Il nous faut le crier

Canal jeunes n°21

canal jeunes 21 canal jeunes 21   A Noël, Dieu rejoint notre humanité, il se fait homme au milieu des hommes, il rejoint chacune et chacun dans son unicité, car « tout homme est une histoire sacrée » !

 

Cette conviction, il nous faut la crier au milieu des flonflons de la fête et au cœur des animations de Noël que ne manquent pas d’organiser nos villes et nos villages. Prenons le temps d’aller visiter nos malades, nos personnes âgées, celles et ceux qui se sentent un peu isolés ou exclues car ne pouvant dépenser autant d’argent que le voisin à l’occasion de Noël… prenons le temps mais surtout OSONS affirmer qu’aujourd’hui nous est né un sauveur, et qu’il doit être la seule cause de nos réjouissances ! Oh bien sûr, pour beaucoup, notre message est déconcertant : nous avons à leur proposer pour Sauveur qu’un tout-petit enfant, blotti au fond de l’étable, entouré de l’amour de Marie et de Joseph. « Comment donc cela pourra-t-il se faire ? » pourrions-nous entendre de la bouche des sceptiques et des stupéfaits. Empruntant les mots de l’Évangile, nous pourrions alors leur répondre que « rien n’est impossible à Dieu. »

 

Depuis septembre et la remise en route de nos groupes divers, certains jeunes ou adultes nous ont rejoints… sans doute en avons-nous rejoint certains ! Pas facile pour autant de rejoindre en demeurant vierge de toute arrière-pensée, même si l’on pourra toujours déplorer qu’ils ne soient pas plus nombreux, parfois pas plus motivés, etc. Car au fond, nous avons souvent tendance à vérifier la pertinence et la réussite de nos propositions pastorales à la lumière des chiffres… que certains ne se privent pas parfois de nous renvoyer à la figure… alors que notre expérience nous apprend que la richesse d’un échange, d’un partage ou d’un cheminement n’est pas subordonnée à la question du nombre !

 

Mais que leur proposons-nous ?

 

Une succession d’activités et de rendez-vous, un temps fort de plus, une innovation supplémentaire ? Ou des chemins pour leur permettre de découvrir, par eux-mêmes et librement, ce Dieu de Jésus-Christ ? C’est cette conviction qui doit nous animer sitôt qu’un jeune ou qu’un adulte franchit la porte de l’aumônerie ou du local pastoral, participe aux rencontres de nos mouvements d’action catholique, sitôt qu’un autre répond favorablement à l’une ou l’autre de nos sollicitations : comment vais-je être pour ELLE ou pour LUI, témoin de Jésus ?

 

Depuis plus de 2000 ans, l’évangile rejoint le cœur des hommes à travers 1001 médiations. Les manières d’annoncer la Bonne Nouvelle prennent des forces diversifiées selon les âges, les traditions, l’histoire, la culture… Quelles que soient nos « méthodes », n’oublions pas que c’est Dieu le premier qui parle et se révèle aux hommes. N’oublions pas de puiser nos attitudes dans celles du Christ : il rejoint les attentes des hommes et des femmes de son temps « Jésus lui-même s’approcha et fit route avec eux. (…) Il leur demanda : ‘De quoi discutiez-vous en marchant ?’ » Matthieu 24, 15 et 17

 

Sébastien Vereecken

 

Suis-je capable de rejoindre :

 

       . celui qu’on aimerait recevoir, celui à qui l’on voudrait dire qu’il est aimé.

       . les jeunes et les parents, dans leurs aspirations, leurs doutes, leurs questions.

       . les plus petits, les plus pauvres.

       . celles et ceux qui ne savent pas qu’une Bonne Nouvelle leur est offerte.

       . chacun dans son unicité ; chacun dans son histoire ; chacun tel qu’il est, pas tel que nous voudrions
        qu’il soit.

 
Formation
Nous en parlons depuis plusieurs mois… le projet est aujourd’hui bien avancé !
A l’invitation de l’équipe diocésaine pour l’initiation chrétienne des 12/18 ans. Le père Jean-Marie Petitclerc sera de passage dans notre diocèse pour une conférence autour de repères sur la psychologie et la sociologie des ados et des jeunes.
Pour faciliter la participation du plus grand nombre, il sera présent sur deux lieux :
 
Vendredi 8 mars 2013 de 20 h à 22 h au Relais Sainte Catherine à Longuenesse
Samedi 9 mars 2013 de 10 h à 12 h à la Maison diocésaine Saint Vaast à Arras
 
Ces rencontres seront l’occasion de nous interroger sur la façon d’accueillir et d’accompagner pastoralement des ados et des jeunes, notamment ceux qui présentent des fragilités affectives, sociales, familiales et de nous donner quelques repères pour relire notre expérience pastorale.
 
Une journée ouverte à tous les adultes en situation d’accompagner des ados et des jeunes, aux parents, aux membres d’EAP, éducateurs, professeurs…

Article publié par Alicia Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 1422 visites