Fête des disciples - Détails

Fête des disciples et de leurs amis à Courrières…

Il a fallu beaucoup d’audace pour proposer “la fête des disciples” qui rassemblerait le doyenné d’Hénin-Carvin. Chacun a tellement de sollicitations… et puis, beaucoup pensent que le Christ, c’est du passé ! ?


Il a aussi fallu une certaine dose d’humour pour affirmer, avec le concile Vatican II, que la fête des disciples était la fête d’un peuple sacerdotal, pas seulement une fête des prêtres. L’insistance sur l’année sacerdotale, comme année des prêtres fait oublier que la nouveauté de Vatican II était la reconnaissance conférée à tous les baptisés, devenus “prophète, prêtre et roi”, selon la prière à l’Esprit, lors de la célébration du baptême. Appelé à devenir allumeurs d’étincelle, les baptisés portent la lumière du Christ dans la charge d’annonce, de prière et de conduite de la vie chrétienne


Dans son homélie aux futurs baptisés confirmés et communiants, Mgr Jaeger déclarait : « vous êtes appelés à devenir disciples, c’est-à-dire signes de Jésus dans le monde : disciples ; mais restez accrochés à moi et donnez-vous la main pour être heureux et rendre les autres heureux… regardez-moi écoutez-moi et suivez-moi pour être heureux… Pas un bonheur ailleurs, mais ici, parce que vous devenez amis. Aimez et aidez à aimer. » Les participants à cette journée, mais les absents aussi, sont appelés disciples et témoins de Jésus, appelés à devenir semeurs de son amour.


Une belle journée de joie, de partage et d’espérance

L’idée


Trois animatrices en pastorale, Bénédicte, Denise et Maryse, en charge de la préparation d’un baptême, de premières eucharisties et de confirmations de jeunes et d’adultes, prirent date, il y a quelques mois, auprès de notre évêque afin d’organiser dans le doyenné d’Hénin-Carvin une célébration spécifique. Rapidement une idée commune leur vint à l’esprit : pourquoi ne pas faire de cet évènement une grande fête qui permettrait non seulement aux fidèles impliqués dans l’Eglise de se rencontrer, d’échanger, mais aussi et surtout de nous ouvrir à tous.


Le choix s’arrêta donc naturellement sur le thème « fête des disciples et de leurs amis » qui soulignerait l’implication des paroissiens, depuis la personne qui balaie l’église jusqu’à celle qui anime un mouvement. La fête permettrait de se rencontrer et d’échanger ; mais aussi et surtout de créer une dynamique d’ouverture importante vers l’extérieur pour nous laisser bousculer par leurs questions et leurs doutes. Le doyen, l’abbé Loxhay, adhéra immédiatement au projet et fut dès lors le premier et fervent supporter !

 

L’organisation :


Ainsi mûrit l’installation d’un village éphémère “Emmaüs” composé de quartiers attribués à différents activités ecclésiales telles que la communication, la solidarité & l’humanitaire, les manifestations paroissiales, les mouvements & services, les sacrements et bien d’autres encore. Chaque quartier ou maison représentait un type d’action ou une association (catéchèse, vie religieuse, baptême, Lourdes cancer-espérance, JOC, scouts, pèlerinages, etc…). Pour ce faire, la bonne volonté de tous s’avérait nécessaire. Un appel fut lancé vers chaque clocher, les engagements de participation parvinrent rapidement ; plusieurs réunions pour organiser et répartir les tâches furent nécessaires.


Il fallut ensuite déterminer un lieu pouvant convenir à une telle réalisation, déterminer, structurer et organiser physiquement la fête et son déroulement. Notre trio s’attaquait là à un chantier colossal dans lequel il s’impliqua inlassablement six mois durant, avec un courage exceptionnel. Grand bravo !
La date du dimanche 16 mai fut arrêtée, et le complexe sportif Gabriel Péri à Courrières fut retenu. Il fut mis très généreusement à disposition par la municipalité. Elle a aussi apporté un soutien technique et logistique remarquable sans lequel pareille manifestation n’aurait pu se réaliser, merci donc à Mr Pilch, maire et Mr Montury, premier Adjoint. Tous deux furent présents au cours de cette fête.

