Fête des saints. Décembre : messe en l’honneur de Saint Etienne

Ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. »

Ce mercredi 26 décembre 2018  à 10h 30 en L’Église St LOUIS DE ROUVROY une messe  a été célébrée en l’honneur de Saint Étienne, le premier des martyrs.

 

À L'Église St LOUIS de ROUVROY  des paroissiens des cinq clochers (deux de Rouvroy, un de Billy Montigny, un de Fouquières-lès-Lens et un de Harnes) se sont déplacés en nombre malgré les distances. 

Nous souhaitons remercier le père Joseph pour sa magnifique homélie comme à chaque messe celle-ci à célébrée en polonais et Français, nous remercions aussi les laïcs qui se dévouent encore et toujours pour que tout cela se concrétise et se passe aussi bien, nous remercions aussi l’organiste qui  répond toujours présent. 

Et enfin nous remercions tous les paroissiens d'êtres venus en nombre pour cette messe de Fêtes obligatoires

 

Lectio Actuum Apostolorum.

Lecture des Actes des Apôtres.

Act. 6, 8-10 ; 7, 54-59.

 

In diebus illis : Stéphanus plenus grátia et fortitúdine, faciébat prodígia et signa magna in pópulo. Surrexérunt autem quidam de synagóga, quæ appellátur Libertinórum, et Cyrenénsium, et Alexandrinórum, et eórum, qui erant a Cilícia et Asia, disputántes cum Stéphano : et non póterant resístere sapiéntiæ et Spirítui, qui loquebátur. Audiéntes autem hæc, dissecabántur córdibus suis, et stridébant déntibus in eum. Cum autem esset Stéphanus plenus Spíritu Sancto, inténdens in cœlum, vidit glóriam Dei, et Iesum stantem a dextris Dei. Et ait : Ecce, vídeo cœlos apértos, et Fílium hóminis stantem a dextris Dei. Exclamántes autem voce magna continuérunt aures suas, et ímpetum fecerunt unanímiter in eum. Et eiciéntes eum extra civitatem, lapidábant : et testes deposuérunt vestiménta sua secus pedes adolescéntis, qui vocabátur Saulus. Et lapidábant Stéphanum invocántem et dicéntem : Dómine Iesu, súscipe spíritum meum. Pósitis autem génibus, clamávit voce magna, dicens : Dómine, ne státuas illis hoc peccátum. Et cum hoc dixísset, obdormívit in Dómino.

En ces jours là : Etienne, plein de grâce et de force, faisait des prodiges et de grands miracles parmi le peuple. Mais il se leva des gens de la synagogue dite des Affranchis, et des Cyrénéens, et des Alexandrins, et de ceux de Cilicie et d’Asie, qui disputèrent avec Etienne ; et ils ne pouvaient résister à sa sagesse ni à l’Esprit par lequel il parlait. En l’entendant paroles, ils avaient le cœur exaspéré, et ils grinçaient des dents contre lui. Mais (Etienne), qui était rempli de l’Esprit-Saint, ayant fixé les yeux au ciel, vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu, et il dit : "Voici que je vois les cieux ouverts et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu." Ils poussèrent de grands cris, se bouchèrent les oreilles et se jetèrent tous ensemble sur lui ; et après l’avoir entraîné hors de la ville, ils le lapidèrent. Les témoins déposèrent leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme nommé Saul. Pendant qu’ils lapidaient Etienne, il priait disant : "Seigneur Jésus, recevez mon esprit !" S’étant mis à genoux, il s’écria d’une voix forte : "Seigneur, ne leur imputez pas ce péché !" Et, cela dit, il mourut.