Celles et ceux par qui tout s'est fait

Mercis. Eglise d'Arras 18

Assemblée Diocésaine Assemblée Diocésaine   Évoquant le 10 octobre 2010, je me tourne d’abord avec tout notre diocèse, vers Dieu, Père, Fils et Esprit Saint. Par Lui et pour Lui, nous avons convergé vers la cathédrale d’Arras ou avons orienté vers elle nos pensées et nos cœurs. Dieu n’attend pas de remerciements particuliers, mais l’humble et fidèle réponse de nos vies à son Amour.


Il est scabreux de dire merci ! Bien évidemment, la démarche ne coûte pas, bien au contraire ! Elle risque cependant d’engendrer des oubliés. Le rassemblement « Faites des disciples » n’échappera vraisemblablement pas à cette règle. Il m’est d’autant plus difficile de ne frustrer personne que beaucoup d’artisans de cette extraordinaire manifestation ont travaillé dans l’ombre et la discrétion, leur main gauche ignorant ce que faisait leur main droite . Il en va souvent ainsi dans l’Église. Mon plus grand merci va donc, en priorité, à celles et à ceux à qui je ne pourrai probablement jamais dire « Merci ! »


Notre Église diocésaine a vécu une étape merveilleuse de sa présence et de sa mission dans le Pas-de-Calais. La promulgation du Projet diocésain de catéchèse est à l’origine de cette journée. Ce document s’inscrit dans la droite ligne de l’Orientation pour la catéchèse en France votée par les évêques de France en novembre 2005.


Livret disponible auprès de la catéchèse, 50 cts Projet diocésain de catéchèse  
Livret disponible auprès de la catéchèse, 50 cts
Livret disponible auprès de la catéchèse, 50 cts
Le fascicule diocésain est le fruit d’une joyeuse collaboration conforme à l’ecclésiologie de Vatican II. Il y eut d’abord le va-et-vient entre une équipe de conception et de rédaction, le Service Diocésain de la Catéchèse, deux rédactrices, le conseil de l’évêque et l’évêque lui-même. La confection de la maquette, le choix des couleurs des images, du format de la forme ont, ensuite, mis à l’épreuve bien des patiences et des compétences.


Tous ont donné, dans le respect d’un calendrier strict et impitoyable, un beau signe du travail en Église. Là n’est pas le moindre des résultats ! Oui, nous pouvons être fiers de ce nouveau-né !
La journée du 10.10.10 elle-même a mobilisé l’enthousiasme et le savoir-faire d’une équipe de pilotage qui a eu l’endurance des marathoniens ! Elle a su mobiliser et fédérer de nombreux concours. Les capacités d’inventer et de créer ont été largement sollicitées, avec quel résultat ! La présence et l’efficacité des jeunes ont fait l’admiration des participants. Le final a tenu l’assemblée en haleine jusqu’à la dernière minute.


Les équipes de liturgie et de chant nous ont permis de vivre dans la foi, la prière et la célébration de l’Eucharistie, un temps fort qui ne pouvait pas être séparé de ses racines et de son aboutissement.
La technique a parfaitement servi l’événement : le son, l’image, la lumière ont permis d’utiliser aux mieux toutes les possibilités de la cathédrale et surtout de rejoindre de nombreux fidèles que nos différents lieux ne pouvaient pas contenir. Le cadre a judicieusement mis en valeur les interventions d’un invité qui a donné le goût de découvrir le projet, d’y adhérer et de leur mettre en œuvre.
La maison diocésaine, plusieurs établissements de l’Enseignement Catholique ont ouvert leurs portes et ont accueilli – le mot prend ici tout son sens – les groupes, les intervenants et les membres des forums. Le service diocésain compétent a organisé l’acheminement des représentants venus de quatre coins du diocèse !


Un rassemblement de grande ampleur est aussi redevable à des acteurs extérieurs à lui-même de son bon déroulement : la municipalité, la police, la sécurité, le service de protection civile et d’autres encore. Comment ne pas rendre grâce pour les surprises qui resteront gravées dans les mémoires et dans les cœurs : des balles multicolores dans tous les « camps » de la mission de l’Église, un chant qui me poursuit depuis trois semaines dans tous les déplacements dans le diocèse, et bien d’autres attentions encore ?


À dessein, je n’ai cité aucun nom. Je voudrais que chaque artisan connu ou inconnu de la fête du 10 octobre 2010 trouve ici l’expression de ma gratitude et de celle de tout le diocèse. Il nous faudra revenir ensemble et longuement sur le bon usage du Projet diocésain de catéchèse, sa diffusion et son appropriation par tous les partenaires de l’Église chez nous.
 

Dans l’immédiat, nous savons que notre diocèse est prêt pour se lancer dans une nouvelle aventure de l’annonce de l’Évangile et de la catéchèse. Nous avons constaté que l’Esprit-Saint aidant, il ne manque pas d’atouts pour le faire ! On ne le dira jamais assez.
MERCI !

 

+ Jean-Paul JAEGER.

 

Fermer