Marches, Lourdes, Boulogne, Amettes

Canal Jeunes n°15

Des ch'tis à Lourdes

 

Si un jour vous décidez d'aller à Lourdes vous ne le regretterez pas. Mon frère et moi allons au camp des jeunes, du pèlerinage diocésain d’Août,  - un camp bien sympa où tous les jeunes sont accueillis.

 

Chaque année ce pèlerinage nous apporte toujours plus : nous y rencontrons des personnes extraordinaires que nous avons hâte de retrouver tous les ans. Nous prenons nos repas ensemble, ainsi que des veillées, des activités, des jeux, des messes … Et le meilleur c'est ça : le partage de ce que nous avons au fond du cœur.

 

Nous rencontrons des personnes de tous horizons et de toutes nationalités. Cela fait plaisir de voir que des personnes qui ne se connaissaient même pas la veille, puissent vivre des moments aussi intenses que ce que nous vivons là-bas. Vous vous découvrirez enfant de Dieu (si ce n'est déjà fait) vous allez partager tant d'amour, tant de joie, vous allez vous sentir reposé, aimé, vivant.

 

« À Lourdes, les malades ont la première place, ils sont prioritaires et nous, nous venons après, alors on pourrait dire que c'est le monde à l'envers, mais la vérité est : NON, c'est le reste du monde qui est à l'envers, les malades devraient toujours être notre priorité au lieu d'être mis à l’écart, Lourdes est à l'endroit » (A.M. animateur) Nous vivons des moments très importants avec les malades qui nous font comprendre que nous avons de la chance, que nous devons arrêter de nous plaindre, parce qu'eux vivent leur vie et leur foi à fond.

 

A Lourdes vous ferez tellement de choses que le retour à la vie « normale » risque d’être compliqué, tout ce que vous aurez partagé restera un bon souvenir. Mais ne vous inquiétez pas, nous avons une très bonne nouvelle le pélé recommence chaque année et vous pourrez y participer.

 

Nathan et Noche

 

21 au 24 août. Marche des jeunes à Notre-Dame de Boulogne.

 

Nous avons commencé ce pélé de manière très joyeuse, car nous sommes allés à une veillée chants avec Patrick Richard. Cette soirée nous a donné du courage pour le parcours (Halinghen-Boulogne) fait dès le lendemain sous la pluie.

 

« Il faut savoir se mouiller pour être un bon chrétien » nous a dit un des organisateurs de la marche, pour nous réconforter au moment du départ.

 

Lors de notre deuxième soirée, nous avons vécu un moment très convivial, pour fêter les 40 ans de sacerdoce du Père Evêque, qui s’est remarquablement démarqué à « questions pour un Evêque » où toutes les réponses étaient…40 !

Après nous sommes allés célébrer notre journée par une veillée de prière de type Taizé où nous avons pu nous confesser !

 

A notre arrivée sur Boulogne, nous avons participé à la procession mariale - où la Vierge arrive de la mer pour rejoindre l’Eglise de Saint Nicolas – pendant que les garçons portent Notre-Dame, les filles encadrent la statue pour la procession.

 

Pendant cette marche nous avons découvert l’histoire de Notre-Dame de Boulogne et nous avons partagé nos réflexions sur le thème « Jeunes et… en Eglise ». Il nous a semblé important de rendre le fruit de notre réflexion commune au Père Evêque, ce que nous avons fait lors de la messe de clôture.

 

Cette marche a été « l’occasion pour nous de nous « décentrer » de notre vie quotidienne pour le Christ vivant en chacun de nous » nous a confié un jeune.

 

 

Émilie, Claire, Nicolas, Anthony

 

Chemin faisant avec Saint Benoit Joseph Labre, le 6 septembre

 

P1560717 P1560717  Une centaine de lycéens du diocèse ont sillonné la campagne proche d’Amettes : « une occasion de rencontrer d’autres visages connus ou moins connus… de mettre nos pas dans ceux de Jésus, à la suite de Saint Benoit ».

 

Dans l’après-midi, nous avons vécu un temps de partage sur un thème au choix entre « Etre appelé », « Apprendre la confiance », « Passer au désert » et « S’engager ». Ceux- ci sont l’expérience qu’ont vécue les disciples sur la route d’Emmaüs.

 

Un peu plus tard, le Père Evêque, qui a célébré l’eucharistie, nous a rappelé l’importance d’annoncer Jésus Christ autour de nous, « en vivant le Christ » auprès de nos amis, de notre famille…sans pour autant être passé par une fac de théologie. Et que dans nos vies, nous ne devons pas avoir peur des autres, ni de nous, car Jésus nous accompagne toujours !

 

Après le repas, nous avons chanté autour du groupe Yalla qui a organisé une veillée de louange pour cette journée magnifique !

 

Jean-Philippe MOREAU

Article publié par Alicia Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 1007 visites