Au revoir, Xavier

Messe d'action de grâce de Xavier

 

Au revoir, Xavier

 

 

     IMG_0866 IMG_0866         Dimanche 16 septembre, l’église Saint Edouard était comble. Les paroissiens et autres des environs, « tous différents dans la diversité des visages de l‘Eglise », étaient venus nombreux pour la messe d’action de grâce de Xavier et l’entourer de leur amitié et affection.

 

 L’abbé Xavier part à Béthune poursuivre son ministère de prêtre. « Nous sommes ici ensemble pour célébrer dans la joie et rendre grâce pour tout ce que nous avons vécu avec lui durant les 9 années qu’il a passées à Lens. L’abbé Xavier a choisi l’église Saint Edouard pour cette messe afin de souligner la nécessité de rester toujours présents à la vie des cités ».

 

Au premier rang, des personnes en précarité, dont certaines de Pierre d’Angle. Dans son homélie, l’abbé Xavier a rappelé que les pauvres sont nombreux ; l’Eglise n’est l’Eglise que si elle est l’Eglise des pauvres, des petits, qui ont la première place. Prier non pour se mettre en avant, mais prier avant de faire la moindre bonne action, nous dit Xavier, avec des mots simples, prier pour apprendre à aimer les humbles.

 

Pendant la messe, une surprise nous attendait. Connaissant notre curé, fallait-il nous en étonner ? Xavier a appris, en secret, avec Bernadette, à aligner les accords sur une guitare un chant qu’il avait chanté à 11 ans lors de son premier rassemblement avec le Mouvement Eucharistique des Jeunes : Love, de Jean-Claude Gianadda. « Love, c’était son nom, un vagabond qui vivait de soleil, d’espace et de chansons ». Xavier explique : « Je sais que derrière ce nom se cache le visage de Jésus ».

 

Une prière à Marie lue par Pierre d’Angle,

 

Marie nous te prions pour la guérison de tes enfants malades, souffrants, chasse l’obscurité de nos cœurs.

IMG_0882 IMG_0882  Marie, aide nous à quitter notre manteau de tristesse et endosser notre manteau de lumière.

Marie apprend nous à nous aimer les uns les autres, comme si nous étions de la même famille.

Marie apprend nous à élargir notre prière aux autres, à aller voir ailleurs à ta suite, à prendre un nouveau départ.

Allons sur le chemin vers les hommes égarés pour leurs montrer la lumière, c’est la mission que ton fils nous donne.

 

et la célébration s’est terminée par l’alleluia de Handael chanté par la Chorale Lensoise, écouté avec beaucoup d’émotion et d’enthousiasme par l’assemblée.

 

            Nous nous sommes ensuite toutes et tous retrouvés autour du verre de l’amitié et d’un repas partagé.

 

Merci à toutes les personnes qui se sont investies dans la préparation de ces moments si forts.

 

 

Chantal Erouart

 

 

Article publié par Chantal Erouart - Délégué Communication de Lens-Liévin • Publié • 318 visites

Fermer