Mais que ce passe-t-il du côté ?

. De la commission jeunesse de Boulogne.

 

Temps fort Temps fort  Regard sur les jeunes… Ceux que nous rencontrons. Et ceux que nous ne rencontrons pas.

 

C'est autour de ce thème que s’est retrouvée, le vendredi 10 novembre dernier aux Tourelles, une quarantaine de personnes venues de divers horizons, E.A.P, enseignement catholique, aumônerie de l'enseignement public, accompagnateurs de jeunes, parents, prêtres, invités par la Commission Jeunesse de Boulogne et la Pastorale des jeunes du diocèse.

 

Pourquoi cette rencontre ? Des jeunes nous en rencontrons un petit nombre le dimanche à la messe, en aumônerie, en J.E.C., à Taizé, dans les différentes marches Amettes, Boulogne…. certains demandent le sacrement de confirmation. Nous continuerons à les soutenir dans leurs diverses demandes. Nous nous réjouissons de toutes leurs richesses partagées, leurs espérances, leurs engagements – humanitaire, écologie -, leurs amitiés profondes, leur solidarité.

 

Des jeunes n'ont pas la chance d'entendre la Bonne Nouvelle : « Dieu t'aime. Tu as de l'importance à ses yeux ». Pourtant ils sont bien présents sur notre doyenné, dans les différents établissements scolaires, les clubs de sport, de musique, dans nos différents quartiers…. Comment annoncer Jésus-Christ à des jeunes en 2006 alors qu'ils sont confrontés à des situations familiales très difficiles, divorces ou chômage des parents, familles recomposées et à leur peur de l'avenir…?

 

Un défi nous est proposé : rejoindre les jeunes là où ils sont, aller vers eux, avec leur histoire, leur vie parfois tumultueuse. N'est-ce pas cela évangéliser, annoncer Jésus-Christ à ceux qui ne le connaissent pas ? Mais comment faire ? Comment nous y prendre ? Il n'y a pas de recette toute faite….

 

Mais si nous nous mobilisons pour travailler ensemble malgré notre grande diversité, nous parviendrons à semer la Bonne Nouvelle : « Dieu nous aime plus que tout et veut le bonheur de tous. »

 

Dominique Blanpain et Martine Gatoux

 

. De la commission jeunesse de l’Artois-Ouest.

 

« March’espérance »

 

Le 18 novembre dernier à Beaumetz-les-loges, 23 jeunes ont répondu présents à une nouvelle invitation de la Commission Jeunesse. Qu’ils soient acteurs dans leur paroisse ou un peu plus isolés, ces rendez-vous proposés leur offrent la joie des retrouvailles et du partage. Et c’est à partir du « Conte des trois arbres » qu’ils ont échangé leurs questionnements et leurs convictions. Mais, au fait ! connaissez-vous cette très belle histoire ?

 

Il était une fois, trois arbres qui rêvaient de grandeur, de puissance et de richesses mais leurs ambitions s’évanouirent bien vite lorsque coupés, ils furent relégués à de basses besognes; jusqu’au jour où leur vie fut transformée devenant mangeoire, barque dans la tempête apaisée et croix sur un certain mont… Cela vous rappelle-t-il Quelqu’un ?

 

Voici comment les ados ont réagi :

 

« Nous, aussi, nous avons des rêves : la réussite professionnelle, l’espérance amoureuse (famille/enfants), avoir une ferme, faire le tour du monde, former un groupe de musique…Des rêves, il en faut ! mais il faut faire la part des choses, quelquefois c’est plus fort que nous, c’est matériel, on veut acheter, posséder et après ça reste dans un coin !... Moi, j’ai aimé la transformation de l’arbre en mangeoire qui abrite l’enfant car la richesse, le Trésor c’est Jésus… Ce conte, ça nous montre que Jésus nous demande de vivre en Paix, dans l’Amour et c’est le plus important, même si nos rêves ne se réalisent pas, il faut l’accepter… Pour trouver l’Espérance en Jésus, on peut le prier, le bonheur pour ces trois arbres, ils le trouvent dans la rencontre avec Jésus, ça nous fait réfléchir ! »…

 

Et cette réflexion s’est poursuivie en marchant avec un temps de silence prévu et très apprécié où chacun a pu intérioriser cette après-midi riche d’échanges. On comprendra que le goûter autour d’un feu de bois fut le bienvenu, réfléchir ça creuse ! Tous alors ont rejoint l’assemblée de la Paroisse Notre Dame de l’Espérance pour animer et célébrer l’Eucharistie qu’ils avaient eux-même préparée.

