Pèlerins de l'Entre Deux Caps

Canal Jeunes n°11 - Le jeudi de l’Ascension, marche des pèlerins de l’entre deux caps.

Une démarche de foi à 4 dimensions :

 

PARTIR

40 jours après la fête de Pâques, nous étions à peu près… 40, de tous les âges, partis de bon matin des quatre coins du Pas-de-Calais, réunis pour pèleriner ensemble dans le magnifique site des 2 Caps : « Comme c’est beau ! »

 

Partir. Refaire la démarche d’Abraham : « Quitte ton pays… », répondre à l’appel du Christ : « Viens et suis-moi ». Partir, c’est se désinstaller et partir vers d’autres lieux, d’autres cieux, d’autres gens : c’est s’ouvrir à l’inconnu et à la nouveauté.

 

 

CHEMINER

15 Km… Le temps de la marche, pas après pas, pas trop longue mais suffisamment pour qu’elle crée son effet. Un chemin, une boucle qui relie Escalles à Wissant, à plat le long de la côte, entre montées et descentes au milieu de champs de toutes couleurs… « C’est là l’œuvre de Dieu, la merveille devant nos yeux » : quelles raisons avons-nous aujourd’hui de nous émerveiller ? Quelles merveilles de notre vie voulons-nous chanter au Seigneur ?

 

Cheminer. Une démarche, l’investissement du corps entier, le désencombrement au profit de l’essentiel… La route est, par excellence, le lieu de la rencontre des autres et du Seigneur.

La foi ne nous vient pas seulement par la tête mais aussi par les mains, par les pieds… ce qu’oublient nos célébrations parfois trop cérébrales !

 

 

DEMEURER

Au bout du chemin, la petite église d’Escalles s’offre à nous pour nous poser, pour demeurer un peu en ce lieu où le Seigneur « signifie » sa présence. Flûte, flûte traversière, violon et quelques jolies voix s’accordent pour célébrer ensemble dans l’eucharistie cette fête de l’Ascension.

Nous chantons au Seigneur les merveilles de notre vie :La beauté de la nature bien sûr, l’amour humain qui donne la vie (devenir parents, fonder une famille, voir les enfants grandir, se réjouir de leurs dynamismes, de leurs réseaux d’amitié où ils vivent leur foi…). Tu es là Seigneur, dans les jours ensoleillés comme dans les jours gris de notre vie.

 

Demeurer. Le pèlerin doit savoir rester dans le sanctuaire, dans l’écoute, la prière et le silence.

C’est là qu’il se ressource. Demeurer. Prendre le temps et rompre avec l’agitation ; écouter la parole et l’accueillir comme Parole de Dieu

 

REPARTIR

Pour vivre cette célébration, deux hommes vêtus de blanc nous rejoignent et rappellent cette phrase des Actes : « Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder vers le ciel ? » Cette journée est un cadeau offert, mais elle a une fin. Maintenant, il nous faut repartir dans le quotidien de nos vies…

Quelques propositions aux jeunes professionnels, aux familles sont lancées : août 2012, dans le cadre du pèlerinage diocésain à Lourdes, une formule courte de 3 jours qui permet aux familles de repartir vers un lieu de vacances… ; les 29 et 30 juin 2013, Aire de famille, grand rassemblement diocésain des familles dans le cadre du 8ème centenaire de Notre Dame Panetière.

 

Repartir.

Bien loin d’être une fin en soi, le pèlerinage invite à retourner en « Galilée », dans nos différents lieux de vie du Pas-de-Calais, pour vivre le quotidien de la vie : c’est là que le chrétien doit vivre sa foi. Aller en Galilée, c’est accepter d’entrer dans la mission de Jésus lui-même, c’est redire à sa suite : « Le règne de Dieu est proche : convertissez-vous et croyez à l’Évangile".

 

Nous souhaiterions qu’au fil des ans, cette proposition d’une marche de l’Ascension devienne « contagieuse ». Une démarche inter-génération, familiale, ecclésiale.

Alors, peut-être à l’an prochain, dans un autre coin de notre Pas-de-Calais ?

 

Article publié par Damien GODIN • Publié • 3115 visites

Fermer
Fiscalité et générosité
Comment je peux soutenir la mission de l'Église en réduisant mes impôts.
En savoir plus
sur les dons IR et ISF