Le projet diocésain de catéchèse

Promulgation du projet diocésain d'orientation de la catéchèse par Mgr Jaeger

Livret disponible auprès de la catéchèse, 50 cts Projet diocésain de catéchèse  
Livret disponible auprès de la catéchèse, 50 cts
Livret disponible auprès de la catéchèse, 50 cts
Dans nos régions, plus que dans d’autres peut-être, nous cultivons le goût du rassemblement et de la convivialité. Parce que le soleil ne nous gâte pas toujours, nous aimons ouvrir nos portes et nos maisons. Il fait bon vivre à l’intérieur. Il n’est pas toujours nécessaire de festoyer. La chaleur de l’accueil, de la parole, du partage suffit. L’histoire trop souvent rude et ingrate, nous a largement dilaté le cœur. La foi constamment éveillée et entretenue depuis que Saint Vaast est venu annoncer l’Evangile en terre d’Artois a nourri cette attention humble et permanente, elle lui a donné une dimension d’éternité.


Forts de cette tradition, nous n’éprouvons aucune peine à nous situer, en cet instant, aux côtés des apôtres. Ils ont vécu avec Jésus et par Lui, une expérience bouleversante. Sa parole les a dynamisés. Ses gestes les ont enthousiasmés. L’authenticité et la vérité qui se dégageaient de toute sa personne les a séduits. Il avait les paroles de la vie éternelle. Ils éprouvaient un secret bonheur à demeurer avec Lui. Déjà, dans son regard, ils voyaient autrement leur propre existence.
Hélas, la crucifixion remet tout en question. Il n’y a plus rien à attendre d’un tombeau qui se referme. A quoi bon avoir suivi, écouté, regardé, proclamé, espéré ?


Il y a pourtant cette ultime et furtive rencontre avec le Ressuscité. Elle va révolutionner leur vie. Saint Matthieu l’évoque avec une étonnante sobriété, Elle suscite même le doute. Elle est, cependant, chargée d’une redoutable et incroyable mission : « De toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. » Sa réalisation repose sur une promesse : « Je suis avec vous tous jours jusqu’à la fin des temps ! »
 

Nous savons, ce soir, que l’impossible s’est réalisé. Si nous sommes réunis dans notre cathédrale, c’est que la mission a été remplie contre vents et marées. L’Evangile a été annoncé dans le monde. L’Esprit de Dieu a suscité dans l’humanité des foules innombrables de croyants qui, au fil du temps, sont devenus disciples. Le Fils de Dieu est toujours avec nous.
 

Plus de vingt siècles plus tard, nous avons le sentiment de nous retrouver en Galilée, là où Jésus ressuscité convoque des disciples désemparés et craintifs. La foi chrétienne n’est plus pour l’immense majorité de nos concitoyens l’étoile polaire de leur vie. L’Evangile est souvent méconnu. L’Eglise ne dirige plus les consciences et les mœurs. Le concile Vatican II nous a aidés à porter un regard bienveillant et fraternel sur un monde assoiffé d’amour. Il a engagé tous les membres du Peuple de Dieu dans la mission de l’Eglise. Que de beaux fruits ! Mais nous ne pouvons pas oublier que, dans le même temps, rompant progressivement avec une forte tradition, des enfants et adolescents, toujours plus nombreux, n’entendent plus la Parole de Dieu, n’accèdent plus aux données de la foi, à son expression personnelle et communautaire.
 

Nous reviennent soudain en mémoire les mots qui s’appliquent aux disciples : dynamisme, enthousiasme, bouleversement, bonheur, mais aussi doute, anéantissement, remise en question. Oui, nous sommes là où, humblement, pauvrement, le Christ ressuscité nous réunit. Il nous adresse des mots de feu : « Faites des disciples. » Faire des disciples : Moi ? Toi ? Lui ? Elle ? Nous ? Les questions et les objections fusent : « Je ne sais pas », « Je ne peux pas », « Je n’ose pas », « J’hésite », « Je n’ai pas le temps », « Je ne suis pas formé », « Ma foi est si fragile », « L’Eglise me pose tant de questions. »


Aurions-nous oublié l’essentiel ? « Je suis, dit Jésus, avec vous jusqu’à la fin des temps. » L’annonce de l’Evangile, l’initiation sont d’abord œuvre de l’Esprit Saint même s’il fait appel au concours de toute l’Eglise, de chacun de ses membres et même d’hommes et des femmes qui jamais ne feront partie visiblement de l’Eglise.
 

Dieu vient comme Il le veut et quand Il le veut, introduire l’être humain dans le mystère de son Amour. Il lie conversation avec l’homme. Il s’invite chez lui, Il l’invite en lui, quel que soit son âge, son parcours, sa langue, sa race et sa culture. Il fixe rendez-vous à l’heure qu’Il a choisie. Le Père demande à chacun et chacune d’entre nous, chaque membre de nos communautés de se mettre au service de cette rencontre.
 

