Journée Appel décisif

Homélie du Père Evêque

Journée Appel décisif du 10 mars 2019 – homélie du Père Évêque

 

Appel décisif 10 mars 2019 15 Appel décisif 10 mars 2019 15  

Luc.4.1-13

 

Les tentations de Jésus interviennent juste après son baptême.

“40 jours” c'est à dire toute une vie, quarante étant un nombre symbolique et Jésus est venu pour donner sa vie.

La tentation a marqué toute la vie de Jésus : il est tenté dès le début de son ministère et il le sera à la fin lorsqu'il demandera “d'écarter cette coupe”.

Mais n'ayons pas peur de nos fragilités. Ici, dans ce passage, ce qui est en jeu, ce ne sont pas de petites tentations mais une attitude fondamentale.

Les Pères de l’Église expliquent qu'avant le baptême, les catéchumènes regardaient vers l'Orient afin de repousser le Tentateur.

 

Quelles sont donc ces tentations ?

 

1/La nourriture : il faut distinguer « se nourrir » et « se gaver ». Cela peut être difficile car nous vivons dans une société de consommation.

Et il faut toujours plus ! Notre vie s'épuise dans la consommation et nous nous replions sur nous-mêmes

Il faut un autre pain, un pain qui nous ouvre aux autres

 

2/ Le pouvoir

Une question se pose à Jésus : est-il venu pour sauver l'humanité ou avoir le pouvoir sur l’humanité ?

Remarquons que Satan présente ce pouvoir comme un cadeau

 

3/Mettre Dieu à l'épreuve : « Ah, mais si Dieu existe... » et on négocie avec Dieu : « Si tu m'aimes, donne moi... »

Ne devrait-on pas plutôt accueillir Dieu et le laisser agir ?

 

Ces trois tentations sont des tentations clés autour desquelles tournent les autres péchés.

 

 

 

Journée Appel décisif du 10 mars 2019 – l'huile : pourquoi ? Que signifie : être Roi, Prophète et Prêtre ? Que faut-il comprendre de « l'histoire sainte » ?- catéchèse du Père Évêque

 

Que faut-il comprendre de « l'histoire sainte » ?

Il y a très longtemps, Dieu décide de se manifester visiblement ( étrange ! En effet, n'est-il pas « ailleurs » ? plus haut?invisible?).

Mais le fait est qu'il est entré dans notre histoire et il le fait par un acte de libération, d'un petit peuple qu'il choisit et ce choix lui permettra de s'adresser à toute l'humanité.

En quelque sorte Dieu nous dit : «  Je vais me manifester en te libérant :telle est « L'Histoire Sainte » de l’Égypte à la Terre Promise.

Puis le peuple erre 40 ans , c'est à dire le symbole de toute une vie.

Enfin le peuple s'installe en Terre Promise et là il veut un roi comme les autres nations d'où l'onction de David

Puis la nation aura des prophètes et installera des prêtres.

Tout cela annonce le Christ qui sera Roi, Prophète et Prêtre

 

 

Que signifie : être Roi, Prophète et Prêtre ?

En quel sens Jésus est-il Roi, Prophète et Prêtre?

Roi : un roi guide son peuple et Jésus dira : « Je suis le bon Pasteur... » . Ce Roi ne fait pas payer d'impôts, il n'impose pas son pouvoir

Le roi est au service du peuple ainsi Jésus n'est pas un roi comme le monde l'entend. Il dira (Évangile de Jean.18.36-37) « Ma royauté n'est pas de ce monde »

Le Concile Vatican II montre que les chrétiens laïcs doivent porter attention au bien être de tous et qu'ils doivent se sentir responsables notamment des plus faibles. Ils sont « rois » dans le sens où ils ont un rôle à jouer dans la société

Ils sont rois comme Jésus car ils ont emprunté le chemin du service, du don de soi et qu'ils travaillent à un Royaume de justice et de paix.

 

Prophète : la prophète a pour rôle de donner,de faire connaître la Parole de Dieu, et c'est ce que le Christ a fait

Le Concile Vatican II explique que les laïcs doivent annoncer la Bonne Nouvelle d'où la richesse de la Tradition de l’Église.