 

Accepter ses échecs, offrir à Dieu ce que nous sommes humblement et nous laisser surprendre par l’inattendu de la rencontre avec Jésus, voilà ce que ce merveilleux conte nous a fait (re)découvrir. Et pour vous, le Christ est-il une Espérance aujourd’hui ? 

 

Les jeunes se retrouveront bientôt pour poursuivre leur cheminement sur le thème de l’Espérance et se rendre au rassemblement diocésain du 30 avril à Saint Omer.

 

Vous trouverez facilement le conte sur le net en tapant « conte des trois arbres ».

 

Eva, Gilles et Marie-Pierre, Marie-Agnès, Marianne, Cécile, Michèle et Jean-Claude.

 

. Du MEJ.

 

spectacle organisé par le MEJ, entièrement créé par les « Mejistes » du diocèse d’Arras et qui est joué par les jeunes eux-même, dans différents lieux du diocèse. Spectacle gratuit et ouvert à tous qui s’intitule « Prends-en de la graine » et se présente sous la forme de deux tableaux, l’un imaginaire et l’autre réel où l’on voit la vie des jeunes. Ce temps fort permet de découvrir au fur et à mesure les ingrédients nécessaires pour faire germer l’amour dans nos vies. Les samedis 2 décembre (20 h 30) en l’église de Vimy ; 16 décembre (20 h 30) en l’église Saint Jean-Baptiste d’Arras ; 27 janvier 2007 (20 h 15) en la basilique Notre-Dame (sous le dôme) de Boulogne ; mardi 30 janvier (20 h 15) maison des associations : salle G. Acremant) à Saint Omer…

 

Marc et Marcelle Desmettre

 

. De Taizé.

 

Taize Taize  Le mardi 14 novembre, 200 personnes se sont retrouvées en l'église Saint Jean Baptiste. Elles ne sont pas venues à un spectacle ou à un concert, elles ont répondu à l'invitation lancée par des jeunes, invitation au pèlerinage de confiance sur la terre initié par la communauté de Taizé, invitation à la prière.

 

Sur le thème « un regard d'espérance sur le monde", nous avons pu partager, avec un frère de Taizé venu nous rejoindre, ce qui nous permet de garder ou de retrouver un regard d'espérance, comment dépasser nos désillusions, sur qui et sur quoi nous pouvons nous reposer, ce qui s'est d'ailleurs traduit lors de la prière par le geste symbolique de venir poser son front sur la croix.

 

Cette prière découpée en plusieurs parties (prière, partage, témoignages...) fut l'occasion de prendre un peu de temps au cours de la semaine, l'occasion pour certains d'être étonnés et touchés par la simplicité de la prière, l'occasion pour d'autres de redécouvrir qu'il est possible de prier en paroisse, tous âges confondus et avec d'autres confessions puisque des membres de l'église réformée ainsi que de l'église anglicane étaient présents.

 

Le lendemain midi, frère Maxime a participé à une prière au sein du lycée Baudimont-Saint Charles à Arras, il y a enjoint les jeunes à persévérer dans leurs nombreux engagements.

 

Ces deux temps de prière furent un petit souffle d'espérance, poussant des jeunes (18/30 ans) à continuer le pèlerinage de confiance sur la terre en rejoignant Zagreb, capitale de la Croatie du 28 décembre au 1er janvier. Avec 40 000 jeunes de toute l'Europe et la communauté de taizé, ils deviendront porteurs de réconciliation et de paix là où ils vivent.

 

Caroline

 

. De Rome.

 

Il reste des places pour le pèlerinage à Rome du 25 février au 4 mars 2007 pour les jeunes des plus de 16 ans. Renseignements : Pastorale des Jeunes, tél. 03 21 21 40 16, pastoj62@nordnet.fr

 

Article publié par Alicia Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 2499 visites