Donner et recevoir

Eglise d'Arras n°9

Donner du bonheur et en recevoir.

 

Toute une vie d’homme peut se résumer dans ces deux verbes : DONNER et RECEVOIR.

Sans cela en effet le cœur de l’homme se dessèche très vite. Les exemples de personnes seules, abandonnées par leurs proches, isolées chez elles dans l’anonymat d’une grande cité HLM, ne sont malheureusement pas difficiles à trouver. Quel homme peut-il donc se passer ainsi de l’amour de ses frères, quel homme peut-il affirmer être heureux sans jamais rien donner ni recevoir ?

 

L’être humain est fait pour aimer, et être aimé à l’image de Dieu : « L’amour vient de Dieu, mais à condition qu’Il ait mis sur notre chemin la preuve physique de Son Amour, l’homme a aussi besoin de preuves tangibles (Guy Gilbert) »

 

Il s’agit là du don gratuit, sincère, désintéressé. Chacun de nous a sa propre histoire, plus ou moins heureuse. Et, s’il peut être difficile de donner ce que l’on n’a pas reçu, notre espérance et notre foi nous font dire que le bonheur est toujours possible, toujours à la portée de tout être humain.

 

C’est à travers l’amour partagé, offert avec désintéressement, reçu avec simplicité et humilité que nous pouvons témoigner du vrai bonheur, de la vraie vie et le dispenser autour de nous. Notre expérience d’animateurs et d’accompagnateurs de jeunes nous invite à vivre avec eux l’aventure du don, celle de la confiance ou de la solidarité. Elle nous ouvre des chemins de fraternité. Il nous revient d’aider les jeunes que nous côtoyons dans nos collèges et nos lycées, dans nos familles, nos paroisses, nos groupes divers à trouver les moyens d’avancer dans leur aventure humaine en tenant le cap pour être pleinement heureux ! Il nous revient en quelque sorte de les aider à découvrir leur vocation c'est-à-dire à construire leur vie, lui donner un sens, une direction.

 

Des femmes et des hommes ont choisi de donner sens à leur vie en s’engageant comme religieuses ou religieux. Si tous ne sont pas appelés à cela, il est néanmoins nécessaire que nous saisissions des occasions de rencontre avec les jeunes pour mettre en route un questionnement autour de la vocation.

 

En 2012, la journée mondiale de prière pour les vocations se situe dans le cadre de l’année « Promouvoir la vie consacrée ». Le Service national des vocations met à notre disposition des outils pour nous aider à présenter la vocation à la vie consacrée comme une aventure possible aujourd’hui. Un dossier d’animation fort riche peut-être commandé : il y propose des fiches adaptées selon que l’on s’adresse à des enfants, des collégiens, des lycéens ou des étudiants et quelques autres, destinées aux parents, aux prêtres et accompagnateurs. Documents disponibles sur le site du Service National des Vocations, http://vocations.cef.fr

 

Puissions-nous être auprès des jeunes, de leurs parents, et de nos communautés, des témoins véritables de ce Jésus Christ qui nous promet le bonheur, tout simplement en mettant nos pas dans ses pas.

 

Sébastien Vereecken

Article publié par A. Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 2172 visites

Fermer
Fiscalité et générosité
Comment je peux soutenir la mission de l'Église en réduisant mes impôts.
En savoir plus
sur les dons IR et ISF