Un grand vent se léve !

Pentecote_hebdo_5.jpg Pentecote_hebdo_5.jpg  Dans le temps de la Pentecôte, chaque fidèle, chaque groupe, chaque communauté, chaque paroisse des diocèses de Lille, Arras et Cambrai est appelé à vivre et à prier en communion particulière avec les autres.

 

                Ce moment privilégié veut associer davantage  au Synode en cours les membres de nos Eglises locales, les hommes et les femmes intéressés. De nombreuses initiatives personnelles, collectives ou communautaires veulent rappeler que tous et toutes sont invités à participer à ce synode. « Pentecôte  2014. Vivons ensemble ! » : Telles sont les paroles communes. L’imagination les mettra en musique au plus près des personnes. L’harmonie donnera vie et couleurs de Pentecôte à l’Eglise chez nous.

 

                Il est difficile de susciter l’intérêt pour un événement auquel chaque fidèle ne participe pas personnellement. Les récits, les témoignages et les images ne suffisent pas à rendre compte de la richesse des assemblées.

 

                Certains pensent que leur sensibilité ou leur âge n’est pas suffisamment représenté dans les débats. D’autres estiment que leurs idées ne seront, de toute façon, pas prises en considération. Une dernière catégorie juge inutile un synode puisque l’Eglise s’appuie sur la Parole de Dieu, une tradition, un droit. Oui, comme il y a eu récemment des eurosceptiques, nous comptons dans nos rangs des synosceptiques !

 

                Il faut dire et redire la nature d’un synode, sa mission et son fonctionnement. L’assemblée synodale ne réunit pas des groupes de pression, des camps ou des idéologies. Tous les membres sont à l’écoute de l’Esprit de Dieu et sont au service d’une volonté qui n’est pas la leur. Nous croyons que l’Esprit de Dieu parle à l’Eglise dans nos diocèses. Deux cents membres sont en mesure de reconnaître les appels de cet esprit et les chemins qu’Il trace. Ils n’ont pas à compter les voix, mais à les écouter. La plus faible n’est pas forcément la plus insignifiante.

 

                S’il s’agissait d’imposer les uns aux autres et les uns par les autres des schémas préétablis par des individus ou des courants, le synode perdrait sa signification. Un synode ne se laisse pas guider par les délégués qui se font le plus entendre. Les votes qui viendront n’ont pas pour but de dégager des majorités qui imposeront leurs désirs et leurs attentes à des minorités. La consultation entend manifester ce que l’Esprit va dire à nos Eglises.

               

Les membres de l’assemblée synodale ont besoin de la prière de tous leurs frères et sœurs. Ils sont appelés à une véritable conversion, à une remise totale entre les mains de Dieu. La réflexion se déroule toujours dans le cadre liturgique. Les sessions ont pour lieu principal  une chapelle. Ce choix n’est pas imposé seulement par la dimension de l’assemblée et l’exiguïté d’autres locaux. Il rappelle aux participants qu’ils sont au service de Dieu Père, Fils et Esprit-Saint, d’une Eglise qui n’est pas leur chose.

 

                Les initiatives de « Pentecôte 2014. Vivons ensemble. » aideront à entrer davantage dans le synode même s’il faut surmonter la frustration de ne pas vivre l’événement en direct ou en ligne, comme les adeptes des techniques modernes de communication le souhaiteraient ! La fréquentation des sites diocésains de www.synodelac, des échanges organisés ou informels peuvent corriger ce sentiment de manque. Que personne ne s’en prive !

 

                Laissons-nous, avec les apôtres, emporter par le souffle de l’Esprit. C’est bien de lui que dépend la fécondité du synode !

 

                Par l’imposition des mains de son Evêque et le don du même Esprit Saint,  au cœur de l’assemblée présente dans la cathédrale d’Arras et entouré particulièrement des membres du presbyterium, Jérémy DEWIDEHEM sera ordonné prêtre le dimanche 22 juin 2014. Vous êtes attendus !

 

+ Jean-Paul JAEGER

Fermer