Assemblée Générale de la Paroisse et Sacrements

« Dieu n’a que nos mains pour construire le monde d’aujourd’hui »

 

 

« Dieu n’a que nos mains pour construire le monde d’aujourd’hui »

 

          Samedi 26 septembre à la demande de l’abbé Michel Delannoy et de l’équipe d’animation pastorale nous avons vécu l’assemblée générale de la paroisse Sainte Claire en Héninois. Elle a rassemblé une trentaine de personnes.

         La trésorière Catherine Delacroix a donné le bilan financier de la paroisse. Albert Lebleu a présenté les avancées des actes du Synode régional dans ses orientations : mission, proximité, communion et participation qui entraînent notre communauté vers un partage des responsabilités pour le bien de la mission. Puis Atina, jeune maman baptisée il y a peu de temps, a témoigné de sa foi en Jésus, de son implication au secours catholique et du bonheur que cela lui procure. L’abbé a conclu en invitant chacun au renouvellement intérieur et à l’importance de toujours appeler.

      DSC_0045 DSC_0045     Le lendemain dimanche 27 septembre deux catéchumènes Eliane et Josiane «  ont revêtu le Christ ». La troisième Laurence a demandé à faire sa première Eucharistie après que ses enfants aient été catéchisés. Toutes trois attendaient impatiemment de faire partie de la famille des chrétiens mais la covid et le confinement ont retardé cet événement. Aussi grande fut leur joie ce dimanche où étaient réunis les abbés Michel Philibert, Thomas didim, le père Sylvain Lamérand, les diacres Jacques et Serge, l'assemblée paroissiale très nombreuse, leurs familles, et les trois premiers communiants de Montigny, Timèo, Vulcan etDSC_0057 DSC_0057   Nathan. Elles ont pu enfin réaliser leur rêve. Accompagnés par Monique Brunet membre du catéchuménat, Éliane et Josiane (âgée de 73 ans) ont reçu le baptême puis avec Laurence la communion et la confirmation. Grâce à l’eau vive elles sont passées de l’ombre à la lumière, de la peur à l’amour. Elles ont fait confiance à l’Esprit et pris la route au grand jour. A la question que Jésus nous pose : "pour vous qui suis-je"   chacun des nouveaux baptisés et communiants aurait pu répondre : « tu es le Christ le fils du Dieu vivant ».

 MA Loez


 

Article publié par Chantal Erouart - Délégué Communication de la Gohelle • Publié • 138 visites