 

Le départ de la fête :
 

A l’ouverture dès 9h., un accueil agrémenté par un café orienta les visiteurs par groupes vers la première animation. Tels les compagnons d’Emmaüs, ils cheminèrent sur un parcours en plein air, marqué de pauses sous chapiteau afin de relire, par le biais de jeux scéniques et mimés, les difficultés des disciples d’Emmaüs et les relier à leurs propres difficultés d’aujourd’hui, transposant dans notre monde les questions, les doutes et les problèmes. Quel rôle pouvons-nous y tenir ? S’ouvrir aux autres, prendre le temps d’écouter, d’aider parfois même par un simple sourire, cela peut ainsi faire de nous des « allumeurs d’étincelles » de joie et d’espoir…Dès lors chacun put inscrire sur une flamme en papier son projet d’action, toutes les flammèches furent ensuite collectées sur le lieu de célébration construisant ainsi un grand feu, symbole vivant de la volonté des catholiques d’aujourd’hui. [Lire et écouter le texte actualisé des disciples d'Emmaüs]
 

La célébration :
 

Une salle de sports aménagée et décorée pour la circonstance, accueillit une assemblée forte de plus de 400 personnes qui participèrent avec une grande ferveur à la messe concélébrée par Monseigneur Jaeger, Jean-Marie Loxhay, Gérard Guillemant et Guy le Texier, accompagnés de Mr Jean-Luc Duteriez, diacre.


En parfaite osmose dans la prière, mais aussi grâce aux chants choisis et rythmés par la dynamique habituelle de Ludovic, les participants vivaient le dynamisme de la célébration. Le point important fut le baptême de Johnny, jeune adulte, les huit confirmations de jeunes et d’adultes et les six premières eucharisties.
Dans son homélie le Père Evêque envoya un fort message d’espérance ; il indiqua avec conviction les chemins que doit prendre notre engagement pour semer, partager et faire vivre l’Evangile, afin de permettre la mise en œuvre effective des sacrements du baptême et de l’eucharistie, fruits de notre conversion.
 

Le village d’Emmaüs


Chacun avait apporté son son pique-nique et l’on déjeuna sur l’herbe : moment de détente particulièrement agréable et favorable aux rencontres, au partage du repas et des idées ; nul n’en doutait et des liens d’amitié se tissèrent.
Les enfants ne furent pas en reste, puisque des jeux leur avaient été réservés, ils purent ainsi joyeusement s’adonner à la pêche en bac, au baby-foot, au billard et autres jeux de plein air, ou encore jouer, l’espace d’un instant, au reporter…
Le soleil, en dépit d’un vent persistant mettant parfois certains panneaux d’exposition en péril, favorisa une affluence régulière toute l’après-midi. Elle manifestait son intérêt à chacune des maisons visitées à la grande joie des animateurs ; elle apprécia l’ambiance musicale assurée par un groupe de jeunes du groupe d’animation musicale de la paroisse Saint Joseph qui interprétèrent des chants rythmés et générateurs d’entrain.
 

L’envoi en mission :
 

En fin de journée nous avons pu vivre un dernier moment fort, puisque devant plus de 200 fidèles dont bon nombre étaient présents depuis l’ouverture, Monseigneur Jaeger remit une croix et un ordre de mission à 20 fidèles qui venaient d’achever un parcours de formation de deux années en vue de l’accompagnement des familles en deuil. Il confia également un ordre de mission et une custode aux 10 membres composant l’équipe renouvelée de l’aumônerie hospitalière de la polyclinique d’Hénin-Beaumont.
 

Le comité de pilotage fut mis à l’honneur pour ses efforts et le succès de cette journée. Mgr formula à nouveau ses souhaits que chacun continue sa mission de baptisé et annonçait le prochain rassemblement diocésain à Arras le 10 octobre prochain, puis donna la bénédiction.
 

Pour terminer la journée, la même fourmilière de bénévoles qui avait œuvré inlassablement à l’installation du village d’Emmaüs et du lieu de célébration procéda au démontage et au rangement dans la joie et la grande satisfaction de la réussite de cette journée… journée exceptionnelle durant laquelle a régné un vent de joie de partage et d’espérance. Un refrain exprime le sentiment commun : « Esprit de vérité, brise du Seigneur, Esprit de liberté passe dans nos cœurs ! ». Quelque chose s’est réellement passé !
 

Un évènement à ne pas en douter, qui restera longtemps marqué dans les cœurs et les mémoires, et qui générera, espérons le, beaucoup de fruits !
Jean-Pierre Créteur.
D’autres assemblées de doyennés sont prévues : à Calais le lundi de pentecôte, à Aire sur la Lys le 6 juin.
 

 

Page associée:

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 1671 visites