Allez les petits !

Canal Jeunes, Eglise d'A.n° 12

la passion de la rencontre? wii oou non? la passion du jeu  
la passion de la rencontre? wii oou non?
la passion de la rencontre? wii oou non?
L’actualité de ces derniers jours nous plonge au cœur d’un rendez-vous planétaire : la coupe du monde de football. Une fois tous les 4 ans, les meilleures équipes nationales s’affrontent pour remporter le trophée tant convoité. Les plus petites équipes, les invitées surprise, celles qu’on n’attendait pas à ce stade voudront briller de mille feux face aux toutes meilleures et raviront les cœurs de leurs supporters en cas d’exploit. Qu’on aime ou pas le foot, le monde va vivre au rythme du ballon rond pendant un mois, nous invitant selon les résultats de notre équipe favorite, à l’espoir, à l’euphorie, au doute et parfois même à la déception.

 

L’évènement est accueilli pour la première fois par un pays du continent africain : l’Afrique du Sud. Un véritable cadeau, près de 20 ans après l’abolition de l’apartheid, sonnant la fin de la ségrégation raciale et l’abolition des lois fondant la domination blanche.

 

Comment ne pas faire un parallèle entre les valeurs retrouvées en 1991 par les sud-africains, les valeurs du sport et celles de l’Église ? Le sport exige la patience, la persévérance, le respect de l’adversaire mais aussi de son propre corps… autant de valeurs dont l’Afrique du Sud avait besoin et dont nos sociétés ont tant besoin ! Autant de valeurs que l'Église ne cesse de préconiser : la charité, le dialogue avec d'autres religions et cultures, l’amour du prochain… Au foot, les gestes en référence à la foi ne manquent d’ailleurs pas : quand certains s’habillent du signe de la croix en entrant sur la pelouse, d’autres pointent leur regard et leur index vers le ciel en signe de reconnaissance, certaines équipes africaines n’hésitant pas à prier au milieu de la pelouse avant le coup de sifflet annonçant le début de la rencontre.

 

A l’occasion des différents matches, au stade, à la maison ou dans un bar avec des amis, peut-être même avec des « adversaires d’un soir », saisissons l’occasion d'offrir au monde une image d’unité dans la diversité, d’unité dans l’adversité ! Souhaitons des affrontements sur le terrain, mais aussi en dehors, les plus pacifiques possibles malgré les enjeux financiers, énormes, qui faussent parfois cette belle image d’une planète unie autour de stars qui font rêver jeunes et moins jeunes. Gardons raison en se disant qu’il ne s’agit là que d’une belle fête, celle du sport et de la fraternité qu’aucun fanatisme ne doit venir ternir. Au besoin, avec le même courage que celui de nos athlètes quand ils ont à affronter la pression des stades, osons rappeler ces valeurs communes au sport et à l’Église dont nous sommes les porte-parole.

 

Allez les petits… quelle que soit la couleur du maillot que vous portez, quelle que soit la couleur de votre peau, quelles que soient vos convictions et vos croyances : faites-nous vibrer et donnez-nous à voir un monde uni et pacifié, à l’image de la France « Blacks – Blancs – Beurs » de 1998 !

Sébastien Vereecken

 

La prière pour la Coupe du Monde de football

 

Dieu Tout-Puissant, créateur de toutes choses,

les peuples de toutes les nations se rassemblent avec excitation et enthousiasme

pour la Coupe du Monde 2010.
Puissent les Africains du Sud être de bons hôtes,

puissent nos visiteurs être des invités dignement reçus,

puissent les joueurs de toutes les équipes être bénis

et remplis d’un esprit sportif et de santé.
Puisse chacun contribuer de façon positive à prévenir,

maîtriser et combattre le crime et la corruption,

toute espèce de hooliganisme, l’exploitation et les abus,

en particulier de ceux qui sont les plus vulnérables.
Puissent ceux qui sont loin de chez eux et de leur famille,

trouver beaucoup de joie en cette occasion de célébrer

ce beau jeu qu’est le football et ce beau jeu qu’est la vie,

en accord avec Ton plan du bien commun pour tous.
Amen.
(Cardinal Wilfrid Napier, archevêque de Durban en Afrique du Sud)

 

Infos

Des tracts sont à votre disposition à la Pastorale des Ados et des Jeunes 103 rue d’Amiens, BP. 1016, 62008 Arras cedex, Tél. 03 21 21 40 16, adosjeunes@arras.catholique.fr
 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 2182 visites