Au delà de la loi 6e dimanche du temps ordinaire

sixième dimanche du temps ordinaire

6eme dimanche du temps ordinaire

 

la loi d'amour la loi d'amour  Ce sont les premiers mots du commentaire du missel des dimanches à propos de l’évangile de ce jour. Dans le sermon sur la montagne dont nous avons lu un passage le 12 Février 2017, par trois fois Jésus répète « vous avez appris qu’il a été dit aux anciens, et bien moi je vous dis » Jésus expose les préceptes de la loi juive, ici l’attention envers le prochain, la fidélité dans le mariage et la pratique des serments. En rappelant les préceptes de la loi mosaïque Jésus veut en approfondir le sens et la compréhension. C’est la nouvelle loi, celle du royaume de Dieu.        

Cette loi se distingue de la loi de Moïse qui était une première étape. Jésus loin d’abolir cette loi, veut l’emmener plus loin, à un accomplissement, car il veut purifier les intentions, convertir les mentalités et toucher les cœurs. « Il vous a été dit, œil pour œil, dent pour dent, moi je vous dis aimez vos ennemis ». Par l’écoute de la parole de Dieu, notre regard est purifié, nos pensées sont rectifiées et notre volonté est guérie. Il n’est plus alors question d’un code moral à appliquer, mais de mettre en œuvre la loi de l’amour. Pour les disciples de Jésus, il s’agit bien de mettre au cœur de leur vie, l’amour.                                                                                              

 Mais entrer dans la loi de l’amour nous appelle à entrer dans un chemin de conversion.                                                                                                                                     

Jésus dans ce passage évangélique nous met en garde contre la sclérose légaliste, ce que prônaient les scribes, les pharisiens, les responsables du peuple juif attachés à de très nombreux règlements. Le Christ lui nous invite à vivre dans la liberté des Fils, à aimer de son amour. C’est alors que les disciples du Christ marchent vers le chemin de la sainteté, à être des Fils du Père qui est dans les cieux, parfaits comme le Père céleste est parfait. La justice nouvelle consiste à s’ajuster à l’amour de Dieu pour ses enfants. Il ne s’agit plus seulement d’obéir à des textes légalistes ni d’exécuter des ordres, il s’agit de se laisser guider par la loi nouvelle.                                   

A la suite du Christ, le disciple cherche à aller au cœur de la loi, le respect de l’autre qui trouve sa source dans l’amour de Dieu.                                                                   

Que l’Esprit grave dans nos cœurs la loi nouvelle qu’apporte Jésus. Nous avons été créés à l’image et à la ressemblance d’un Dieu Père de tout amour.

 

 Abbé Jean-Marie

Fermer
Fiscalité et générosité
Comment je peux soutenir la mission de l'Église en réduisant mes impôts.
En savoir plus
sur les dons IR et ISF