Reprise de nos rêves

Rencontre des A.L.P et des prêtres : Compte-rendu du partage

 

 

Reprise de nos rêves lors de la rencontre avec les ALP et prêtres

le 18 juin 2021 à Lens

 

ALP-Pretres 18.06.21 ALP-Pretres 18.06.21  

 

Une Eglise qui ose faire du neuf, où l’on peut rêver, où l’on s’intéresse à la vie des hommes, des femmes, des jeunes, des vieux, des enfants. Une Eglise qui se construit à partir du plus fragile, du plus pauvre pour être sûr de n’oublier personne. Aller vers nos frères à la rue pour créer du lien. Une Table Ouverte Paroissiale dans toutes les paroisses du doyenné. Créer des petites fraternités où chacun prend soin de l’autre. Une Eglise qui partage l’Evangile et qui en vit.

 

Aumônerie de l’Hôpital : les contacts, penser à appeler l’aumônerie quand on connait quelqu’un d’hospitalisé. Faire connaître la mission aux catéchumènes. L’acceptation de l’autre sans jugement. Garder contact avec les jeunes mariés. Une Eglise accueillante, un lieu de ressourcement, une Eglise solidaire et dynamique.

 

La rencontre autour d’un repas dans un beau lieu (monastère, nature) pour mieux se connaître, prier ensemble, parler de sa foi, partager la Parole, apprendre à regarder ensemble les « gens » du doyenné. Echanger nos idées, projets… pour évoluer, s’adapter dans notre mission. Attention aux personnes rencontrées, honorer les arts, la musique.

 

Envie de faire naître une Eglise de la joie et fraternelle. (Soutien, entraide, vraie communauté) . Prendre le temps de s’asseoir avec d’autres partenaires, mieux communiquer…entre ALP, prêtres, diacres… pas des structures pour des structures. Bien repartir du terrain, des attentes des personnes, de leurs rêves, dans les paroisses, mouvements, services, familles. Penser les missions en fonction du charisme des personnes…. Sortir de la logique des postes… planter, fleurir… proposer une table ouverte avec les récoltes du jardin, faire du beau avec les fleurs. Célébrer… prier… partager. ; préparer des activités, ateliers… une maison laudate’si.

 

Rêve : que nous soyons profondément à l’écoute de l’Esprit Saint. Que nous le priions ensemble, personnellement, sans cesse. Qu’il nous donne d’entrer dans ses voies. Qu’il nous renouvelle « laissez jaillir l’Esprit » Rm 12. Acte des apôtres. Voici quelques projets, rêves concrets : s’inspirer d’actions pastorales portant du fruit dans d’autres diocèses, dans d’autres pays. Veillée à l’Esprit saint (effusion de l’Esprit, consolation, guérison). Groupes de partage biblique où on prie ensemble l’Esprit Saint. Lc 4 les pauvres accueillent la Bonne Nouvelle et sont missionnaires. S’appuyer sur les jeunes convertis, nouveaux baptisés qui ont la fraicheur. Faire les cochons truffiers à l’affut des dons de Dieu, rendre grâce pour les dons que Dieu donne à chacun. Que tous les chrétiens soient disciples missionnaires, qu’on supplie Dieu d’envoyer des charismes pour la mission.

 

I have a dream. Une Eglise accueillante pour tous où les jeunes et moins jeunes se retrouveraient pour partager librement, qu’ils soient habitués ou non, quelque soient leur apparence, leur connaissance, leurs envies de faire ou de ne pas faire, … une Eglise où l’on peut célébrer la Parole entre laïcs quel que soit le jour de la semaine.

 

Les jeunes pour une Eglise plus vivante, plus attirante, plus solidaire et plus proche. Témoin dans la mission. Une Eglise qui s’adapte aux réalités, ouverte au dialogue et à la diversité. Je rêve d’une Eglise qui est la mise à jour d’un Dieu qu’on a classé dans les tiroirs du passé.

Une Eglise qui témoigne par la communion de ses membres. Disciple dans l’enracinement de la Parole de Dieu, dans la prière. Missionnaire : avec les petits, ceux qui désirent suivre le Christ, les autres religions, les catéchumènes. Que le Christ et l’Esprit soit la source du dynamisme de notre action pastorale.

 

Une permanence d’accueil à Sainte Barbe pour créer du lien sur le quartier. Une mission après l’accompagnement de la JOC pour laisser la place…. Des manifestations culturelles à Saint Théodore qui reprennent et rayonnent sur le doyenné. Des temps entre ALP du doyenné pour faire relecture. Des rencontres d’acteurs en milieu populaire pour faire des projets ensemble autour des personnes fragilisées par la vie.

 

Rêves : une Eglise où les gens vivent en communion avec Dieu et avec les frères et sœurs : prière, partage de la parole de Dieu, valeurs de solidarité, de fraternité. Une Eglise jeune et vivante où on retrouver toutes les générations et toutes les classes sociales. Une Eglise où la foi n’est pas qu’une notion, qu’un concept mais où elle se vit et se pratique au quotidien. Une Eglise qui tient compte des fragilités, des précarités des uns et des autres mais aussi des richesses.

 

Avoir une Eglise qui sait accueillir chacun comme il est, et lui proposer des choses qui lui correspondent en l’impliquant. L’Eglise continuera par les catéchumènes. Modifier nos manières de contacter les gens. Modifier les célébrations qui ne correspondent plus aux générations actuelles. Intégrer les différents publics dans les préparations des événements. Faire des choses ponctuelles et ne pas cataloguer ceux qui ne vont pas à la messe tous les dimanches, la messe n’est plus le lieu de rencontre des chrétiens. Ils sont dans la vie de tous les jours.

 

Essayer de vivre une Eglise synodale.

 

Les célébrations pour les familles (certaines paroisses n’en font pas) . Des temps de partages avec les familles dans le doyenné pour faire découvrir ce qui se vit dans chaque lieu. Former une unité communautaire et non faire chacun dans son coin. Organiser des marches avec des temps de prières. Lieux de pèlerinage pour faire découvrir aux enfants catéchisés une autre manière de faire la catéchèse.

 

Que les Eglises soient remplies de famille, de bruits, de chants, de joie et que cette joie déborde sur les places, dehors. Que nous soyons des chrétiens heureux, des familles qui témoignent. N’ayons pas peur d’aller vers.

 

Fraternité- donner envie de rencontrer Dieu, témoignages, transpirer la joie du ressuscité. Inventer- rencontrer – Eglise ouverte : lieu de  repos - reprendre des forces. Se soutenir. Unité . communauté.

 

Proposer aux enfants, aux jeunes la vie des mouvements pour qu’ils continuent à affermir leur foi et deviennent des adultes responsables.

 

Je rêve d’une Eglise ayant un visage d’une communauté vivante et visible. Qu’elle soit au cœur des préoccupations de nos familles, qu’elle accueille sans distinction sans projet pour ces familles.

 

Une Eglise joyeuse, actuelle qui attire. Donner envie aux gens de nous rejoindre. Moins de formalités, attentive aux autres et aux religions.

 

Abbé Michel Delannoy

 

Article publié par Chantal Erouart - • Publié • 213 visites