Où nous mènent nos pas ?

éditorial pour la revue Catholiques en France

Marche de Boulogne Marche de Boulogne  Où Dieu nous mène...

 éditorial de Mgr Jaeger pour la revue 'Catholique en France', n° de l’été 2007

 

Avec l'été et la période des vacances revient le temps des pèlerinages. Cette forme de spiritualité connaît incontestablement un regain d'intérêt, notamment parmi les plus jeunes. Elle est plus adaptée à une génération qui s'investit dans de multiples domaines et se soucie moins de l'engagement régulier et à long terme. Elle entre dans la catégorie des moments forts qui enrichissent avantageusement une pratique régulière ou, hélas, la remplacent.

 

Pour ces différentes raisons, et bien d'autres, il est plus important aujourd'hui que jamais d'accorder une attention particulière à la pastorale des pèlerinages. Le contact avec un lieu, la Vierge Marie, un saint illustre, un message, peut conduire à la personne du Christ, l'accueil de l'Évangile, la découverte ou la redécouverte de la vie sacramentelle, le mystère de l'Église, la rencontre de l'autre comme frère. À Jérusalem, à Rome, à Lourdes, sur les routes de Compostelle, il est aussi plus facile de comprendre et de visualiser l'universalité de l'Église, d'en faire l'expérience.

 

Pèlerins, nous faisons mémoire des démarches de nos pères dans la foi et du peuple élu. Nous sortons de nous-mêmes pour aller là où, aujourd'hui, Dieu nous conduit. L’Exode devient un chemin qui nous prépare à suivre le Christ qui monte vers Jérusalem pour livrer sa vie, mourir et ressusciter.

 

Il est bon de nous rappeler dans le dépouillement de tout pèlerinage, par nos pieds parfois, que nous sommes dans ce monde sans être de ce monde. En Jésus Christ, l'humanité et sa réalité quotidienne nous introduisent déjà au-delà de ce que nous en percevons et réalisons. Nous avançons vers la pleine manifestation du Royaume. Les pèlerinages, connus ou modestes, nous permettent de faire halte près du Christ Lui-même qui nous entraîne vers le Père. Ils nous mettent à l'écoute de la Vierge Marie qui prodigue ses conseils maternels, accueille les souffrances et les joies.

 

Ils nous offrent l'appui fraternel de tel ou tel saint qui, à sa manière, nous propose une voie d'accès à Celui qui nous a déjà trouvés, mais que nous ne cessons pas de rechercher. Il n'est pas rare qu'en des lieux de pèlerinage, l'Évangile, l'enseignement de l'Église, la complexité de son organisation deviennent soudain simples et lumineux pour les petits, les malades et handicapés, les exclus qui perçoivent, .ne serait-ce que furtivement, toute la puissance d'amour que Dieu réserve à ses enfants. En route pèlerins!                       

Mgr Jean-Paul Jaeger

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 2873 visites