Plus que jamais, notre Eglise appellera des catéchistes pour les enfants, les jeunes, les adultes pour des personnes du troisième et du quatrième âge. De nombreux itinéraires permettront à tous, selon des rythmes et des méthodes adaptés aux besoins de chacun, de grandir dans la foi. Il ne sera jamais trop tard pour se laisser guider par le Seigneur Lui-même au cœur de la foi. Il ne faudra jamais remettre à plus tard la joie de mieux connaître Celui qui vient bousculer, donner force et lumière à l’existence.


La catéchèse utilisera toujours les ressources de l’intelligence et de la connaissance, mais elle sera plus profondément et fondamentalement expérience du Dieu Père, Fils et Esprit. Elle nous fait entrer dans une démarche de salut reçue et vécue en Jésus-Christ. Elle nous introduit dans une forme nouvelle d’existence avec Dieu, avec la famille humaine.


La route est tracée par le Seigneur. Elle mène à lui. Celui ou celle qui s’engage est aidé, soutenu, guidé, formé par des aînés dans la foi qui, en l’accompagnant, enrichissent leur propre foi et éprouvent de manière toujours plus intense la joie de marcher à la suite du Christ.


Pour que naissent de nouveaux disciples, toute la vie des disciples d’hier et de demain est engagée dans les bruits, les cris de la vie, qu’ils soient heureux ou douloureux. Nos personnes, nos communautés paroissiales, nos mouvements, nos aumôneries, nos établissements scolaires, nos groupes divers, nos assemblées eucharistiques constituent le milieu naturel, nécessaire et indispensable à la croissance spirituelle de frères et sœurs actuels ou futurs que le Seigneur baigne de son Amour.
 

L’heure est venue de remettre à l’Eglise dans le Pas-de-Calais le projet diocésain de catéchèse. Texte de promulgation Projet diocésain de catéchèse  
Texte de promulgation
Texte de promulgation
Je le promulgue ici et maintenant. Il constitue la mise en œuvre concrète de l’orientation catéchétique votée par les évêques de France, à Lourdes, en novembre 2005. Ce document ne dit pas tout de l’annonce de l’Evangile ni de la catéchèse. Il ne limite pas les initiatives et les découvertes. Il veut nous permettre de renforcer la communion dans l’Eglise diocésaine. Il propose des chantiers que nous pouvons ouvrir ensemble. Il nous stimule et nous encourage. Il redit à sa façon que le Christ est avec nous jusqu’à la fin des temps. Travaillez ce texte, faites-le connaître, enrichissez-le, mettez-le hardiment en œuvre ! Même si cette mission est plus particulièrement confiée aux prêtres et aux diacres, aux Equipes d’Animation de la Paroisse, aux animateurs laïcs en pastorale, aux catéchistes, aux divers acteurs de la vie ecclésiale, elle nécessite la participation de tous.


Oui, que les portes s’ouvrent! Que les maisons accueillent! Que les clochers rassemblent ! Que les appartements trop souvent anonymes résonnent des mots de la foi ! Que la cohésion des quartiers puisse compter sur les gestes de la foi ! Que la Parole de Dieu et le Corps du Christ deviennent ou redeviennent nourriture pour la multitude ! Que l’Amour du Christ plus fort que tout rejoigne par vos cœurs et vos mains les plus petits, les plus faibles, les plus oubliés, les plus rejetés, les plus étrangers ! Que la louange proclamée par les communautés contemplatives de notre diocèse accompagne la mise en œuvre de notre projet afin que l’Esprit Saint nous guide dans notre activité ! Qu’en écho aux gémissements de douleurs et aux rires de joie, monte vers Dieu la prière de ses enfants ! Qu’elle soit relayée par l’intercession de tant de nos aînés dont l’âge et la santé limitent les activités.


Mes amis, très chers amis, soyez fiers de votre foi. N’en tirez aucune vanité, aucun privilège. Dîtes votre bonheur d’être disciples du Christ. Frères et sœurs du Pas-de-Calais, de notre Eglise dans le Pas-de-Calais, vous savez recevoir, accueillir, écouter, compatir, consoler, partager. N’ayez pas peur d’entendre, une fois encore ce merveilleux appel « Faites des disciples. » et d’y répondre. Rien ne peut vous arrêter ou vous décourager : « Le Christ est avec vous jusqu’à la fin des temps. » Oui, il faut dire et vivre cette présence pour le bonheur de tous les âges, dans tous les lieux, en toutes circonstances ! L’aventure inaugurée par Saint Vaast se poursuit. La balle est maintenant dans votre camp !

 

+ Jean-Paul JAEGER
 

Fermer