Accompagner vers les sacrements

Assises de la confirmation Assises de la confirmation  

 

 A l’occasion des assises de la confirmation,

Bénédicte Jacquemont,

animatrice laïque en pastorale pour le doyenné de Hénin-Carvin, témoignait du temps de maturation nécessaire, en Eglise et au souffle de l’Esprit.

 

 

Au sein d’une équipe pastorale
 

Tout à commencé lors de la journée sur la confirmation en février 2008 lorsque le père Evêque a dit que rien n’était figé en matière de sacrements, pour les plus jeunes. A partir de là, et parce que l’on sentait à la fois un enjeu énorme pour notre Eglise, mais aussi parce qu’on pressentait une soif intense chez les jeunes, et les moins jeunes une réflexion de la commission jeunesse en lien très étroit avec l’Equipe Pastorale de Doyenné s’est mise en route


En effet on remarquait qu’après le caté, rien n’arrivait à motiver les jeunes à vivre quelque chose en Eglise. Cela démotivait les animateurs de groupe de jeunes, et les catéchistes. Dans le même temps, on remarquait une demande croissante de la part de jeunes de tous âges, de tout milieux, des sacrements de l’initiation chrétienne (baptême, communion, confirmation), soit l’un soit l’autre, soit deux, ou trois …. Ce qui amenait à constituer des groupes très hétéroclites (mais très riches) de préparation et d’accompagnement vers ces sacrements. Le désir d’un travail en communion, sur tout le doyenné s’est fait sentir, d’une part pour faire Eglise dans nos préparations, mais aussi parce que qui dit groupes hétéroclites, dit préparations à la carte, et risque de se sentir seuls pour des animateurs ….. D’autant que le projet naissant était aussi de mettre en route de jeunes animateurs et il fallait donc bien les accompagner.

 

L’Evangile au cœur de l’initiative


Ces trois projets ou désirs (trouver comment donner envie aux jeunes après le caté de vivre du Christ en Eglise, non pas pour faire du nombre mais pour leur donner la joie de vivre l’Evangile, continuer à répondre aux demandes tout azimut, en Eglise, et permettre à des jeunes animateurs de répondre à l’appel qui leur est fait) on trouvé un lien commun, un fils rouge dans l’annonce de l’Evangile.

 

Responsable de l'équipe d'animation du Cipac Philippe Barras  
Responsable de l'équipe d'animation du Cipac
Responsable de l'équipe d'animation du Cipac
Dans le même temps, nous avions contacté Philippe, pour savoir vers qui nous tourner au niveau diocésain. Celui-ci nous a orienté vers la Pastorale des jeunes, qui à son tour nous a renvoyé vers le service de la catéchèse et du catéchuménat pour savoir qu’elle attitude avoir si de très jeunes demandaient le sacrement de confirmation, et comment les y préparer. Nous n’avions alors que des intuitions, vues les demandes de plus âgés, et des demandes de première communion chez des collégiens (la question était alors aussi la préparation aux deux sacrements ensemble, ou séparée.)

 

Commencer par un temps d’Eglise :


Une première tentative a vu le jour le 3 juillet dernier, où tous les 6èmes et 5èmes du doyenné d’une part, mais aussi tous les jeunes en mouvements, ou en groupe ont été invités à une sortie à Amettes. Le but de cette journée était de permettre à tous les mouvements de vivre quelque chose en Eglise, de se rencontrer, de se connaitre, mais aussi de faire vivre aux jeunes quelque chose de fort, et d’inoubliable. L’idée était, les jeunes puissent vivre réellement des temps animés par les groupes et mouvements que plutôt que chacun témoigne de ce qu’il vit: cela a donné, chants avec le groupe musique, accroc branche, et fabrication de bancs avec les scouts, tableau de libre expression avec la Joc, jeux avec l’aumônerie, …… et jeu de sept familles sur les sacrements avec les animateurs des groupes sacrements. Nous étions partis du principe que, si 5 jeunes répondaient à notre appel, ce serait un beau début …. Nous sommes partis avec deux bus : 80 personnes jeunes, jeunes adultes, adultes, tous mélangés dans la bonne humeur ….. Je ne détaillerais pas la journée, ce n’est pas le but ici de ce témoignage.

