Marie retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur

Chaque année le 1er Janvier , l’église célèbre , Marie, mère de Dieu . Le 1er Janvier 2017 tombe un dimanche, c’est l’occasion pour nous de fêter , la Mère de Dieu.

 

Le jour de Noël , l’Eglise nous a proposé dans l’évangile de Luc, le récit de la venue des bergers auprès de Marie, de joseph et de leur nouveau né.

Par les anges , ils ont été invités à aller reconnaître le signe de Dieu.

Témoins de cet événement extraordinaire , ils sont remplis d émerveillement  et deviennent les premiers messagers de cette nouvelle.

 

marie meditant marie meditant  Chaque année le 1er Janvier , l’église célèbre , Marie, mère de Dieu . Le 1er Janvier 2017 tombe un dimanche, c’est l’occasion pour nous de fêter , la Mère de Dieu. Cette fête nous rappelle l’humanité de Jésus. Paul écrira à ses premiers chrétiens « le Sauveur est né d’une femme ». Et Luc ajoute que Marie retenait tous ces événements et les méditait dans son cœur . Nous retrouvons les mêmes expressions qu’à l’annonciation. Ce Jour là , Marie avait ouvert son cœur  à la Parole qui prenait chair en elle. A Noël, elle donne naissance  au Fils de Dieu ,c’est toujours la même disponibilité totale à la volonté du Père, à tout ce qui arrivera dans sa vie. Marie durant toute sa vie restera la servante du Seigneur « Je suis la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon ta parole ». Depuis le 1er janvier 1968, l’église célèbre la journée mondiale pour la paix. Le Pape François a choisi comme thème cette année « Eduquer les jeunes à la justice et à la paix. L’année 2016 a été profondément marquée par des violences de toutes sortes . Tournons nous avec confiance vers la Vierge Marie, elle qui a fait confiance. Qu’elle intercède pour les jeunes en difficulté dans un monde si dur, qu’elle donne force et courage  aux jeunes , pour qu’ils puissent donner un sens à leur vie, qu’il aient la joie de s’épanouir dignement . Ce sont ces vœux sincères et profonds que nous pouvons échanger en famille, avec nos amis.

 

Que Marie nous accompagne durant cette année 2017

 

                                                                 Abbé Jean Marie Loxhay doyen d’Hénin Carvin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De l’ombre à la lumière,

noel lumiere noel lumiere  

Nous pouvons nous interroger . Pouvons nous fêter Noël dans la joie après tout ce que nous avons vécu cette année : Attentats à Paris,dans la région parisienne, à Nice, assassinat du Père Hamel, des centaines de morts et de blessés en Syrie et en Irak, d’autre guerres dont on parle moins comme au Yémen ou en Afrique, les nombreux morts en méditerranée, ces personnes qui échouent en Grèce ou en Italie arrivant dans des embarcations bien précaires , les tremblements de terre à travers le monde dont en Italie . Chez nous, j’en suis témoin, des familles vivent dans la grande précarité.

 

Ces questions ne datent pas d’aujourd’hui. Déjà le prophète Isaïe disait,dans la première lecture de la nuit de Noël

« dans le pays de l’ombre , le peuple qui marchait dans les ténèbres »

 

Et Jésus n’est-il pas né au cœur de la nuit?

Mais le prophète Isaïe  annonçait un monde nouveau 

« le peuple  a vu se lever une grande lumière, qui a resplendi dans tout le pays . Tu as prodigué la joie et tu as fait grandir  l’allégresse »

 

Une aube se lève et pas n’importe quel matin. Dieu vient visiter son peuple. Isaïe nous dit encore que ce Dieu vient sous la forme humaine, la plus fragile qui soit

 

un mage raconte la naissance de Jésus 24 un mage raconte la naissance de Jésus 24  « Oui un enfant nous est né, un Fils nous est donné, il est le prince de la paix »

A Noël le sauveur est né. Cette naissance a bouleversé toute l’humanité. C’est ce qu’annoncera l’ange aux bergers 

« je vous annonce une bonne nouvelle. Aujourd’hui vous est né un sauveur qui est le Christ , le Seigneur »

Cette Naissance est le signe de la paix, elle est le signe de l’amour ,elle est plantée pour toujours au cœur de l’humanité. Déjà depuis plus de 2000 ans des générations ont vécu la paix, l’amour, la solidarité , le pardon et la réconciliation. Si Jésus apporte la paix, il a besoin de nous, il ne veut pas faire tout, tout seul. Il nous invite à porter le lumière de Noël au cœur du monde cette prière du XIV ème siècle est toujours d’actualité

 

« Christ n’a pas d’oreille, il n’aque nos oreilles pour entendre le cri de nos frères .

