pastorale des familles dans le diocèse

Article paru dans Eglise d'Arras en janvier 2013

 Vie de Famille

 

 

« Papa, maman et les enfants

Quoi de plus naturel en somme

Pour grandir au milieu des hommes

Dans ce monde peu rassurant….

De cris, de sanglots, de sourires, de jeux de chiens et de chansons,

de bouderies, d’éclats de rire partout plein la maison !

De secrets, de pardon, de charmes, de prières et de comédies,

de petits rien et de grands drames, On vit de tout dans la famille. » *

 

*Paroles des frères Martineau dans le CD intitulé : « Vie de famille »

1356251

 

C’est dans la famille que l’on apprend d’où l’on vient, où l’on va, que l’on s’inscrit dans une lignée, que l’on apprend la vie en société. Nos jeunes ne s’y trompent pas qui la plébiscitent comme étant « la » priorité dans la construction de leur avenir.

Les familles sont aussi le premier lieu de solidarité entre ses membres. Le lieu où se vit le service du frère au plus près des personnes. Le lieu premier du don gratuit.

Oui, les familles sont le socle de la société. Celle-ci doit tout faire pour les soutenir, les encourager, les conforter, les encourager. Il en va de sa survie, tout simplement !

 

Que nous dit le concile ?

 

Dans Gaudium et spes, dans le chapitre consacré au mariage et à la famille, nous pouvons lire 


concernant les rapports entre les familles et la société:

 

§ 47-1 : La santé de la personne et de la société tant humaine que chrétienne est étroitement liée à la prospérité de la communauté conjugale et familiale.


§52-2 : Ainsi  la famille, lieu de rencontre de plusieurs générations qui s’aident mutuellement à acquérir une sagesse plus étendue et à harmoniser les droits des personnes avec les autres exigences de la vie sociale, constitue- t- elle le fondement de la société. Voilà pourquoi tous ceux qui exercent une influence sur les communautés et les groupes sociaux doivent s’appliquer efficacement à promouvoir le mariage et la famille. Que le pouvoir civil considère comme un devoir sacré de reconnaître leur véritable nature, de les protéger et de les faire progresser, de défendre la morale publique et de favoriser la prospérité des foyers. Il faut garantir le droit de procréation des parents et le droit d’élever leurs enfants au sein de la famille.

 

Concernant les rapports entre l’Eglise et les familles

 

§52-5 : Il appartient aux prêtres, dûment informés en matière familiale, de soutenir la vocation des époux dans leur vie conjugale et familiale par les divers moyens de la pastorale, par la prédication de la Parole  Divine, par le culte liturgique ou les autres secours spirituels, de les fortifier avec bonté et patience au milieu de leurs difficultés et de les réconforter avec charité pour qu’ils forment des familles vraiment rayonnantes.

 

Oserais-je dire que ce n’est pas seulement le prêtre mais aussi tous les laïcs appelés à cette mission dans l’Eglise ? C’est la mission de la pastorale familiale mais aussi des paroisses.

Conscients que les familles sont de petites Eglises domestiques, dans notre diocèse, ont été mis en place :

  • Les dimanches « parole en fête »  où nous pouvons lire l’évangile en famille.
  • La promotion du livre « En famille avec Dieu » rédigé à la demande des évêques de France.en famille avec Dieu en famille avec Dieu  
  • La préparation au baptême pour les enfants, le catéchuménat pour les adultes, la préparation au mariage, le sacrement de confirmation des adultes : autant de moments où est proposé un parcours à vivre en famille.
  • Les réunions de parents des enfants catéchisés, de ceux qui font route vers la première communion ou la profession de Foi : encore une occasion de cheminer en famille.
  • Les mouvements divers qui composent la pastorale familiale et qui s’adressent aux jeunes (formation affective), aux couples (Equipes Notre Dame…), aux veuves, aux personnes divorcées, aux couples divorcés-remariés, les Associations Familiales Catholiques (en lien avec la société pour la promotion de la famille)… sont signe de l’attention de l’Eglise aux familles, à leurs joies et à leurs souffrances.

Pour toutes les familles du diocèse,

un rassemblement festif est prévu les 29 et 30 juin 2013

intitulé « Aire de Famille »

dans le cadre du huitième centenaire de

Notre Dame Panetière à Aire sur la Lys.

affiche affiche  

 

Qu’elles viennent se retrouver, se ressourcer, s’entraider, se conforter et se confier à Notre Dame afin de retrouver la confiance pour avancer résolument, avec chacun de ses membres, sur le chemin de la vie.

Qu’elles soient levain dans  la pâte humaine au cœur de la société qui est la nôtre !

Oui, l’Eglise aime les familles. Elle compte sur elles. Elles en sont le présent et   l’avenir.

 

 

Fermer