TEMPS FORT DES JEUNES COLLEGIENS POUR L EPIPHANIE

 

collégiens janvier 2015 15 collégiens janvier 2015 15  

Une soixantaine de jeunes collégiens de la paroisse et du doyenné se sont retrouvés le samedi 10 janvier pour une après -midi festive et  de débats  à Courrières, salle MARTIN LUTHER KING.

Les jeunes, en équipe de 6 ou 7 ,ont alternés les jeux et réflexions avec  5 pôles de départ :

-la crèche

-les rois mages

-le bon samaritaincollégiens janvier 2015 21 collégiens janvier 2015 21  

-la fuite en Egypte

- l’enseignement sur la montagne(les béatitudes)

 

Le bon samaritaine revu , fut l’occasion d’une scène de théâtre et d’improvisation sur un texte revisité pour être plus accessible aux  jeunes et aux moins jeunes

Ce texte est criant d’actualité ,c’est pourquoi, je ne résiste pas au plaisir de vous le faire partager :

LE REGGAE DU BON SAMARITAIN

 

        refrain : J’ouvre les mains ou je ferme les poings

                       Dis-moi ce qui est mieux pour être ami de Dieu

 

  1. Un docteur de la loi, brillant théologien
    pour montrer qu’il savait par cœur les livres saints
    dit : Il faut aimer Dieu puis aimer son prochain
    mais qui est mon prochain, mais qui est mon prochain ? (bis)
  2. Jésus lui raconta l’histoire que tu connais
     tu l’as vue mille fois chez toi à la télé
    une bande de voyous, de flingueurs, de loubards
    s’en prennent à un brav’type qui passait au hasard.
    Ils lui sautent sur l’paletot, le cognent à coup de pieds
    lui prennent sa carte bleue, son blouson, son chéquier
    et même sa mobylette pour qu’il n’puisse pas r’partir
    puis ils le laissent KO à saigner, à gémir
  3. Un homme d’église sérieux vient à passer par là un prêtre ou un pasteur, un rabbin, un mollah. Je n’sais plus mais il fait comme s’il n’avait rien vu
    il n’avertit même pas les pompiers ni l’SAMU
    un croyant pratiquant vient aussi à passer
    quand il voit le blessé il change de côté
    puis il presse le pas et va s’agenouiller
    à l’église du coin où il allait prier
  4. Un moitié hérétique et moitié étranger
    passe aussi à son tour et trouve le blessé.
    il arrête sa voiture, il s’approche de lui,
    il avait par bonheur sa trousse à pharmacie
    les pansements finis, il charge le copain
    et l’emmène en vitesse à l’hôpital voisin
    il signe un chèque en blanc car l’autre n’a plus d’papier
    et dit : « soignez le bien, demain je repass’rai.
  5. Lequel de ces trois-là s’est montré le prochain
    du gars qui est tombé aux mains de ces vauriens ?
    C’est celui qui a fait la preuve de sa bonté,
    celui qui n’a pas fui mais qui s’est approché.
    C’est pas celui qui dit « Seigneur, Seigneur » toujours
    mais celui qui pratique la parole et l’amour.
    Allez va ! fait de même ! Plutôt que d’en parler
    l’amour c’est dans tes mains, qu’on doit le voir briller.

 

 

Eh oui c’est toujours plus simple de passer à côté  , de ne pas s’engager ,de commenter sans participer.

L’évangile et les événements en France en ce début  d’année nous bousculent, nous interpellent !!!!

comme les jeunes ont décidés de le faire , essayons de  changer  nos habitudes pour que le monde ,le monde tout  près de chez nous ,dans notre paroisse ,dans notre village change.

L’étranger devient étranger que si nous le considérons comme tel, ré apprenons à dire

BONJOUR

Les collégiens terminèrent l’après-midi en dégustant de très bonnes crêpes et en se promettant de revenir au prochain temps fort.

 

FRANCIScollégiens janvier 2015 23 collégiens janvier 2015 23  

 

 

 

Article publié par Henin Carvin. Denise V. • Publié • 773 visites