Derrière le mur de l'aumonerie

Canal Jeunes - Eglise d'Arras N°6

En me remémorant les quelques années précédentes, des prénoms, des visages, des paroles nous  reviennent en mémoire :
 
  • Mélanie, élève en lycée professionnel, elle vient à l’aumônerie pour dire bonjour…Dieu, la croix, Jésus, elle ne sait pas trop ce que c’est…elle regarde, écoute…parle aussi…beaucoup.. Vient dire bonjour…revient... ; Les années passent... Puis un jour : « Bonjour, je viens te présenter mon bébé, je voudrais la faire baptiser…. » Pâques 2010, Mélanie a fait du chemin…elle reçoit le baptême en même temps que sa petite fille, elle s’engage dans sa paroisse pour l’éveil à la foi des tout-petits.

 

  • Lucile, petit « moteur », vive, enjouée, elle arrive l’année de ses 12 ans, après sa profession de foi, elle « draine » un groupe de copains et copines. Rencontres, débats, discussions se succèdent le mercredi après-midi à « l’espace jeunes ». Les épreuves arrivent dans sa vie, lourdes. «  allo…j’ai besoin d’aide…je peux passer vous voir ? … » Elle avance, brave petit soldat, elle réussit ses examens, s’investit à la JEC, anime des temps forts pour les plus jeunes…vient dire bonjour, et donne régulièrement de ses nouvelles lors des grands voyages qu’elle effectue pour ses études. (Vive internet !). Aujourd’hui, elle est devenue une jeune femme debout et investie dans sa profession et dans sa vie.

 

  • Charlotte et Théo : envoyés par une bénévole de l’accueil paroissial : ils aimeraient être marraine et parrain de leur petite sœur mais ne sont pas catéchisés, ils s’engagent donc à se rendre régulièrement à l’aumônerie pour une formation adaptée aux ados, (Charlotte a 11 ans, Théo a 14 ans. ). Mettent leur talent de musicien au service de l’équipe organisatrice des évènements jeunes sur le doyenné. Et puis un jour, « je voudrais faire ma communion et ma profession de foi » dit Charlotte, je voudrais « rentrer dedans… », «  dans quoi ? » « et bien connaitre mieux le monde des chrétiens… » …

 

  • Bernard et Dolores, deux grands amis à l’époque de leur adolescence, ils sont maintenant en couple, heureux et amoureux !

 

  • Céline, Lucie, Justine, Pierre, Martin, Mathieu, Etienne, Nicolas, et tous les autres, tant d’autres, fidèles de chez fidèles, présents depuis  « le début » (sic Pierre). Le début ? Pas de l’aumônerie bien sûr mais de sa vie d’ados à lui, car, précisément au moment où le besoin se fait plus pressent, l’adolescence, l’aumônerie se révèle être un de ces lieux privilégiés où les jeunes trouvent l’écoute, et la personne qui leur permettra de faire un pas, d’être épaulé, conseillé, dirigé (vers d’autres instances parfois, plus professionnels parce que confrontés à de lourds problèmes).
Parfois, il y a une demande plus spécifique, « je souhaite recevoir le baptême ou la confirmation… » et la demande de l’un entraîne réflexion, questionnement pour les autres et on se retrouve avec un petit groupe en cheminement vers un sacrement.
 
L’aumônerie de l’enseignement public est tous ceux là !
 
Bien plus que quatre murs et un toit : lieu de vie, de partage, d’écoute pour des générations d’ados, espace de convivialité, de solidarité où des jeunes malgré des différences de milieux sociaux et culturels se côtoient, se découvrent et s’acceptent différents, espace de vie qui permet à chacun de grandir, de se construire, de bâtir une relation  avec Jésus en suivant son propre chemin. Les animateurs, ainés dans la foi, les aident à trouver une cohérence dans leur vie, à aller parfois à contre-courant des valeurs véhiculées par les médias, la société. La découverte ou l’approfondissement d’un Dieu bien présent dans leur vie les rend heureux. Ils tiennent souvent à partager ce bonheur en animant les retraites de profession de foi ou différents temps forts proposés aux plus jeunes… en se mettant au service, tout simplement.
 
Confiance, respect, espérance et regard d’amour posés sur chacun sont notre conviction au quotidien. Notre mission parfois déconcertante, nous oblige à nous remettre régulièrement en question tant dans notre foi que dans la manière d’en témoigner. Il n’en reste pas moins que nous la vivons comme une chance, un défi, un élan voulu par notre Église pour permettre que chacun puisse là où il se situe, et pour nous, c’est le monde des jeunes, plus spécifiquement de l’enseignement public, être touché et pouvoir répondre au don de Dieu.
 
Catherine BALLIN et Martine GATOUX
 
Infos
 
Organisés par les jeunes JMJistes du doyenné Béthune-Bruay :
Samedi 16 avril, salle des fêtes de Laventie. 16 h 45 à 19 h. « Questions pour des champions », en équipes de 3 à 8 joueurs, venez vous amuser en famille ou entre amis, inscription 2 €. ; 19 h à 23 h. « Bal folk » animé par les « Toudis sans nom », participation : adulte 6 €, enfants 3 à 12 ans 3 €. Restauration sur place.
 
Dimanche 8 mai, à 17 h, église Saint-Vaast de Béthune. Concert de l’Harmonie de Gonnehem. Entrée libre.
 
Tous les bénéfices et dons aideront les jeunes à financer leur participation aux JMJ 2011 de Madrid. Contacts : Cédric Dubois, Tél. 06 07 32 47 84, cedricdub2003@yahoo.fr – Audrey Moitel, Tél. 06 75 85 37 63
 
Pour tout savoir sur les Journées Mondiales de la Jeunesse, avec le diocèse d'Arras, n'hésitez pas à aller sur le blog officiel de la pastorale des jeunes du diocèse, créé pour les JMJ.  http://jmj2011.arras-madrid.over-blog.com/
 
 

Article publié par Alicia Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 2425 visites