Ils sont prophètes comme Jésus car ils doivent annoncer la Bonne Nouvelle à temps et contre temps

 

Prêtre : offre les sacrifices. Jésus s'offre en sacrifice

Le Concile Vatican II explique que les laïcs ont une participation à la liturgie et aux sacrements de l’Église. Ils sont aussi prêtres en ce sens qu'ils prient pour le monde et intercèdent pour lui.

Ils sont prêtres comme Jésus car ils veulent réconcilier les hommes avec Dieu.

 

En quel sens sommes-nous baptisés pour être Roi, Prophète et Prêtre ?

En effet, le jour de notre baptême, nous recevons une onction (le Saint Chrême) qui nous fait Roi, Prophète et Prêtre

Roi : nous sommes appelés à guider, à montrer le chemin de lumière

Prophète : nous sommes appelés à partager la Parole de Dieu

Prêtre : nous offrons notre vie, avec Jésus et pour Jésus afin de faire de notre vie une histoire d'amour

 

l'huile : pourquoi ?

Dieu se montre à travers les réalités de notre histoire

 

Exemple de l'eau : l'eau est un besoin, une nécessité. Elle va devenir un signe.

Il y aura l'eau à traverser. On retrouve l'eau au début de notre vie chrétienne. L'eau s'inscrit dans l'histoire du salut depuis les origines.

 

Huile : elle pénètre, elle enveloppe : image qu'elle peut aller à la racine de notre être.

L'huile laisse une marque, elle laisse une trace.

Là encore, Dieu se sert d'une substance inscrite dans la vie quotidienne du juif, qui vit dans un pays d'oliviers.

Les deux aspects : l'huile est la marque de Dieu sur nous, au cœur de notre vie quotidienne.

L’Église utilise trois huiles :

 

1/ L'huile des catéchumènes : elle n'est utilisée qu'une fois ce qui souligne toute son importance

 

2/ l'huile des malades

 

3/ L'huile + du parfum appelée le Saint-Chrême, du grec qui veut dire « marquer »

Ces trois huiles marquent la présence du Seigneur et sont utilisées dans les grands moments incluant une mission

 

Elles sont utilisées :

 

  • Au baptême : Dieu est en nous, marquant sa présence en nous
  • A la confirmation : le prêtre dit : « Sois marqué de l'Esprit Saint »

 

Lors de l'ordination d'un prêtre et il met cette huile dans sa main car il a pour mission de tenir le Corps et le Sang du Christ,mais aussi mission de tracer sur les fidèles le signe du pardon.

Sur la tête : comme cela se faisait pour l'onction d'un roi : il a pour mission de guider le peuple (d'être un bon Pasteur) mais de guider aussi la famille humaine afin de la mener à Dieu

Ainsi, Dieu est à l’œuvre !

 

Mais l'huile peut aussi être utilisée pour des objets : l'autel est consacré par le Saint-Chrême que l'on étale sur toute la table de l'autel.

Elle sert aussi à consacrer une église : les 12 croix qui sont la marque de la consécration d'une église sont ointes par le Saint-Chrême

Pourquoi l'huile d'olive ? C'est une tradition biblique, c'est également une huile de bonne qualité.

Le Saint -Chrême est une huile enrichie d'un parfum pour évoquer la bonne odeur de l'amour de Dieu. On peut dire que le chrétien « sent bon ».

Une fois par an, l’Évêque bénit ces trois huiles : cela se fait le Mardi Saint soit quatre jours avant le baptême.

Toute l'huile est contenue dans un seul vase puis elle sera répartie dans toutes les paroisses : une même huile se répand partout, rendant visible l'unité. Ainsi, la même huile servira à tous les sacrements et cela en tout endroit .

 

Ainsi, par des choses toutes simples : l'eau, l'huile,nous initions notre cheminement de foi et elles deviennent des éléments fondamentaux de notre foi.

 

 

A savoir :

En noir : catéchèse du Père Évêque

En bleu : catéchèse lors de l'appel décisif dans la partie « Une expérience de prière »

 

Eric Jérôme

 

Fermer