 

Jamais seuls


Carvin église st-Martin Carvin église st-Martin   Depuis le mois de septembre, quelques jeunes ont rejoint les groupes existants, trois collégiens viennent de se mettre en route, suite à la journée à Amettes, demandant le sacrement de la confirmation. Nous avons demandé à Hélène, au titre de la recherche pour l’initiation chrétienne des 12/18 ans de nous accompagner de façon régulière dans la mise en route, dans la préparation de ces groupes si divers et hétéroclites, mais tellement révélateurs de la richesse de notre Eglise aujourd’hui. Notre demande à plusieurs buts : le premier est de trouver des documents adaptés, ou de créer nos propres parcours en fonction de chaque jeune, dans le respect de la démarche diocésaine. Le deuxième est de ne pas rester seuls dans notre doyenné, mais bien d’avoir une vision d’ensemble de notre Eglise locale, et de rester au sein de ce qu’elle demande en matière de préparation aux sacrements, et en ce qui concerne l’âge, la maturité demandée. Et enfin, la dernière raison, c’est qu’Hélène nous permet d’avancer dans nos réflexions, d’aller au bout de nos arguments, de recentrer notre attente et notre annonce…. Cela nous permet d’avoir un vis-à-vis par rapport à notre réflexion, un regard extérieur sur ce que nous vivons, et un lien très étroit avec l’Eglise diocésaine, pour ne pas faire n’importe quoi.

 

Une continuité de temps forts


Le 28 octobre dernier, un temps fort a permis à tous les jeunes du doyenné se préparant à un sacrement de se retrouver toute la journée. 16 jeunes sur les 30 étaient présents et heureux d’être là.
devant la maison natale et la campagne Benoit Labre  
devant la maison natale et la campagne
devant la maison natale et la campagne
Dans la continuité de la journée à Amettes nous avons mis en place une après midi le samedi des vacances de Noël, sur Noël dans le monde ….où tous les groupes (et les groupes de préparation aux sacrements au même titre que les autres …) sont partie prenante. Une cinquantaine de jeunes étaient présents malgré la neige, les vacances, les compétitions sportives …. Mais pour moi la plus grande réussite de cette journée c’est que des jeunes de tous âges (collégiens, lycéens) se sont découvert des talents d’animateurs, sur un pied d’égalité avec les adultes. Il n’y avait pas des adultes, et des jeunes, mais bien des ainés qui guidaient et accompagnaient des plus jeunes. Et les ainés ne sont peut être pas forcément ceux qu’on croit.

 

Associer tous les chrétiens


Notre prochain objectif concerne le 16 mai : journée de célébration des sacrements aux groupes qui sont prêts. L’idée est d’en faire non seulement une fête des jeunes, mais aussi une fête de tous les baptisés du doyenné, afin de remettre les sacrements au centre de la vie chrétienne, et non à coté, en surplus.

Nous souhaitons baliser ainsi l’année … pour permettre aux jeunes de trouver des repères, sans les obliger à s’investir longtemps dans quelque chose … ils n’y sont pas encore prêts, mais bien pour faire naître en eux le désir d’une vie avec le Christ parce que nous croyons qu’Il est “LA Vie”.

Quelles difficultés rencontrées ?


La difficulté à laquelle nous nous heurtons, qui est plutôt une richesse, est que nous n’arrivons pas à restreindre nos temps forts aux seuls âges des jeunes (la fête de Noël « réservée » aux collégiens, s’ouvre aux lycéens, qui de fait font partie de tel ou tel groupe ; notre « fête des jeunes » du 16 mai, devient la fête de tous les baptisés) …. Peut être pace que l’intergénérationnel est un moteur vivant pour notre pastorale….. Après tout, Jésus ne s’adressait-il pas aux foules et non aux classes d’âges ?


La seconde difficulté, (qui est aussi une richesse) c’est que nous ne pouvons parler uniquement de préparation à la confirmation, mais nous parlons de préparation aux sacrements, car tout est profondément lié, et les demandes s’entremêlent, s’entrecroisent.


Aujourd’hui, le doyenné compte 6 groupes de préparation aux sacrements ( 2 pour la préparation à la confirmation pour des lycéens ; 1 pour des 4-3ème ; 1 avec les 5ème, 1 avec les 4ème se préparant depuis un an à la première eucharistie, 1 groupe de lycéen-jeunes adultes en vue du baptême pour l’un, 1ère communion pour deux autres, confirmation pour les suivants). Ces groupes ne sont pas à part ; ils sont parties prenantes de la vie du doyenné, en lien avec les mouvements.

 

Dans ce que nous vivons, de l’accueil de la demande, à la réalisation de temps forts, en passant par la célébration des sacrements c’est bien l’Esprit qui est à l’œuvre. Il nous précède… Tel jeune disait au début : « tout ça pour moi c’est de la connerie ! », lors de notre dernière rencontre il confessait : « moi j’aime Jésus ». L’Esprit-saint continue à agir dans le cœur de tous. Notre travail aussi se fait sous l’action de l’Esprit. A nous d’être là pour accueillir, nous laisser guider, nous émerveiller, faire confiance et de rendre grâce.
Bénédicte Jacquemont
 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 2050 visites