La bien-vivre et le Vivre ensemble

Canal Jeunes n°6

« Mais que faut-il faire pour vivre bien tous ensemble ? »

 

C’est la question posée lors d’un temps fort le mercredi 26 février par la J.E.C (Jeunesse Etudiante Chrétienne) aux collégiens de l’espace-jeunes de Boulogne-sur-Mer. Armés de pinceaux, de feutres et d’une imagination plus que débordante, les jeunes ont dénoncé les problèmes rencontrés dans leur quotidien et rêvé au monde idéal dans leurs différents lieux de vie : collège, maison, rue, autobus, Église, loisirs, réseaux sociaux…

 

Chacun a pu exprimer des idées sur le « comment vivre heureux tous ensemble ». Une vidéo tournée par la JEC du Québec sur l’intimidation, le harcèlement au collège, au lycée reprenant des scènes vécues au quotidien a été propice à l’échange. Les jeunes ont trouvé par eux-mêmes, parce que cela les rejoint, des réponses aux questions que ces situations d’intimidation, d’harcèlement ou de moqueries engendrent : repli sur soi, échec scolaire, dépression, voire suicide. Que faire quand on est victime, témoin d’une telle situation ?

 

Chaque jeune présent se sent concerné… et des témoignages sont partagés : en parler à des adultes autour de soi, ne pas rester seul, ne pas rester indifférent à la souffrance, savoir dénoncer sans avoir peur d’être pris pour un cafteur… Mais pourquoi et comment peut-on devenir acteur de violence, et parfois notre silence n’est-il pas une forme de violence ? Les réponses fusent : la jalousie, l’envie de faire mal, l’influence du groupe, l’intolérance, l’envie de se montrer le plus fort, d’affirmer sa puissance, la peur de la différence, reproduire l’agression dont on a pu être victime…

 

Des photos choisies par les jeunes ont montré les situations d’exclusion. Ensemble, on a mis en évidence les mises à l’écart : la pauvreté, la différence (couleur de peau, l’handicap, la culture, la religion…), l’alcool, la guerre, l’injustice, la souffrance, le manque de travail, le manque de logement, le coût de la vie. Tout peut basculer très vite.

 

Un temps de découverte de personnalités connues ou moins connues a permis de regarder les motivations qui ont poussé ces hommes et ces femmes à construire leur vie autour d’un projet pour mieux vivre ensemble : Nelson Mandela, Gandhi, les époux Trocmé, Frère Roger, Geneviève Anthonioz-de Gaulle et beaucoupd’autres. Autour de nous, nous avons aussi des témoins qui ont donné ou donne encore un sens à leur vie en agissant pour que chacun ait sa place… Certains agissent au nom de leur foi en Christ ressuscité, d’autres au nom de valeurs humanistes. Quelles que soient les motivations, chacun peut apporter sa petite goutte d’eau : oser une parole, un acte, un engagement pour vivre tous ensemble dans le respect des différences, lutter contre la pauvreté, le racisme, respecter les différentes cultures.

 

La journée s’est terminée par le partage des pâtisseries confectionnées dans la mâtinée par les jeunes qui se sont débrouillés comme des « masters chefs » avec la seule consigne de respecter les recettes. Un excellent gâteau aux pommes, une succulente mousse au chocolat et un gâteau yaourt tout moelleux ont montré qu’à plusieurs on peut vivre et créer des bonnes choses à partager.

 

Nous avions en commission jeunesse du boulonnais émis l’idée de faire connaître la JEC et sa pédagogie. Merci à Claire de la JEC nationale d’être venue nous aider à animer ce temps fort.

Rendez vous le 1er juillet pour une nouvelle rencontre de la JEC.

 

INFOS

 

BLANGY-SUR-TERNOISE

 

Jeudi 17 (18 h.) au lundi 21 avril (14 h) à Blangy sur Ternoise, Abbaye Sainte Berthe. Retraite de Pâques avec Notre-Dame de Vie pour jeunes et jeunes professionnels du Jeudi Saint au Lundi de Pâques. Renseignements et inscriptions : Abbaye Sainte Berthe, Tél. 03 21 04 12 30, abbaye.blangy@wanadoo.frhttp://abbaye.sainteberthe.free.fr

 

CAMP FOOT-PAIX

 

Samedi 5 au vendredi 11 juillet à l’Institut Saint-Éloi de Bapaume. Le Camp Foot-Paix est ouvert aux garçons de 11 à 14 ans, il n’est pas nécessaire d’être licencié d’un club pour y participer, mais tout simplement d’avoir l’envie de vivre une progression personnelle et commune dans la relation avec Dieu et avec les autres, au travers du sport, de la vie de camp et des activités « Corps-Esprit ». Une équipe d’animation composée de prêtres et d’animateurs du diocèse assure les activités et leur encadrement. Renseignements et inscriptions : Camp Foot-Paix, Mme Françoise Dequidt 2 place du Quesnoy 62130 Œuf-en-Ternois, Tél. 03 21 41 30 90, footpaix@gmail.com

Article publié par Alicia Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 1147 visites

Fermer