2: l'église Saint Henri, église diocésaine

chapitre 2: description succincte

 

INTRODUCTION : à la découverte de nos églises

 

 

 

CHAPITRE 1 : L'église Saint Henri s'installe à Darcy

 

 

CHAPITRE 2

 

Contrairement aux églises Saint-Martin du centre ville et de Beaumont , propriétés communales Saint-Henri , construite par les Mines de Dourges en 1924, est devenue église diocésaine dès la fin des Houillères

 

Ernest Delille l'a conçue à la manière des habitations de la cité Darcy avec économie non sans lui donner un caractère agréable

 

Le plan basilical de l'église incorpore sans fausse note une tour-clocher en son angle Sud Ouest et s'adjoint à l'Est un chevet dans le prolongement de la nef.

 

 

saint Henri à Henin 2

 

 

1925 , on prend la pose devant l'église nouvellement construite et devant la clôture brevet Delille

 

 

Extérieur :

 

Une toiture en bâtière à deux pentes recouvre nef , bas côtés et chœur ; elle apparaît comme soutenue côté pignon Ouest par sept modillons .

 

Ce pignon est décoré de motifs géométriques d'une certaine élégance : nombre de bossages formant jambes allègent la façade encadrant une baie vitrée de même style que celui de la tour et des murs latéraux.

 

Un portique en saillie orné de motifs répétitifs entrelacés porte le regard vers la rosace, avec meneaux en béton, surmontée d'un cordon larmier. Trois petites fenêtres ornent la partie supérieure du pignon .

 

 

saint Henri à Henin

 

 

 

 

 

 

La tour-clocher est incorporée à ce même pignon en son angle Sud Ouest , chaîne d'angle et appareil à refend encadrent deux hautes baies vitrées terminées en plein cintre. Au dessus, un entablement avec motifs décoratifs supporte la chambre de la cloche percée de trois baies par face avec quatre lignes d'abat-son. Une terrasse à balustrade couronne cette construction

 

Au Nord et au Sud , les murs gouttereaux laissent apparaître les parpaings roses sans recouvrement de ciment . Ils sont percés de quatre groupes de trois baies vitrées correspondant aux travées de la nef. Chaque baie est surmontée d'un arc en plein cintre

 

Intérieur :

 

Le tambour d'entrée se trouve accolé à la base de la tour et supporte la tribune. Des baies vitrées en damier à dominantes jaune et rouge éclairent la nef dont la voûte en berceau se prolonge dans le chœur où la paroi Est, aveugle, présente la peinture de Victor Florent Méreau

 

 

 

Partie centrale du pignon et tour clocher

_______________________________

 

 

Georges Betremieux

 


 

vos commentaires : comhenincarvin@orange.fr

 

 

Fermer