Croquer la pomme

Exposition amour au Louvre-Lens

 

 

Allons croquer la Pomme au Louvre-Lens

 

 

            Une grosse pomme, bien rouge, symbole d’amour, de séduction, de discorde, accusée IMG_1-1027 IMG_1-1027  d’avoir provoqué la guerre de Troie, chassé Adam et Eve du Paradis terrestre, mais si bonne à croquer, nous attend au Louvre-Lens.

 

            Le titre de la nouvelle exposition est Amour ; l’amour au singulier. Nous allons, à travers différents chefs d’œuvre, parcourir l’histoire des manières d’aimer à travers différentes époques, du péché originel à l’amour libre ; c’est aussi l’histoire de la Femme, avec un grand F, de Lillith, premier démon féminin à la Vénus de Nikki de Saint Phalle.

 

            Une citation, tirée du roman de Tristan et Iseult, donne le ton, dès l’entrée : « Seigneurs, vous plaît-il d’entendre un beau conte d’amour et de mort ? » Et nous voici, parcourant les différentes salles de l’exposition. La scénographie est signée Nathalie Crinière (Agence NC) ; des couleurs, symbolisant les différents états de l’amour, la séduction, l’adoration, la passion, la relation, le plaisir, la fusion, la liberté.

IMG_0971 IMG_0971  

Nous passons du rouge de la passion aux lumières tamisées du boudoir avec ses représentations érotiques, du bleu sombre de la séduction, parfois brutale, au bleu clair de l’adoration, où la femme est honorée comme mère, au prix du renoncement au plaisir. Nous arrivons à la Venus de Nikki de Saint Phalle, symbole de la liberté féminine. Les murs de la dernière salle forment une mosaïque composée de 350 pochettes de vinyles, venus du fonds du Golf-Drouot, témoins de l’évolution et des changements qui vont secouer la société après mai 1968. Des bornes d’écoute sont à notre disposition. Sans oublier les extraits de films, l’Ange Bleu avec Marlène Dietrich, ou la Belle et la Bête avec Jean Marais.   

 

Nous quittons ces salles d’exposition avec une dernière citation de Madeleine Vernet « Devrait-il être nécessaire de chercher à prouver que l’amour ne peut être que libre…..L’amour est enfant de bohême ! ».

 

Chantal Erouart

 

L’exposition est visible au Louvre-Lens jusqu’au 21 janvier 2019. A noter qu’elle est gratuite ce week-end.

 

Sur nos agendas également :

  • Festival de musique du Louvre-Lens, Muse et Piano, les 28, 29 et 30 septembre 2018
  • Inauguration le 17 octobre, d’une sculpture intitulée : Tenir, à l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère

 

Article publié par Chantal Erouart - Délégué Communication de Lens-Liévin • Publié • 197 visites

Fermer