - Communication Doyenné Béthune-Bruay • Publié • 363 visites