Christ n’a pas d’yeux, il n’ a que nos yeux pour rayonner sa présence en nos vies .

Christ n’a pas de lèvre, il n’a que nos lèvres pour parler de lui aux humains.

Christ n’a pas de main , il n’a que nos mains pour faire son travail aujourd’hui

Christ n’ a pas de pied , il n’a que nos pieds pour conduire les humains sur son chemin. Le Christ n’a pas d’aide, il n’a que notre aide pour mettre les humains à ses côtés.

Nous sommes la bible que le public lit encore,

nous sommes le dernier message de Dieu écrit en actes et en paroles 

                                           Abbé Jean Marie Loxhay, doyen d’Hénin-Carvin

 

                                                                      

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Avènemeavent avent  nt du Seigneur

 

 le mot Avent signifie Avènement.

C’est le temps liturgique qui nous prépare à le fête de Noël.

En ce même dimanche nous commençons une nouvelle année liturgique.

L’Avent est un moment de conversion, de préparation à la venue du Seigneur qui vient.

Les ornements sont violets.

En ce premier Dimanche de l’avent , l’apôtre Paul adresse aux chrétiens de la ville de Rome , un appel pressant à la conversion 

« Frères, vous le savez bien, l’heure est déjà venue, de sortir de votre sommeil…, Rejetez les œuvres de ténèbres , conduisez vous honnêtement."

Dans l’ancien testament, les prophètes comme Isaïe ont appelé le peuple à changer de vie.

Et Jean Baptiste le précurseur s’adresse lui aussi aux foules qui venaient le voir au bord du Jourdain 

« Convertissez vous, car le royaume de Dieu est tout proche. Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers »

Cet appel au changement du cœur est en même temps un cri d’espérance , une attente active et fervente de l’avènement du seigneur qui était, qui est et qui vient.

Hier il y a plus de 2000 ans ,Le Christ est venu  habiter notre terre.

Aujourd’hui , par l’action de l’Esprit Saint le Christ agit dans nos vies, il est présent au cœur du monde, c’est aussi le rappel du retour du Seigneur à la fin des temps.

Dans l’évangile de ce premier dimanche de l’avent , en Mathieu, le Christ dit à ses premiers disciples

« Tenez vous prêts vous aussi,c’est à l’heure où vous n’y pensez pas que le Fils de l’homme viendra" 

Se convertir, se tenir prêts aujourd’hui pour préparer la venue du Seigneur. Il s’agit pour nous de collaborer à l’œuvre de justice et de  paix du Seigneur.  C’est ce qu’écrit le prophète Isaïe

« Le Seigneur ne jugera pas selon l’apparence ,il jugera les petits avec justice. Il se prononcera en faveur des humbles du pays.Il fera mourir le méchant . La Justice est la ceinture de ses hanches, la fidélité est la ceinture de ses reins, il n’y aura plus de mal ni de corruption sur ma montagne sainte »

En ce temps de l’avent , que le Seigneur nous donne courage et force pour réaliser dans nos vies tout particulièrement des actes de justice en faveur des petits, vivons des actes de paix. Alors nous ferons nôtre la parole de l’apôtre Paul, sortir de notre sommeil , pour,préparer la venue du seigneur qui vient ; celui qui est venu à Noël, qui vient aujourd’hui dans nos vies et qui reviendra à la fin des temps .

Soyons prêts à recevoir le Seigneur dans un cœur purifié, soucieux de rejeter les activités des ténèbres, pour mener le combat de la lumière qui est lutte pour la justice, le partage, l’entraide , et le secours au service du prochain

 

                                            Abbé Loxhay doyen d’Hénin-Carvin

 

 

 

 

 

 

 

Le temps de l’Avent (du latin adventus, « venue, avènement »). s’ouvre le 4e dimanche précédant Noël.

L’Avent est la période durant laquelle les fidèles se préparent à célébrer simultanément la venue du Christ à Bethléem il y a deux mille ans, sa venue dans le coeur des hommes de tout temps et son avènement dans la gloire à la fin des temps : « Il est venu, Il vient, Il reviendra ! ».

L’Avent est la période durant laquelle les fidèles se préparent intérieurement à célébrer Noël, événement inouï, et décisif pour l’humanité, puisque Dieu s’est fait homme parmi les hommes : de sa naissance à sa mort sur la Croix, il a partagé  la condition humaine.

 

Chacun est appelé à la vigilance et au changement de vie. La parole des Prophètes, qui retentit en chaque messe dominicale de l’Avent, redit la nécessité de la conversion et de la préparation du cœur.

Le début de l’Avent marque aussi l’entrée dans une nouvelle année liturgique : celle-ci commence chaque année avec ce temps de préparation à Noël, pour s’achever une année plus tard à la même période.

 

Eglise catholique de France

Fermer