Vous avez dit "animer"?

Canal Jeunes, Eglise d'Arras n°11

 

pastorale des jeunes pastorale des jeunes    Nombreux sont ceux qui s’engagent, dans les mouvements ou les services, auprès des ados et des jeunes. Leur présence est même essentielle ! Mais quelle est leur véritable mission ?

Animateurs et accompagnateurs reçoivent leur mission d’un Autre. C’est Lui, Jésus Christ, qui les envoie en mission. C’est de Lui qu’ils tirent leur justification. C’est Lui qui leur donne son souffle.
Ce souffle, ils le donnent à voir à ceux vers qui ils sont envoyés. « Ce Jésus que vous avez crucifié, Dieu l’a ressuscité ; nous en sommes les témoins ! » actes 2,32
Tel est le cœur de notre foi. Tel est le message dont ils sont les garants, dans la fidélité aux chrétiens qui les ont précédés.


Animatrice pastorale Animatrice pastorale  Leurs attitudes d’accompagnateurs trouvent leur source dans ce cœur de la foi, auprès de Jésus qui initie à l’amour de Dieu qui s’adresse aux hommes comme à des amis.

A sa manière, ils sont invités à accueillir le jeune, quel que soit le pays d’où il vient c’est à dire quel que soit son parcours, quelle que soit son histoire. Il s’agit même de prendre en compte toute son histoire pour ne pas être seulement un accueillant mais devenir, au fur et à mesure de la relation, un accompagnant, un compagnon de route, à l’image de Jésus qui ne cesse de marcher avec les femmes et les hommes de son temps.

 

Passée cette étape, la communication est établie. Oh, il ne s’agit pas de parler pour parler, quoiqu’il arrive souvent que des choses fortes se disent au milieu d’une conversation banale. La communication, ça n’est pas seulement des mots … pensons aux attitudes de Jésus, à ses silences, aux gestes qu’il pose … Sans doute y a-t-il là des sources auxquelles venir puiser et renouveler des attitudes d’éducateurs.

Les animateurs ne sont pas là pour faire parler les jeunes mais, s’ils le souhaitent, pour dialoguer avec eux. Dialoguer, c’est échanger, débattre, avancer ensemble. On introduit alors dans la relation de la complexité : on cherche la confrontation avec l’autre pour le faire grandir, pour qu’il puisse affirmer son identité à travers l’affirmation de ses convictions, l’affirmation de son « JE ». Jésus lui-même ne permet-il pas à ses disciples de grandir quand il leur dit : « Et vous, qui dites-vous que je suis ? » Ne permet-il pas à Pierre d’affirmer son identité de « chef » quand il le prend comme première pierre de son Eglise ? Ne fait-il pas grandir les cœurs de la femme adultère, de la Samaritaine et de tant d’autres encore ?

 

Le dialogue fait cheminer et le cheminement fait dialoguer !
C’est en chemin, comme Jésus aux côtés des disciples sur la route d’Emmaüs, qu’il est possible d’entendre « les joies et les tristesses, les espoirs et les angoisses de jeunes » . Le cheminement appartient à chacun : c’est au jeune de choisir là où il a envie d’aller, c’est à lui de dire s’il croit ou non, pas à nous. La mission de l’animateur, c’est de proposer aux jeunes une pluralité d’itinéraires qui permettent un chemin. Sur le chemin, il y aura des avancées et des reculs, des bifurcations possibles, des arrêts, des nouveaux départs, des impasses … Qu’importe … pourvu que l’animateur sache accueillir avec bienveillance tous ces évènements.

 

La mission de l’animateur, ce n’est pas de vendre des cartes d’adhérent ! C’est plutôt celle de l'éveil. Eveiller le jeune à une meilleure connaissance de lui-même, au dialogue, à la confrontation, l’éveiller, peut-être, à une présence, celle d’un Père qui ne cesse de se donner et d’aimer, malgré nos tords et nos travers, un père qui aime à tord et à travers.

 

C’est au cœur d’un accueil inconditionnel, au cœur du dialogue respectueux, au cœur d’un cheminement libre, à travers des attitudes bienveillantes et un témoignage cohérent que les ados et les jeunes découvrent le visage de Celui qui ne cesse de les aimer.

 

Vous qui avez entendu l’appel de l’Eglise à prendre votre part dans l’annonce de la Bonne Nouvelle, l’Esprit vous devance. Soyez convaincus qu’Il prépare déjà les cœurs de ceux à qui vous êtes envoyés. C’est une belle et formidable mission qui vous est confiée et que nous devons être fiers de partager ensemble.

Sébastien Vereecken

 

Infos

 

Le Service de la Pastorale des Jeunes et le Service des Vocations organisent, au cours du week-end des samedi 20 et dimanche 21 juin, une animation : marche des jeunes réflexions sur l'engagement, réflexions sur l'ordination aux ministères :

Samedi : marche vers Arras à partir de Mont Saint Eloi ; le soir veillée à la Maison Diocésaine Saint Vaast à Arras, sur le thème de « l'engagement ».

Le dimanche : matin, découverte d'Arras; l'après-midi, ordinations à la Cathédrale d’Arras

Contacts : pastoj62@nordnet.fr et vocations.arras@free.fr - informations complémentaires: site diocésain http://arras.cef.fr/

Il reste encore quelques places, mais faire vite, pour les pèlerinages :

 

Du 6 au 10 juillet 2009 au Mont Saint-Michel. Pour les collégiens « Bâtisseurs d’hier, bâtisseurs d’aujourd’hui » . Découvrir ensemble ce haut-lieu spirituel, merveille de l’humanité et mettre nos pas dans ceux de nos « aînés dans la foi ». Traversée à pieds de la baie, visites, temps de prière et de réflexion, mais aussi veillées et éclats de rires rythmeront le pèlerinage.

 

Du 6 au 12 août 2009 à Lourdes. Pour les collégiens, lycéens et étudiants « Le chemin de Bernadette ». En hôtel ou au village des jeunes, avec une équipe d’animateurs composée de prêtres et de laïcs, (re)découvrir, chacun à son rythme, ce qui fait marcher des millions de pèlerins depuis des siècles derrière Bernadette. L’occasion de vivre un temps fort avec des pèlerins venus des 4 coins du diocèse : enfants, malades, ados, mamies, pères et mères de famille…

Contact : Pastorale des Ados et des Jeunes, Tél. 03 21 21 40 51 - pastoj62@nordnet.fr

 

Du 21 au 31 juillet en Terre sainte, pèlerinage national des étudiants

 

 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 3114 visites