N°7 Dominique Wiel rencontre des lycéens

Dans le cadre du carême

Le livre de Dominique Wiel Que Dieu ait pitié de nous  
Le livre de Dominique Wiel
Le livre de Dominique Wiel
 Témoignage de l’Abbé Dominique Wiel auprès des Terminales et des Premières des lycées catholiques de Boulogne.
 
Après avoir rappelé comment, simple locataire de la Tour du Renard, à Outreau, il s’est vu accusé puis inculpé, il a raconté toutes ses années de calvaire : sa condamnation pour pédophilie ainsi que les 30 mois de prison qu’il a vécus, et enfin, son acquittement, reconnaissance tant attendue de son innocence.
 
Il a aussi évoqué la force de sa Foi dans ces moments difficiles…Il a rappelé son engagement, tout au long de sa vie, auprès des gens les plus simples… « Si j’ai choisi d’être prêtre-ouvrier, c’est pas par hasard : j’aurais pu être en paroisse, bien au chaud dans un presbytère…j’ai choisi de travailler et de vivre à la Tour du Renard…et c’est à cause de ça que les problèmes ont commencé !… ». Et d’ajouter : « j’étais, en fait satisfait de me retrouver en prison, parmi les victimes innocentes d’Outreau. C’était partager cette violence qui était faite à certains…dans la suite logique de la vie que j’avais décidé de mener… »
 
1er décembre 2005, sortie du Tribunal Dominique Wiel acquitté  
1er décembre 2005, sortie du Tribunal
1er décembre 2005, sortie du Tribunal
Les élèves, attentifs car sidérés et captivés par son parcours , par sa force mais aussi par sa simplicité n’ont pas manqué de poser de nombreuses questions : « Parviendrez-vous à oublier ? », « Comment peut-on continuer à vivre après une telle épreuve ? », « En voulez-vous au juge Burgaud ? », « Pensez-vous qu’il faille revoir le rôle du juge d’instruction ? ».... et bien d’autres encore…
 
A chacune des questions, Dominique Wiel a eu le souci de se faire bien comprendre des jeunes. A la question sur l’oubli, il a aussi répondu par le Pardon… Même s’il a «déjà pardonné aux enfants qui m’accusaient… je n’ai pas pu pardonner au Juge Burgaud car il ne m’a pas demandé pardon… ». Moment émouvant où il explique que le Pardon, « c’est pas si facile que ça… »
 
Une rencontre bouleversante et un temps d’échanges très fort que les élèves, les professeurs et les adultes présents garderont en mémoire comme un message : message de l’espoir qu’il faut toujours garder, de la force que l’on peut trouver en soi, du bonheur absolu à être entouré par sa famille et ses amis dans les plus durs moments et message de la Foi en Dieu qui maintient vivante l’étincelle de la foi en l’Homme…
 

André Olivier

Fermer
Fiscalité et générosité
Comment je peux soutenir la mission de l'Église en réduisant mes impôts.
En savoir plus
sur les dons IR et ISF