Dossier Eglise d'Arras 5-2011

Familles 2011

2011 année de la famille


10-Famille, éducation, rythmes de vie, temps 10-Famille, éducation, rythmes de vie, temps    Le Conseil “Famille et société” de la conférence des évêques a déclaré 2011 “année de la famille”. Différentes manifestations auront lieu au cours de l’année, en provinces, à Lille le 26 mars mais aussi à Lourdes en octobre. Déjà est paru le livre des familles annoncé dès Ecclesia 2007. Mgr Jean-Charles Descubes, archevêque de Rouen et Mme Monique Baujard en ont présenté l’intérêt en novembre dernier.

 

Ils ont exprimé les convictions de l’Eglise concernant les familles, mais aussi les fragilités dont elles souffrent aujourd’hui. Parce que la famille est un lieu d’humanisation et de transmission de l’amour, parce qu’elle joue un rôle capital dans la construction de chaque personne, l’Eglise veut être attentive à son évolution. La famille demeure une aspiration fondamentale de l’homme et de la femme, des jeunes notamment. L’Eglise garde donc la conviction que les familles ont développé et développent un art de vivre au bénéfice de tous.

 

Dimensions sociales et politiques de la famille.


Les fragilités et même les rejets des valeurs promues par les familles méritent qu’on y prête attention. Il importe de décrypter le scepticisme ambiant à l’égard de la famille pour dégager les forces et faiblesses aujourd’hui. Parmi les enjeux on notera l’attention à porter aux interactions entre famille, société, proposition de la foi. Les réflexions qui auront émergé au cours de l’année permettront sans doute de se transformer en initiatives et mesures à prendre qui peu vent aider les familles aujourd’hui… ceci tant pour une politique familiale que pour une pastorale familiale. L’un ne pouvant être séparé de l’autre pour les disciples du Christ. “Il y a interdépendance entre l’essor de la personne et le développement de la société, précisait Gaudium et Spes § 25,… parmi les liens sociaux nécessaires à l’essor de l’homme, certains comme la famille et la communauté politique correspondent plus immédiatement à sa nature intime”.

 

Eglise au service des familles Eglise au service des familles  On entend toute sorte de questions rappelle Mgr André Vingt-Trois : “Jusqu’à quel point est-il nécessaire qu’il y ait une famille ? Quels sont les critères d’une vie familiale ? Pourquoi ces critères ? N’importe quel couple peut-il être considéré comme une famille ? Notre vision de la famille est-elle le fait d’une tradition particulière ou appartient-elle à une expérience large de toute l’humanité ?…” pour les couples, il s’agit de vivre au quotidien avec quelqu’un totalement différent de soi, et de v ivre cette communion comme un acte d’amour et non comme une contrainte. Pour le croyant, ceci est significatif de la fidélité de Dieu envers nous, il permet de comprendre la nature de l’Alliance de “Dieu-avec-nous”.

 

Relire la vie avec le Christ


L’Eglise souhaite proposer aux familles, au cours de cette année, un chemin de relecture, à l’image des disciples d’Emmaüs. Convaincue que le Christ écoute les pèlerins d’aujourd’hui comme il écoutait les disciples d’Emmaüs, l’Eglise espère, chemin faisant avec les familles, pouvoir reconnaître les questions qui se posent aujourd’hui, et avec elles envisager la suite du chemin d’humanité et de foi. Dans cet esprit, elle a ouvert un blog www.blogfamilles2011.fr où se croiseront divers témoignages de familles et billets d’experts.

L’adhésion culturelle aux formes de vie chrétienne ne donne pas les clés du bonheur. Il appartient aux chrétiens de revisiter le sens plénier de la vie en famille en couples et avec les enfants, d’abord pour eux-mêmes, mais en même temps comme témoignage dans le monde actuel qui cherche d’autres forme pour l’épanouissement de l’individu humain. Les réponses ne sont pas automatiques et il ne suffit pas d’aller rechercher les enseignements reçus. Il faudra toujours se demande c e que Dieu attend aujourd’hui et les livres ne peuvent donner que des réponses stéréotypées.

 

Ainsi un couple fidèle est une espérance pour tous et non une condamnation des autres ; Pour l’homme seul, la femme seule ou la famille recomposée, le fait que des familles existent et persévèrent dans l’amour, sur leur chemin, devrait être reçu comme un bienfait.

 

Modèle imposé ou chemin ?


Pour Mgr André Vingt-Trois, l’Eglise n’impose pas un modèle culturel. La doctrine est un ensemble construit, issu de réflexion pluriséculaire ; mais si l’on perçoit l’Eglise uniquement comme enseignante, on oublie sa dimension de force de proposition et d’accompagnement pour le chemin de chacun. A l’image du Christ, l’Eglise veut ouvrir un chemin de changement, d’amélioration, de conversion. Il n’est pas venu consacrer une manière de vivre de ceux qui se croient justes. Cela ne l’empêche pas de se poser des questions de sens : “Que veut dire s’aimer ? Que veut dire s’engager l’un envers l’autre ? Quelle est la signification du mot “définitif” ? Que veut dire transmettre quelque chose à ses enfants ? A quoi cela sert-il ? Où s’exerce la liberté dans le mariage ? C’est en se confrontant à ces questions sens que l’on peut trouver les moyens de vivre l’aujourd’hui, pour la famille comme pour la société. Il y va de l’équilibre du couple et de la société”.

Documents rassemblés par l’abbé Emile Hennart

 

Recension « En famille avec Dieu »


Famille-avec-dieu- Famille-avec-dieu-   Suite au Texte National d’Orientation de la Catéchèse de 2005 et un grand rassemblement en 2007, le premier ouvrage qui s’adresse aux familles, signé par les évêques de la Commission épiscopale pour la catéchèse et pour le catéchuménat, va sortir le 18 mars en librairie. « En Famille avec Dieu » s’adresse aux couples qui se préparent au mariage ou qui veulent faire baptiser leurs enfants. Première annonce de la foi en Jésus Christ, il les accompagnera tout au long de leur cheminement spirituel et familial. C’est un outil au service des communautés chrétiennes pour la nouvelle évangélisation en direction des familles. La présentation de ce livre a été faite par Monseigneur Christophe Dufour, archevêque d’Aix-en-Provence et président de la Commission épiscopale pour la catéchèse et pour le catéchuménat.

 

Lire l'édito du n° 5 d'Eglise d'Arras

Fermer