Rencontre avec l' abbé Simon Pierre Avodo

Nouveau prêtre de la paroisse Saints Pierre et Paul , églises de Carvin , Courrières , Estevelles , Libercourt, Oignies

P1050193(1) P1050193(1)  La rédaction de REGARD a rencontré l’Abbé Simon-Pierre AVODO quelques jours après son arrivée dans notre paroisse et celui-ci, pour faire un peu mieux connaissance a bien voulu répondre à quelques questions.

 

- REGARD : Bonjour Simon-Pierre, tu nous viens d’Afrique, mais plus précisément ?

 

- SIMON-PIERRE : Du CAMEROUN, du diocèse d’OBALA situé dans la région-centre du pays.

 

- R : Tu es l’aîné d’une nombreuse famille ?

 

- SP : Oui, mes parents étaient agriculteurs et nous habitions le village d’ENDOM dans l’arrondissement de SA’A. Onze enfants,  six garçons et cinq filles ont grandi dans ce foyer et tous ont fait des études. Pour ma part, école primaire catholique du village, puis collège. A la fin du lycée, j’effectue un stage propédeutique en paroisse.

 

 - R : Pour entrer au grand séminaire ?

 

 - SP : A YAOUNDE, pour sept ans. A l’issue de cette période, je suis ordonné prêtre en 2001 et vicaire à la paroisse d’OBALA. Ensuite, pendant quinze ans, je suis nommé curé de trois paroisses pour des durées différentes.

 

- R : Avais-tu des responsabilités extérieures ?

 

 - SP : Oui, aumônier de lycée et collège, membre du Conseil Episcopal et chargé de l’apostolat des laïcs.

 

 - R : C’est ton évêque qui t’envoie chez-nous ?

 

 - SP : Oui, je suis seul, cette année, mais c’est la septième génération de prêtres camerounais envoyés en mission pour une expérience pastorale de trois ans. Je serai, dans le Doyenné d’Hénin-Carvin, prêtre associé avec le Père Jean-Marie LOXHAY, le curé actuel de la Paroisse.

 

 - R : Ton ministère ?

 

 - SP : Les offices, les baptêmes, les mariages, des participations à la demande des mouvements et l’animation des Clochers.

 

 - R : Es-tu content de ton arrivée chez-nous ?

 

 - SP : Tout à fait. Je me sens accueilli et cela me permet de m’ouvrir à ce qui se passe ailleurs. J’ai déjà reçu beaucoup de visites et j’apprécie aussi la fraternité qui règne dans l’équipe du Doyenné.

 

 - R : Merci, Simon-Pierre. C’est avec grand plaisir que la communauté paroissiale te reçoit et nous aurons tous l’occasion de faire plus ample connaissance le Dimanche 5 novembre dans l’après-midi.

 

Soyons justement nombreux à l'accueillir !

Le Dimanche 5 Novembre à 16h à Oignies

 

Fermer