Une jeunesse qui témoigne de sa foi

Canal Jeunes n°14

« Avec la vierge Marie, ouvrons la porte de la foi pour annoncer l’Évangile », tel est le thème qui a guidé notre réflexion tout au long du pèlerinage à Notre Dame de Boulogne-sur-Mer.

 
Mon bonheur et ma satisfaction c’est d’avoir accompagné un groupe de jeunes âgés entre 15 et 21 ans à une marche sur un itinéraire d’environ 30 km. Un groupe qui a témoigné de sa foi à travers un effort physique, spirituel et intellectuel tout au long de ces trois jours intenses.
 
Partis de l’église de Frencq nous prenons, sous un soleil ardent, la direction de la Maison des Tourelles. Sacs aux dos, ces jeunes marchent d’un pas décisif. Ayant opté de marcher derrière tous j’ai eu le privilège d’observer ces jeunes dans leur dynamisme et surtout dans leur engagement à témoigner de leur foi par cette marche difficile par endroits, surtout lorsqu’il fallait gravir les collines aux pentes abruptes. Certains ayant chargé des sacs disproportionnés à leurs forces ployaient sous le poids de leur lourd fardeau. Ils avançaient devant moi à l’allure dandinée des palmipèdes. Ce qui provoqua en moi en sentiment ambivalent entre l’envie de rire et l’attitude d’admiration pour ces jeunes que je découvrais pour la première fois dans leur ferveur à exprimer leur foi. J’étais vraiment émerveillé de voir les « jeunes blancs et blanches » accepter souffrir tant pour leur foi.
 
Les Tourelles ont été marquées par l’eucharistie, le diaporama sur l’histoire des Tourelles et surtout le témoignage poignant d’un aîné, étudiant au grand séminaire de Lille, Prezmeck, Polonais d’origine et séminariste à la paroisse Notre Dame de Boulogne. Un témoignage devant lequel, moi comme prêtre, je me sentais tout petit devant ce grand séminariste pour l’éloquence et la profondeur des faits vécus dans sa chair et son âme. Je dirai comme Jésus au centurion romain : « Je vous le dis, même en Israël, je n’ai pas trouvé une telle foi ! » (Lc 7,10).
 
La deuxième et la dernière étape, celle qui nous a conduits jusqu’à Boulogne a été la plus éprouvante selon certains, car elle s’est déroulée entièrement sous une fine pluie. Mais dans le contexte africain, la pluie est signe de bénédiction. Dieu a arrosé d’abondantes bénédictions ces jeunes filles et jeunes garçons qui, au nom de leur foi ont bravé le soleil, la pluie ainsi que le regard étonné des personnes rencontrées tout au long de notre parcours. Ces jeunes ont occupé une place de choix aussi bien dans la procession que dans des célébrations. Dans l’impossibilité de relater en détail tous les grands moments de cette marche en quelques lignes, nous prions tous les responsables de cette marche de bien vouloir trouver ici l’expression de notre profonde gratitude. Merci aux curés de Frencq, du Portel, au doyen de Berck-Montreuil et au responsable de la Maison des Tourelles, pour leur accueil chaleureux.
 
Abbé Elie Modeste Abanda (Cameroun)
 
« Durant la marche de Boulogne nous étions onze jeunes et trois animateurs. Le thème de la marche était « Avec Marie, ouvre la porte de ton cœur ». Pendant ces trois jours nous avons marché de Frencq à Boulogne sous le soleil et la pluie, sur différents terrains : routes, forêt, dunes, flanc de falaise.
 
Nous avons fait connaissance, réfléchi et partagé nos idées sur les portes de la liberté, de l’amitié et de la foi.
Samedi soir, lors de l’arrivée de Notre Dame de Boulogne au port, porter la Sainte-Vierge jusqu’à l’église Saint Nicolas m’a émerveillé.
 
Dimanche, j’ai découvert grâce à des énigmes le « Vieux » Boulogne, apprécié la rencontre avec Monseigneur JAEGER évêque d’Arras et Monseigneur ULRICH archevêque de Lille, avec qui nous avons partagé le repas. En procession avec la vierge, porter la relique de Saint Benoit Joseph Labre m’a impressionné.
 
Ces trois jours ont été clôturés par la messe dans la cathédrale suivie par de nombreuses personnes dans un grand recueillement. Nous nous sommes retrouvés avec les deux évêques et les organisateurs dans le presbytère pour partager un pot de l’amitié et nous avions du mal à nous quitter car nous sommes devenus amis. »
 
Antoine
 
« Une église communion »
J’ai été marquée par l’intervention de Mgr ULRICH qui nous a expliqué que malgré sa diversité, l’Église est communion. Il s’est dit heureux de découvrir chaque fois une église qui s’adresse à tous, quelle que soit notre appartenance sociale, notre âge, etc., heureux que cette diversité puisse s’exprimer lors de tels rassemblements. Une « Église communion » qu’il nous appartient de faire vivre.
 
Une participante
 
INFO
 
Le programme 2013-2014 de la Jeunesse Franciscaine d’Arras est disponible, week-end et rencontres se font au monastère des Clarisses 1 rue Saint Claire 62000 Arras. Pour les jeunes de 16 à 30 ans et jeunes professionnels. Premier week-end, samedi 7 et dimanche 8 septembre : « Travail sur les Admonitions de Saint François » avec Frère Jean-François-Marie. Contact : Anne-Lucie Drelon, responsable JeFra, Tél. 06 72 32 79 24, aldrelon@gmail.com
 
URGENT
 
Groupe de Scouts cherche des jeunes adultes (moins de 25 ans) pour encadrer ses jeannettes et louveteaux de Béthune. La demande est très urgente, nous serions contraints de fermer la troupe à la rentrée de septembre, si nous ne trouvons pas au moins deux jeunes acceptant de prendre des responsabilités. La formation est assurée pour les intéressés qui n’auraient jamais été scout eux-mêmes. Tous les frais de formation et déplacement sont pris en charge par la troupe. Contact : Florent, Tél. 06 01 87 85 40, florent.hubo@yahoo.fr
 

Article publié par Alicia Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 1361 visites