L'année sacerdotale

Eglise d'Arras N°16

Quelques-uns ont pu se rendre disponibles Quelques prêtres diocésains  
Quelques-uns ont pu se rendre disponibles
Quelques-uns ont pu se rendre disponibles

            Dans une lettre datée du 16 juin 2009, le pape Benoît XVI annonce une année sacerdotale qui se terminera le 19 juin 2010. Elle est organisée à l’occasion du 150ème anniversaire de la mort de Saint Jean-Marie Vianney, curé d’Ars.
 
            En quelques mots, le Saint Père précise l’objectif visé par la proposition de ce temps de grâce : « Une telle année … veut contribuer à promouvoir un engagement de renouveau intérieur de tous les prêtres afin de rendre plus incisif et plus vigoureux leur témoignage évangélique dans le monde d’aujourd’hui. »
 
            Benoît XVI poursuit : « Je pense à tous ces prêtres qui présentent aux fidèles chrétiens et au monde entier l’offrande humble et quotidienne des paroles et des gestes du Christ, s’efforçant de Lui donner leur adhésion par leurs pensées, leur volonté, leurs sentiments et le style de toute leur existence. Comment ne pas mettre en évidence leurs labeurs apostoliques, leur service inlassable et caché, leur charité ouverte à l’universel ? Et que dire de la courageuse fidélité de tant de prêtres qui, bien que confrontés à des difficultés et à des incompréhensions, restent fidèles à leur vocation : celle d’« amis du Christ », qui ont reçu de Lui un appel particulier, ont été choisis et envoyés ? »
 
                        Une année sacerdotale ne concerne pas que les prêtres. Il n’y aurait pas de prêtres sans l’ensemble du Peuple de Dieu et sans une humanité à aimer de l’Amour même du Christ venu donner sa vie pour la multitude. La Bonne Nouvelle que les prêtres reçoivent, avec d’autres, la charge d’annoncer est destinée à tous les hommes. 
 
                        Réfléchir au ministère des prêtres, en approfondir le sens et la spécificité, prier avec les prêtres et pour eux conduit les fidèles à s’interroger sur leur propre mission et à mieux en percevoir la richesse et l’originalité. Cette dynamique implique également les évêques, les diacres, les religieux et religieuses, l’ensemble des consacrés et engagés.
 
                        Je souhaite, aujourd’hui, proposer quelques démarches pour vivre cette année sacerdotale. Il va de soi que les prêtres eux-mêmes, des communautés et des groupes ont également des propositions à formuler et à mettre en œuvre.
 
                        Cette année doit d’abord s’inscrire dans le quotidien : Il peut être opportunément fait mention des prêtres dans la prière personnelle, la prière en famille, les intentions de la messe dominicale, les divers rassemblements festifs qui marquent la vie du diocèse.
                      
            Ce temps fort offre l’occasion de rassembler, en semaine, les fidèles dans les églises des quartiers et des villages où n’est pas souvent célébrée l’Eucharistie du dimanche. Des liturgies de la Parole peuvent être organisées, ainsi que la récitation du Rosaire et l’Adoration du Saint Sacrement. Il est possible d’inviter, en fonction du nombre de fidèles, à des journées ou des nuits d’adoration.
 
                        L’Eglise nous parle du ministère des prêtres, notamment dans les textes du Concile Vatican II. Nous les évoquons souvent. Nous avons une excellente occasion de les relire ou de les lire ! Pourquoi ne pas demander, aussi, au curé de la paroisse ou à tel autre prêtre de prendre un peu de temps pour échanger librement sur son ministère, les relations entre lui et les autres partenaires de la vie de l’Eglise. N’est-ce pas le moment de mieux découvrir, comprendre accueillir ce qui se passe aujourd’hui, dans la société ? L’apostolat des fidèles laïcs et les conditions d’exercice du ministère des prêtres sont touchés par de profonds bouleversements culturels : Pourquoi ne pas en parler ensemble ?
 
                        Les différentes et habituelles rencontres de prêtres pourront prévoir des échanges fraternels sur le ministère qu’ils vivent ensemble. Le signe donné par le presbyterium y gagnera en visibilité et en luminosité.
 
                        Quelques rendez-vous diocésains vont ponctuer l’année. Certains s’inscrivent naturellement dans le calendrier : la messe chrismale, l’ordination prévisible d’un prêtre, nos nombreux pèlerinages dans le diocèse ou hors du diocèse. Ces derniers seront, bien sûr, « colorés » et « orientés » par cette année sacerdotale.
 
                        J’ai demandé à Monseigneur Gérard DEFOIS, Archevêque-Evêque émérite de Lille, de venir aider tous les membres du Peuple de Dieu, dont les prêtres, à lire aujourd’hui le décret conciliaire Presbyterorum Ordinis sur la vie et le ministère des prêtres.
 
                        Il donnera une conférence le lundi 1er mars 2010, en soirée, à la Maison des Tourelles de CONDETTE et le mardi 2 mars 2010, en soirée à la maison diocésaine d’Arras.
 
                        Le mardi 12 janvier 2010, les prêtres du diocèse d’Arras seront invités à rejoindre leurs confrères du diocèse d’Amiens, à la maison diocésaine d’Arras, autour de Monseigneur Géry LEULIET qui fêtera ses 100 ans. Nous bénéficierons avant l’Eucharistie d’une intervention de Monseigneur Jacques NOYER.
 
                        Les lundi 17, mardi 18 et mercredi 19 mai 2010, les prêtres qui le souhaitent sont invités à participer à un pèlerinage qui leur est réservé et les emmènera essentiellement à ARS et à LIMONEST. Nous irons nous mettre à l’école de Saint Jean-Marie VIANNEY et Bienheureux Antoine CHEVRIER.
 
                        Les mercredi 9, jeudi 10 et vendredi 11 juin 2010, le Pape invite les prêtres du monde entier à se retrouver à Rome pour la clôture de l’année sacerdotale. Les inscriptions à ce rassemblement sont personnelles. Je peux, cependant, vous faire savoir que les services de la Conférence des Evêques de France travaillent actuellement à la mise au point d’un mode de déplacement collectif. D’autres précisions seront données ultérieurement à ce sujet.
 
                        Je confie, bien volontiers à tout le diocèse ces quelques repères. L’imagination et le zèle vous en feront découvrir d’autres. Nous reviendrons sur certains événements. Il est prudent d’inscrire sur les agendas ceux qui retiennent particulièrement votre intérêt. Je souhaite à tous mes frères prêtres et je me permets de me souhaiter à moi-même de garder intacte la joie de servir. Chers frères et Sœurs laïcs, diacres, religieux, religieuses, consacrés et engagés, nous la puisons dans le Seigneur, mais nous vous en sommes grandement redevables !
 
 + Jean-Paul JAEGER
Fermer