Dernier Conseil Pastoral de Doyenné de l'année

à la Maison Nicodème à Lens

 

 

DOYENNE LENS LIEVIN

 

 

Conseil Pastoral de Doyenné

 

IMG_0705 IMG_0705  Il y avait quelques absents pour ce dernier Conseil Pastoral de Doyenné de l’année pastorale, absences dues essentiellement au pèlerinage à Lourdes.

 

Un programme de la soirée chargé, comme à l’accoutumée :

 

  • Dans un premier temps, nous avons fait le bilan sur la semaine du Centenaire pour la Paix, sur les années de préparation et au-delà, nous avons essayé de dépasser l’événement en tant que tel et nous avons partagé :

 

  1. Qu’est-ce que nous en retirons de beau ?

  2. Quels appels pour nos communautés ?

  3. Quelles difficultés, manques, sont apparus ?

 

  • Dans un deuxième temps, nous avons pris le temps de regarder ensemble l’avenir du Doyenné en présence de Jean-Marie Loxhay, doyen d’Hénin-Carvin :

 

  1. A la rentrée, il y aura fusion des deux doyennés de Lens-Liévin et Hénin-Carvin. Qu’avons-nous envie de dire au nouveau doyen ?

  2. En quoi la fusion de ces deux doyennés peut-être un atout, un dynamisme ?

  3. Quelles sont vos questions, vos peurs ?

 

Nous n’avons formé qu’un seul groupe de paroles. Les partages ont été très riches. Pour le Centenaire pour la Paix, malgré quelques failles de communication et d’organisation, une mobilisation moindre que prévue, des médias plutôt « frileux », l’ensemble est plutôt positif :

 

  • beaucoup d’enthousiasme

  • des initiatives diverses où la question de la Paix a été traitée

  • de belles rencontres intergénérationnelles

  • une ouverture vers des associations, des municipalités, qui se sont vraiment investies.

 

Que faire de cet enthousiasme ? Comment garder les liens créés ? Surtout ne pas laisser retomber la mobilisation. Pourquoi ne pas prévoir un module au caté « qu’est-ce que la paix » ? Faire venir la chorale de Givenchy, faire un repas à Noël ? A Suivre……

 

Le deuxième point a été l’occasion de redéfinir ce qu’est un doyenné : Le doyenné est là pour soutenir ce qu'une paroisse ne peut assumer seule. C'est toute la formation  des personnes qui prennent une part active à la vie paroissiale

Beaucoup d’incertitudes, d’inquiétudes même. Cela doit être un apport de compétences, comment mutualiser des services identiques, cela se peut-il d’ailleurs ? Pas pour tous, sans aucun doute. Il faudra respecter le cheminement des deux doyennés. Toute une organisation à prévoir avec l’aide le l’Esprit Saint et la bonne volonté des uns et des autres. Le nouveau doyenné, réduit peut-être en superficie, sera très dense en population : 350.000 personnes environ.

 

La rencontre s’est terminée, comme nous en avons pris l’habitude, par un repas-sandwich.

 

Prochaine rencontre : vendredi 26 octobre à 18h30 à la Maison Nicodème.

 

Chantal Erouart

Article publié par Chantal Erouart - Délégué Communication de Lens-Liévin • Publié • 287 visites

Fermer