Evangile pour la famille
Pasto famille logo

« Il se tenait au milieu d’eux et leurs montra ses mains, son côté.

Voyez donc comme je suis, regardez comme je suis……
Leur ayant parlé, il leur envoya son souffle, le souffle de l’esprit
De même que le père m’à envoyé, moi aussi je vous envoie. » Jean (XX, 1-9).
 Au sein de notre couple, avec nos enfants, dans notre vie familiale, comment sommes-nous envoyés ? Envoyés, oui, mais pour quoi faire ?
Si nous regardons notre quotidien, nos journées bien remplies, de quoi sont elles faites, du passage d’une activité à une autre, d’un travail à un loisir, d’une obligation à un plaisir ? Nous sommes agités en tous sens. Mais qu’est ce qui finalement peut nous emmener dans le souffle de l’esprit, au cœur Dieu? 
Jésus   se « tenait au milieu d’eux », et il leur parlait. Ils leur dit : « la paix soit avec vous » et ils se tenaient dans sa présence, « voyez donc, regardez comme je suis » !
 Tout n’est pas tout rose dans notre vie, dans notre travail, dans notre journée, lorsque nous sommes épuisés, nous essayons de faire bonne figure, de protéger les nôtres. Nous pensons que nous voulons vraiment tout faire pour qu’ils n’aient pas à souffrir de nos tracas, de nos fatigues. Mais quel résultat avons-nous à cette façon de faire ? En sommes nous véritablement satisfaits ?
 Souvent nous ne nous en sortons pas. Alors, quel chemin prendre ? Et si nous sortions du « faire » pour entrer dans l’ « être ». Avons- nous essayés de nous tenir simplement dans la présence, dans SA présence ? Etre présent à nous même, nous abandonner, oser dire et se dire. S’abandonner dans un chemin de confiance à parcourir avec courage. Osons un instant, dans la confiance, aller jusqu’au cœur de nous même, nous abandonner à l’autre, oser dire nos soucis. Osons aller jusqu’au cœur, là ou se trouve le souffle de l’esprit dans le don de soi. Ce n’est pas facile, mais rien n’est impossible lorsque nous nous remettons dans les mains maternelles et paternelles de notre Père, dans le don de son Esprit Saint.
« Mon père, Mon père, je m’abandonne à toi, Fais de moi ce qu’il te plaira »
 L’abandon de soi aux autres ne nous fragilise pas, il est profit. Profit pour nous même mais aussi aux autres, à ceux qui nous entourent et que nous aimons, qui de ce fait sont amenés à prendre conscience de notre état. Ils en tireront sans aucun doute un trésor : celui de l’accueil, de l’écoute, de l’entente. Se livrer pour offrir, se poser pour recevoir. Un effet de vases communiquant ?
 Alors ceux qui nous entourent, notre conjoint, nos enfants eux aussi envoyés pour « être dans Sa présence » nous offriront le meilleur d’eux même, l’Amour. Et nous pourrons dire avec Charles de Foucault
« Je te remercie. Je suis prêt à tout, j’accepte tout »          
 jp laderriere


Présentation

Contribuer à l’édification d’une seule et même famille humaine

Jean-Paul II, dans sa lettre apostolique Novo millennio ineunte (le nouveau millénaire à venir) décrivait et aspirait à une spiritualité de Communion, une « église-communion ».

 Nous voici dans ce XXIième siècle et, oui, cette « communion » est possible : Vivre et prendre conscience d’une fraternité universelle (au-delà de l’appartenance religieuse), contribuer à l’édification d’une seule et même famille humaine c’est le défi que vivent, depuis bientôt 70 ans, les membres du mouvement des Focolari avec Chiara Lubich, leur fondatrice et maintenant, Maria Voce, nouvelle présidente de l’ « œuvre de Marie ». Ils sont en train de vivre avec Jésus Ressuscité et Vivant au milieu de nous dans chaque moment présent, s’entraînant à mettre l’Amour à la première place....   

 

 

.... A la suite de Jésus, nous faisons l’expérience que nous ne pouvons vivre seuls, cela ne signifie pas seulement « être les uns à côté des autres », mais expérimenter « ce moi en toi et ce toi en moi dont parle l'Évangile ». Cela commence avec ma propre famille, ceux qui m’entourent : les plus proches, ceux vers qui je n’irai pas forcément spontanément : le quotidien prend alors une autre couleur !
Si vous souhaitez en faire l’expérience, nous vous inviterons aux « Mariapolis » (Temps de réflexion, d’approfondissement et de partage, jeux intergénérationnels, promenades… avec pour objectif de découvrir la richesse de nos différences et d’expérimenter une vie fraternelle. Programmes adaptés pour les ados et jeunes)
Pour tout contact sur le Pas-de-Calais : Focolari : Annick Baron 03-21-80-33-41

               



Mot de famille
Famille d'Accueil Secours Catholique

Maylis a sept ans. Elle prépare sa première communion. Lors du temps fort, on lui apprend à saluer Dieu et à lui dire son respect par une « génuflexion ». Le dimanche suivant, elle participe à l’eucharistie avec ses parents. Le Saint Sacrement étant dans une chapelle latérale, sa maman quitte l’église sans attitude particulière. Maylis ne peut s’empêcher de le remarquer et lui demande : « Maman, pourquoi n’as-tu pas fait ta « jolie flexion » ?



Evénement
agenda

-Le 10/10/10 « Faites des disciples » Assemblée du diocèse d’Arras présidée par Mgr Jean-Paul Jaeger. Renseignements sur le site diocésain.

 
- Les 16 et 17 octobre : Le mouvement  « Mère de miséricorde » vous invite à un week-end de retraite pour couples ayant pour thème : « Pour un amour durable : compassion et miséricorde dans le couple et la famille. » à Mouvaux.  contact : 03 20 06 90 91
 
- Le 20 octobre Les Associations familiales catholiques. vous invitent à une conférence à la maison diocésaine à Arras, 103 rue d’Amiens : « Le Relais, un exemple de l’économie solidaire.


Devise

« De même que le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie. » Jn 20 1-9



Fermer